RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Marc Rohnstock

Scénariste
Marc Rohnstock

Date de sortie
2010

Genre
barbaque et tripailles

Tagline


Cast
Thomas Sender
Manoush
Timo Fuchs
Tanja Karius


Pays
Allemagne

Production


Musique
Ramon Kaltenbach, Martin Rüdel

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 5.5
(11 votes)
Necronos, l'un des plus puissants serviteurs du diable lui-même, est venu sur terre pour créer une armée invincible de morts-vivants sous la direction de démons barbares, appelés les Berserkers. Pour atteindre son objectif, Necronos a de nombreux besoins, souvent très macabres, et il lui est difficile de réunir tous les ingrédients nécessaires à son but. Alors Satan décide de lui envoyer deux assistants pour l'aider dans sa tâche : Goran, un démon sanglant fidèle à Necronos et la sorcière Mighty...



Voici un splatter allemand amateur distribué par la firme Troma ! Probablement le splatter allemand le plus gore qu'on ait pu voir jusqu'à ce jour. Sur une durée de 2 heures, le film se débrouille pour déverser autant de gore et de sang que possible.

Dans la droite lignée d'un Timo Rose ou d’un Andreas Schnaas, "Necronos" ne se prend pas la tête : peu importe le peu de moyens utilisés ou la faiblesse du scénario (pourquoi chercher une histoire dans un splatter allemand ?) car le but principal est de noyer le spectateur dans des hectolitres de sang avec des meurtres et des mutilations aussi diversifiés que barbares.

Le film s'ouvre, tout d'abord, sur une intro nous annonçant déjà le style médiéval du film avec, évidemment, des scènes gores délicieuses mais loin d'être à la hauteur de ce qu'il va suivre durant le film.

En revanche, on notera, tout de même, l'amateurisme omniprésent dans le jeu des acteurs toujours aussi faiblards et rendant souvent le film aussi nanar qu'un bon vieux Schnaas. Pourquoi serait-ce un point négatif ?



Imaginez une succession de tortures purement gratuites pendant plus d'un quart d'heure non stop juste pour le plaisir de vos yeux, une union de tous les ingrédients que vous ayez pu voir dans un splatter allemand : du sang qui gicle par hectolitres, des personnages qui hurlent jusqu'à s'en arracher les cordes vocales, des éléments dignes d'un bon vieux slasher nanardesque (comme une journée entre deux potes qui pêchent sans pêcher et qui nous annoncent qu'il n'y a rien de mieux qu'une bonne détente avec une bonne bière, le couple dans la tente copulant avec leur sous-vêtements (exactement comme dans Anthropophagous 2000) avant de se faire massacrer, le type qui filme son ami se faire massacrer par la créature Goran au lieu de l'aider, les victimes qui sont plus occupées à hurler plutôt que d'essayer de se débattre ou de fuir etc.).

D'ailleurs, en parlant des créatures du film, nous avons droit à des maquillages un minimum travaillés. On a droit à un joli diable amusant à voir et à entendre compte tenu de sa voix ultra modifiée, une sorcière jouée par notre tendre Manoush toujours prête à faire ses apparitions dans de nombreux films indépendants, notre cher Necronos dont le visage est entièrement recouvert de noir (les dents également) et plutôt réussi sur son aspect, son serviteur Goran devenant étrangement attachant au fur et à mesure du film et aussi quelques petits mort-vivants pour quelques gouttes de sang en plus. Sans oublier l'imposant Berserker pas assez exploité tant son costume dégage une certaine classe mais qui nous fait, quand même, cadeau de quelques bonnes tripailles pendant son apparition !



Et oui on est dans le german splatter, le vrai et le bon !
Car si on le regarde pour le bon gros gore qui tâche, la brutalité et le comique dû à l'amateurisme, alors "Necronos" est fait pour vous !

Imaginez un bon gros mélange entre le cinéma d'Andreas Schnaas et de Timo Rose pour obtenir deux heures de divertissement bien rythmées et ne nous laissant jamais sur notre faim. Marc Rohnstock a aussi la gentillesse de pondre une petite histoire diaboliquement amusante.

Voilà les ingrédients nécessaires pour avoir notre boucherie tant attendue. Et de ce côté là, on en prend plein les yeux : mutilations en tous genres, éventrations, énucléations, décapitations, empalements, crânes/nez/mâchoire brisés, coup de tronçonneuse, plongée dans l'acide, égorgements, arrachage de fœtus sur une femme enceinte encore vivante etc. (Oui...dans un film bien gore, on a toujours besoin d'un meurtre brutal d'une femme enceinte, et généralement, le fœtus prend encore plus cher qu'elle !). Tout y est et le sang coule généreusement à flots !

Un incontournable pour les amateurs de films indépendant ultra gore ! Et en termes de barbaque, on nage bien dedans pendant plus de 2 heures. "Necronos" n'est rien d'autre que le film amateur allemand qu'on entendait impatiemment de voir et on n'a pas vu de splatter allemand aussi divertissant depuis "Infantry of Doom" !



Arrêtez d'accumuler les déceptions concernant des films gore comme "Das Komabrutale Duell", "Savage Love", "Slasher", "Hunting Creatures", "Necrophile Passion", "Terror Island Overkill" etc. car "Necronos est là pour vous offrir ce que vous cherchez en termes de gore excessif et appétissant avec une pincée de nudité pour un peu plus de saveur. En attendant impatiemment le prochain film prometteur de Rohnstock "The Curse of Dr Wolffenstein" ayant l'air, au vu de sa bande d'annonce, plus sérieux, plus pro dans sa direction artistique et toujours aussi généreux en gore !

Un régal tout simplement, et on ne se lasse jamais de voir toutes ses éclaboussures incessantes à l'écran !

"Necronos" est disponible en DVD chez Uncut Movies






Du même réalisateur :

CURSE OF DOCTOR WOLFFENSTEIN - THE