RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Matt Bettinelli-Olpin, Tyler Gilett

Scénariste
Lindsay Devlin

Date de sortie
2014

Genre
Diable et démons

Tagline


Cast
Allison Miller
Zach Gilford
Sam Anderson


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
Andre Von Foester

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 2.2
(7 votes)
Après un mariage et une lune de miel de rêve (ou presque), Samantha et Zach rentrent à la maison avec un invité surprise puisque la jeune mariée se retrouve enceinte. Une grossesse pas spécialement voulue mais plutôt bien accueillie jusqu’au moment où des phénomènes étranges apparaissent et que le comportement de Sam commence à changer radicalement. Il n’en faut pas plus pour comprendre que le bébé n’est pas tout à fait normal et qu’il se pourrait même qu’il s’agisse de l’antéchrist voulant revenir sur terre…



Soyons clair, réalisé sous la forme d’un found footage (papa veut immortaliser le mariage et surtout la grossesse de sa femme afin d’avoir des souvenirs pour les montrer au fiston quand il sera grand) par Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gilett, les deux comparses à qui l’on doit l’un des segments du film à sketchs "V/H/S", "The Baby" a bien du mal à maintenir le spectateur en haleine, et c’est peu de le dire. Déjà, la mise en place est terriblement et laborieusement longue puisqu’il faut presque patienter une heure avant qu’il ne se passe quelque chose. Durant cette première partie (qui fait quand même plus de la moitié du film !), on a donc le droit aux scènes de vie banales du couple. Déjà que, dans notre vie privée, se coltiner les vidéos de mariages et de grossesses de nos proches n’est pas le truc le plus fun du monde alors imaginez lorsqu’il s’agit de deux personnes qu’on ne connait pas (surtout que dans le film, on n’a pas le droit aux moments les plus cools d’un mariage à savoir le discours de l’oncle alcoolisé ou la bagarre entre le marié et son beau-frère !). Bon, admettons que ce soit tout de même votre délire, difficile d’avoir la moindre affection pour ces deux personnages tant les situations sont attendues et les dialogues peu intéressants. Les acteurs font ce qu’ils peuvent mais n’arrivent pas à créer l’émotion nécessaire (entre eux et pour le public) pour qu’on s’attache à leur cas.



Et sans affect, point de compassion ! De ce fait, lorsque (enfin) les premières séquences horrifiques arrivent, on se moque complètement de ce qui va bien pouvoir leur arriver. Il faut aussi signaler que ces scènes « chocs » sont prévisibles et peu originales car inspirées d’autres films déjà existants. Ce n’est pas qu’avoir des références soit un mal mais encore aurait-il fallut les assimiler correctement et non, comme c’est le cas ici, créer un patchwork de séquences sans lien réel. De « Rec » à « Chronicle » en passant par "Paranormal Activity", tous les films du style « found footage » semblent passer à la moulinette de Bettinelli-Olpin & Gilett. Très décevant, donc, surtout que de la part de ce duo de réalisateurs, on aurait pu espérer un film plus surprenant et un tant soit peu original. La seule vraie surprise du métrage est que, finalement, on ne verra pas le bébé ! Dommage pour un film intitulé (dans sa version « française ») "The Baby", dont l’outil de promotion était une caméra cachée avec un nourrisson monstrueux, et frustrant pour le spectateur.



Au niveau des choix de mise en scène, le film alterne entre réactions des personnages réussis et placement de caméras peu logiques. Rien de foncièrement gênant même si les plus irritables s’agaceront devant certaines incohérences. Les acteurs ne déméritent pas même si, comme dit précédemment, les faiblesses du scénario ne nous les rendent pas spécialement sympathiques. Difficile de trouver beaucoup de qualités mais, au final, le plus gros défaut de « The Baby » est qu’il ne fait pas peur une seconde. Même pas un soupçon d’angoisse n’est distillé et c’est bien là le plus dommageable. On aurait pu tenter de lui pardonner un démarrage longuet et des influences voyantes si seulement l’efficacité avait été au rendez-vous lors des scènes horrifiques. Malheureusement, ce n’est pas le cas…



Pour conclure, « ennui » est le premier mot qui vient à l’esprit après avoir vu « The Baby ». Et même si ce manque d’originalité et d’ambition cinématographique ne sont pas seulement imputables à "The Baby" mais à beaucoup de films du même genre (les films d’horreur mainstream), on était vraiment en droit d’attendre un film plus « couillu » de la part de membres de la team « Radio Silence ». C’est raté pour ce film là mais une prochaine fois peut-être ! Et si jamais vous avez 10 euros à dépenser, allez plutôt vous acheter le DVD de "Rosemary ‘s Baby".









Du même réalisateur :