Affiche française
Cérémonie mortelle | Mortuary | 1982
Affiche originale
Cérémonie mortelle | Mortuary | 1982
Un film de
Date de sortie
Pays
Genre
Couleur ?
oui
Musique de

Cérémonie mortelle

Mortuary

Christie Parson est hantée par la mort de son père, noyé dans la piscine familiale. Elle est certaine qu'il s'agissait d'un meurtre, contrairement à sa mère, qui croit à un simple accident. Bientôt, elle se rend compte que quelqu'un la surveille, nuit et jour, un inquiétant rôdeur vêtu de noir, qui semble lié à la morgue locale, théâtre d'étranges cérémonies. Avec son petit ami Greg, elle va tenter de faire la lumière sur le mystérieux rôdeur...

Cérémonie mortelle | Mortuary | 1982

L'AVIS :

Tiens, voici un film 80's que je n'avais jamais eu l'occasion de voir, malgré sa disponibilité en VHS. Avant toute chose, je tiens à informer les lectrices et lecteurs que "Cérémonie Mortelle" n'est en rien un film de mort-vivant comme l'affiche ou le matériel publicitaire d'époque pourraient le laisser croire. Cette main surgissant d'une tombe ou, plus encore, cette fameuse bande-annonce ne proposant aucune image du film mais mettant en vedette l'acteur Michael Berryman (qui ne joue pas dans le film) dans le rôle d'un fossoyeur se faisant engloutir sous la terre (vous pouvez la visionner à la fin de cette chronique !) peuvent prêter à confusion et faire naître une attente chez le public qui ne sera donc pas comblée puisqu'en réalité, Cérémonie Mortelle joue dans la cour du slasher movie et ne fera jamais intervenir de zombie putride à la démarche robotique. Le réalisateur Howard Avedis, plus connu pour ses films d'exploitation 70's, avait senti que le slasher avait le vent en poupe au début des 80's, suite au succès d'"Halloween" en 1978 et surtout de "Vendredi 13" en 1980, deux films qui ont engendré pléthore de suites et autres déclinaisons qui ont inondé les écrans et provoqué une rapide saturation du marché, entraînant une fin prématurée du slasher movie avant la fin des 80's, jusqu'à ce qu'il ne resurgisse des abîmes en 1996 avec le "Scream" de Wes Craven. Rien que pour l'année 1983, qui voit "Cérémonie Mortelle" débarquer sur les écrans américains, on dénombre environ 15 ou 16 slashers ! Forcément, une telle profusion ne permet pas une qualité égale et le meilleur côtoie souvent le moyen et le mauvais.

Pour tenter de se démarquer de la concurrence, Howard Avedis pimente son slasher d'autres éléments, comme le spiritisme entre autres, ce qui explique que le titre original Mortuary (qui désigne la morgue ou l'agence mortuaire, un des lieux principaux du film) soit devenu en France "Cérémonie Mortelle". Oui, on aura bien quelques scènes avec des membres encapuchonnés se livrant à une curieuse cérémonie ou bien encore à une séquence classique de spiritisme, avec table qui bouge en fonction des questions posées au défunt. Le titre français peut aussi s'expliquer par la très bonne séquence finale, qui m'a un peu rappelé celle du slasher "Happy Birthday" de J. Lee Thompson, également disponible chez l'éditeur Rimini Editions ! Sans être un grand slasher, loin s'en faut, "Cérémonie Mortelle" se veut une petite série B horrifique de bonne tenue, divertissante et agréable, qui ne marque pas les esprits ni ne fait partie des classiques du genre, mais qu'on prend plaisir à déguster, l'ambiance 80's apportant sa petite touche nostalgique qui participe souvent à se montrer plus indulgent. Niveau casting, on trouve ici toute une pléiade d'acteurs et d'actrices issus du milieu de la télévision, comme Mary Beth McDonough qui a débuté sa carrière dans des séries-télévisées à l'âge de 2 ans (!) et qui interprète ici, à 22 ans, l'héroïne Christie Parson, ou bien encore David Wysocki (vu également dans "Humongous" en 1982) qui joue Greg, le petit ami de Christie. Pour interpréter la mère de Christie, c'est l'actrice Lynda Day George qui a été choisi, on a pu la voir dans la série culte "Mission Impossible" dans les 70's et dans tout un tas d'autres séries et téléfilms, comme dans "Ants - Les Fourmis" en 1977 par exemple. Elle apparaît aussi en 1982 dans le culte "Le Sadique à la Tronçonneuse" de Juan Piquer Simon !

Plus connus des fans de cinéma, on trouve dans "Cérémonie Mortelle" un jeune Bill Paxton qui joue un embaumeur au service de son père, ce dernier étant interprété par Christopher George, que les fans de Lucio Fulci connaissent bien puisqu'il est l'un des héros de "Frayeurs" ! A noter que Christopher George est le mari à la ville de Lynda Day George ! Tout ce petit monde va donc se retrouver mêlé à cette mystérieuse histoire qui va plonger la charmante Christie, très affectée par la mort de son père (dont nous, spectateurs, savons qu'il ne s'agit pas d'un accident), dans un univers cauchemardesque, où somnambulisme, spiritisme, tueur vêtu de noir et portant un masque et meurtres sanglants vont s'entremêler de manière correcte sans être transcendante. L'originalité des crimes dans "Cérémonie Sanglante" (très peu nombreux mais assez sympa) vient de l'arme utilisée, à savoir un trocard permettant de remplacer le sang du défunt par du formol lors des soins de thanatopraxie. Une sorte de longue aiguille pour faire simple.

L'univers du mortuaire est bien représenté dans "Cérémonie Mortelle", avec l'utilisation des salles des pompes funèbres comme décor, que ce soit la salle de vente de cercueil ou la salle de thanatopraxie par exemple. L'intrigue tente de nous perdre un peu, pour épaissir le mystère, avec notre héroïne qui est atteinte de somnambulisme donc et qui va devenir la proie d'un tueur qui semble bien déterminé à s'occuper d'elle. Les codes du slasher movie sont respectés, avec caméra en vue subjective, course-poursuite, mulitples coupables potentiels, tentatives de meurtre et même un peu d'érotisme, marque de fabrique du réalisateur. Les spectateurs ayant trouvé que Mary Beth McDonough était vraiment charmante seront tristes d'apprendre que c'est une doublure qui la remplace lors de la scène de sexe avec son petit ami. Dommage !! La prestation de Bill Paxton s'avère assez savoureuse et le climax, déjà cité, donne un petit cachet supplémentaire à Cérémonie Mortelle qui parvient à maintenir notre intérêt et à nous intriguer, ne serait-ce qu'avec les participants des séances de spiritisme dont on se demande de quoi il en retourne vraiment. Production typique des 80's, avec sa musique au synthé, ses coupes de cheveux rétro et même sa séquence dans un "skating parc", Cérémonie Mortelle fait gentiment le job et s'avère une petite curiosité à découvrir pour les complétistes du genre !

Cérémonie mortelle | Mortuary | 1982
Cérémonie mortelle | Mortuary | 1982
Cérémonie mortelle | Mortuary | 1982

* Disponible en combo DVD + BR chez RIMINI EDITIONS
Film présenté dans un digipack trois volets sous fourreau, au couleur de l'excellente collection initiée par l'éditeur ! VF et VOSTF au menu
BONUS :
- Présentation du film par Gilles Penso
- Livret 20 pages de Marc Toullec sur les slashers de 1983

Bande-annonce
Note
2
Average: 2 (1 vote)
Stéphane Erbisti