RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Cheng Hun Ming

Scénariste
Lin Ching-chieh

Date de sortie
1976

Genre
super-héros

Tagline


Cast
Yen Chiang Lung
Wang Pao Yu
Yeh Hsiao
Fang Yen
Ro Gei


Pays
Taiwan

Production


Musique
Den Seika

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 5
(3 votes)
Un jeune garçon découvre dans un souterrain une statuette vieille de 3000 ans représentant Yak Wat Jang, le ''Gardien du Temple''. Dans le même temps, des extraterrestres s'apprêtent à envahir la Terre. Pour ce faire, ils s'emparent de la ''Pierre Solaire'' qui se trouve dans le même souterrain et qui va leur permettre d'activer une arme terrifiante depuis la base qu'ils ont installée sur la Lune. Mais la statuette va intervenir en grandissant démesurément et bénéficié de l''aide d'un robot géant américain...



Amis amateurs de nanars de haute compétiton, bienvenue dans le visionnage de ce film délirant de Cheng Hun Ming, Les Hommes d'une autre Planète. Un pur ovni filmique, qu'il faut impérativement regarder en français, le doublage étant l'un des points forts de ce super nanar intergalactique. Dialogues hallucinants, répliques hautes en couleurs, les doubleurs de l'époque se sont lâchés et leurs "trouvailles" font parfois atteindre des sommets de "grand n'importe quoi" à ce film en provenance de Taïwan, qui saura combler tous les fans de super-héros style X-Or ou Spectreman ! Un long métrage à classer donc dans la rubrique "Port'nawak" et qui possède une genèse un brin tarabiscotée. Au départ, on trouve une série japonaise nomméé Jumborg Ace, qui met en scène un super-héros style Spectreman ou Ultraman. La série est achetée par un producteur thaïlandais qui la diffuse et elle rencontre un vif succès dans ce pays. Conscient qu'il tient là un filon exploitable, il décide de faire se rencontrer dans un long métrage le super-héros japonais et une icône traditionnelle thaïlandaise : le Gardien du Temple, et ce, dans un film titré Jumborg Ace meets the Thai Giant. Le film passera alors dans les bras de producteurs taïwanais qui vont tourner de nouvelles séquences avec des acteurs locaux. Le résultat est donc Les Hommes d'une autre Planète, connu aussi sous le titre de Mars Men.



Fait notable, il sortira sur les écrans turques, italiens et français en 1977, devant des spectateurs médusés face au spectacle proposé. Plus récemment, il a fait la joie des nanardeux en herbe lors d'une soirée Bis à la Cinémathèque Française ainsi que lors d'une soirée de l'association Pas de pitié pour les Navets. Comble de bonheur, le collectif de passionnés CPPFFJ vient de permettre à cet ovni de toucher un plus large public grâce à une sortie DVD chez nos amis de Bach Films ! Et dieu sait si le résultat est à la hauteur de sa réputation. Si la première partie du métrage se montre néanmoins assez laborieuse en terme de rythme, avec la découverte de la caverne renfermant la pierre magique et la petite statue du Gardien du Temple par un jeune garçon qu'on ne reverra ensuite plus du tout dans le film, si les quelques interventions des méchants aliens sont un peu poussives malgré leurs look dantesques et exubérants, si les costumes des humains ne sont pas en reste et versent ouvertement dans le nanar comme déjà dit, avec ces costumes de cosmonautes au rabais, une fois que tout ce petit monde se met à se foutre sur la gueule, passez moi l'expression, Les Hommes d'une autre Planète devient carrément jubilatoire et les nostalgiques de Spectreman, X-Or, San Ku Kaï, Super-Inframan ou autre Bomber-X baveront devant leurs écrans devant tant de fougue et de bonne humeur communicative.



Surtout que les humains se trouvent exclus du métrage et qu'on ne s'occupe plus que de nos super-héros gigantesques. Aucune retenue, tout y passe : destruction de maquettes à foison, robots et monstres géants qui se castagnent de manière ininterrompue, utilisation d'un "rayon de la mort" et même apparition de dinosaures pour venir en aide aux envahisseurs ! Un pur délire ni fait ni à faire, ringard au possible mais hautement désopilant et divertissant, réhaussé comme déjà dit par une bande sonore française impayable, digne des Nuls. Il faut le voir pour y croire et les pseudos "cinéphiles" qui ne jurent que par La Nouvelle Vague ou Télérama risquent d'y laisser des cheveux ! Les Hommes d'une autre Planète n'est pas un film à prendre au sérieux, n'a rien d'un bon film d'ailleurs et ne sera jamais érigé au panthéon des classiques du 7ème Art. Mais son délire permanent, son refus de toute convention cinématographique et son jusqu'au-boutiste frappadingue en font une oeuvre attachante, assurément drôle et énergique pour qui a gardé son âme d'enfant et sait apprécier les films totalement décomplexés du bulbe ! A noter également, une superbe musique qui donne envie d'aller se battre dans l'espace !

Disponible en DVD chez Bach Films






Du même réalisateur :

HOMMES D'UNE AUTRE PLANETE - LES
LUMIèRE SUR