RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Silvio Amadio

Scénariste
Silvio Amadio

Date de sortie
1972

Genre
Giallo

Tagline


Cast
Farley Granger
Barbara Bouchet
Rosalba Neri
Nino Segurini
Dino Mele
Umberto Raho


Pays
Italie

Production


Musique
Teo Usuelli

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4
(1 vote)
Greta Franklin est embauchée pour être la secrétaire d'un célèbre écrivain, Richard Stuart. Ce dernier habite une somptueuse villa en compagnie de sa femme, Eleonora Stuart. Ce que le couple Stuart ignore, c'est que Greta a une raison bien à elle de s'être mise à leur service : elle cherche des indices concernant la disparition de la précédente secrétaire de Richard Stuart, Sally Reece, qui était sa meilleure amie. Peu à peu, Greta découvre les vices cachés du couple Stuart. Malheureusement pour elle, lors d'une soirée privée, et alors qu'elle est sous l'emprise de l'alcool, elle clame le nom de Sally, ce qui intrigue Richard, qui ne tarde pas à comprendre les motivations de Greta. La jeune femme ne sait plus trop ce qu'elle doit faire, sentant que sa vie est désormais menacée...



L'AVIS :

Il en a de la chance le réalisateur italien Silvio Amadio ! Pourquoi une telle affirmation de ma part vous demandez-vous ? Si je vous dis qu'il a eu le privilège de diriger sous l’œil de sa caméra les actrices Rosalba Neri, Barbara Bouchet, Gloria Guida ou Dagmar Lassander, vous me comprenez mieux ? Qui plus est, de les diriger certaines fois dans leurs plus simples appareils (toutes nues quoi, essayez de suivre), ce qui, personne ne me contredira, n'est pas vraiment une sinécure. Il a sévit dans de nombreux genres, tels la comédie, le drame, le polar ou le péplum par exemple. En 1972, il réuni donc la brune Rosalba Neri (vue dans "Lady Frankenstein", "Top Sensation", "Les insatisfaites poupées érotiques du docteur Hitchcock"...) et la blonde Barbara Bouchet ("La Longue Nuit de l'Exorcisme", "La Tarentule au Ventre Noir", "Milan Calibre 9", "La Dame Rouge tua Sept Fois" et j'en passe) dans A la Recherche du Plaisir, film qui eu plusieurs titres, comme Amuck, Maniac Mansion, Leather and Whips ou Hot Bed of Sex ! Tout un programme !



Généralement considéré comme étant un giallo, A la recherche du Plaisir n'en est finalement pas un, du moins en ce qui me concerne. Pas de tueur ganté vêtu de noir, pas de meurtres stylisés (voire même pas de meurtre du tout hormis un à la fin et un autre lors d'un flashback), on se trouve plutôt dans l'univers du thriller psychologique, du film de "machination", un peu à la manière du Perversion Story de Lucio Fulci. Et de machination, on en tient une belle ici, dont je ne vous dirai rien des rouages bien sûr, histoire de ne pas gâcher votre plaisir. Visuellement superbe, filmé à Venise, qui brillait de mille feux à cette époque, le film de Silvio Amadio installe par petit à coup son ambiance et son suspense, et met sa belle héroïne Barbara Bouchet au sein d'une intrigue érotico-mystérieuse qui nous fait nous poser, à nous spectateurs, des tas de questions. On apprend assez rapidement les véritables intentions du personnage joué par Barbara vis à vis de son employeur et on se pose donc les mêmes questions qu'elle.



Qu'est devenue l'ancienne secrétaire ? Est-elle morte comme le pense Greta Franklin ? Si c'est le cas, qui est le meurtrier et pourquoi l'avoir tué ? Serait-ce l'écrivain Richard Stuart, interprété par le pas très charismatique Farley Granger ? Sa femme Eleonora, qui a des penchants pour l'amour lesbien (ce qui nous vaudra une bien jolie scène entre Rosalba et Barbara, très sensuelle et filmée au ralenti) ? L'inquiétant domestique, joué par Umberto Raho ? Ou bien le pêcheur solitaire qui habite une vieille cabane au fond d'un marais ? Ou l'un des invités de la famille Stuart lorsqu'elle organise une soirée privée ? Plus le film avance, plus on se rend compte que personne n'est clair et que tout le monde semble cacher un secret. Surtout que le vice semble être l'un des composants principaux de la villa des Stuart. Quel secret inavouable se cache-t-il donc dans cette vaste demeure ?



Doté d'un rythme assez nonchalant, A la Recherche du Plaisir se focalise donc sur ses protagonistes et sur leurs différentes facettes. Très peu violent, le film propose des scènes intéressantes et bien mises en scène, à l'image de celles dans lesquelles Barbara Bouchet, qui est juste absolument magnifique dans ce film, explore une vaste cave sans le consentement du propriétaire ou se retrouve prise au piège de sables mouvants. Sans être une oeuvre majeure du genre, A la Recherche du plaisir nous en donne pourtant, du plaisir, ne serait-ce qu'en sacrifiant les meurtres graphiques et la violence à la beauté de son interprète principale. Véritable ode à la beauté de Barbara Bouchet, ce thriller se laisse voir sans déplaisir aucun et même s'il ne convaincra peut-être pas l'amateur de giallo pur et dur, il serait dommage de passer à côté car il a d'autres arguments à proposer. Mention spéciale pour la réplique finale de l'inspecteur de police qui relance une part du mystère !

Disponible en combo DVD / BR chez Le Chat qui Fume mais malheureusement SOLD OUT pour les retardataires. Une superbe édition, présentée dans un triple boitier digipack, l'éditeur ayant eu la bonne idée d'ajouter le CD dans la bande-originale en bonus ! Image sublime, des bonus intéressants (le film présenté par Philippe "Psychovision" Chouvel, interview de Barbara Bouchet et Rosalba Neri, mise en lumière de la carrière de Silvio Amadio par son propre fils et j'en passe). A noter que le film n'est disponible qu'en VOSTF puisqu'il est inédit en France.







Du même réalisateur :