RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
survival horror

Systeme
XBOX 360

Developpeur
Undead Labs

Annee
2013

Votre note: -
Moyenne: 3.4
(3 votes)


En rentrant de vacances dans un lieu isolé, Marcus et Ed ont une très mauvaise surprise : le monde est envahi par des zombies ! Dès lors, ils doivent tout faire pour survivre, et intégreront bientôt une communauté de survivants, avec lesquels ils devront coopérer pour organiser leurs défenses et chercher les dernières ressources disponibles.
State of Decay est un jeu de zombies bien particulier, nous proposant de gérer un groupe de survivants devant travailler ensemble pour survivre à l’épidémie. Ainsi, après une introduction nous plongeant dans le vif du sujet et nous obligeant à massacrer quelques zombies, on fera rapidement partie d’une petite communauté regroupée dans une église, ce qui sera l’occasion d’entrer dans le cœur même du jeu : le mélange entre gestion et recherche.



En effet, il faudra veiller à ce que le petit groupe dispose de ressources suffisantes pour se nourrir, se soigner, se défendre ou améliorer le camp de base : nous pourrons ainsi, au besoin, construire une chambre, une salle de soin, une cuisine, un atelier, un jardin, ou même une bibliothèque ou un dojo. On devra également maîtriser les éléments les plus agités de la communauté, pour éviter des crises internes aux effets potentiellement dévastateurs. Pour tout cela, nous devrons donc fouiller les bâtiments abandonnés par la population, et souvent remplis de zombies, en essayant d’être le plus discret possible : si les morts-vivants peuvent évidemment nous voir, ils peuvent surtout nous entendre si l’on fait trop de bruit. On évitera ainsi de briser une fenêtre pour entrer dans une maison, ou d’utiliser nos armes à feu, pour éviter de se voir surprendre par une horde. D’autant que dans State of Decay, la mort d’un personnage est définitive.



Cette volonté de réalisme (les ressources ne réapparaissent pas non plus avoir été utilisées) est le point fort du jeu, et la gestion de notre groupe prend rapidement le pas sur un fil rouge scénaristique peu passionnant, dont les différentes missions n’ont ni véritable enjeu, ni véritable conséquence sur notre survie. Un manque d’intérêt qui amplifie sans doute l’aspect répétitif du jeu, puisque tous les bâtiments finissent par se ressembler (avec les mêmes meubles dans chaque maison), et toutes les missions annexes se limitent finalement à tuer des zombies. Un membre de votre groupe a peur ? Allons tuer du zombie. Un autre est en colère ? Allons tuer du zombie. Un autre est perdu ? Allons tuer du zombie… Heureusement, on rencontrera parfois des morts-vivants très particuliers, du Hurleur au Mastodonte en passant par le Pourri ou le Sauvage, nous permettant de varier un peu les plaisirs.



L’autre énorme défaut du jeu, que l’on peut en partie pardonner par le fait qu’il s’agit d’un jeu Arcade, est la finition technique : on note beaucoup de bugs, les zombies traversent parfois les murs ou le plancher, certains éléments du décor apparaissent au dernier moment lorsque l’on conduit…Votre tolérance à ces ratés dépendra sans doute totalement du plaisir que vous éprouverez à gérer votre petite communauté.

Après l’excellent The Walking Dead, le Xbox Live Arcade nous offre donc un nouveau jeu de zombie surprenant, loin des jeux classiques du genre. Si le jeu n’est pas vide de défauts, l’aspect gestion est une excellente idée et aide à oublier l’aspect parfois répétitif et le manque total d’intérêt de l’histoire.

5/6 - Steeve Raoult



Dans le meme genre :