RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Alex Garland

Scénariste
Alex Garland

Date de sortie
2015

Genre
science-fiction

Tagline


Cast
Domhnall Gleeson
Alicia Vikander
Oscar Isaac


Pays
Angleterre

Production


Musique
Geoff Barrow, Ben Salisbury

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4.7
(3 votes)
À 26 ans, Caleb est un des plus brillants codeurs que compte BlueBook, plus important moteur de recherche Internet au monde. À ce titre, il remporte un séjour d’une semaine dans la résidence du grand patron à la montagne. Mais quand Caleb arrive dans la demeure isolée, il découvre qu’il va devoir participer à une expérience troublante : interagir avec le représentant d’une nouvelle intelligence artificielle apparaissant sous les traits d’une très jolie femme robot prénommée Ava.



Scénariste pour Danny Boyle (28 jours plus tard, Sunshine), pour Dredd mais aussi pour le jeu vidéo (Enslaved : odyssey to the West, Devil May Cry), Alex Garland signe son premier film en tant que réalisateur avec Ex machina. Le point de départ de ce film de science-fiction est classique, et repose sur l'éternelle question de l'intelligence artificielle d'un robot.



Au sein de l'unique décor, assez oppressant, d'une demeure high-tech totalement hermétique au monde extérieur, Caleb doit déterminer si Ava dispose d'une véritable intelligence : peut-elle vraiment réfléchir par elle-même, développer ses propres réponses... faire preuve d'humour, de libre arbitre, de sensibilité artistique, peut-elle tomber amoureuse ? Autant de questions qui seront au centre de dialogues remarquablement écrits, avec une progression très réussie de ce que le personnage principal, ainsi que le spectateur, peuvent ressentir pour Ava.



On restera en revanche un peu sur notre faim en ce qui concerne Nathan (Oscar Isaac, vu dans Star Wars épisode VII ou dans Inside Llewyn Davis, est impressionnant), dont le caractère est malheureusement effleuré : manipulateur et génial, il semble constamment flirter avec la folie et entretient la paranoïa de son invité. Ex machina s'amuse d'ailleurs à balayer les grands thèmes de la science-fiction robotique, en jouant sur l'identité des différents protagonistes, mais aussi en s'écartant des enjeux scénaristiques trop évidents.



Ex machina restera donc comme une des bonnes surprises de 2015, un "petit" film de SF très réussi, qui remet au goût du jour le thème classique de l'intelligence artificielle et refuse les facilités scénaristiques. J'ai déjà hâte de découvrir les prochains travaux d'Alex Garland !








Du même réalisateur :