RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
M. Night Shyamalan

Scénariste
Stephen Gaghan, Gary Whitta

Date de sortie
2013

Genre
science-fiction

Tagline


Cast
Will Smith
Jaden Smith
Isabelle Fuhrman
Zoë Kravitz


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
James Newton Howard

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 2.6
(16 votes)
Après un atterrissage forcé, Kitai Raige et son père, Cypher, se retrouvent sur Terre, mille ans après que l’humanité a été obligée d’évacuer la planète, chassée par des événements cataclysmiques. Cypher est grièvement blessé, et Kitai s’engage dans un périple à haut risque pour signaler leur présence et demander de l’aide. Il va explorer des lieux inconnus, affronter les espèces animales qui ont évolué et dominent à présent la planète, et combattre une créature extraterrestre redoutable qui s’est échappée au moment du crash.



Depuis le succès de "Sixième sens", M. Night Shyamalan n'en finit pas de diviser les amateurs de cinéma : "Incassable", et surtout "Signes" - que j'adore - et "Le Village" ont ainsi nourri de nombreux débats, avant que la filmographie du réalisateur et scénariste d'origine indienne ne s'essouffle sérieusement, enchaînant des oeuvres qui ne feront presque pas parler d'elles, comme "La Jeune fille de l'eau" ou "Le Dernier maître de l'air". Il revient cette année avec un acteur qui semble lui aussi avoir ses plus belles années derrière lui : Will Smith, moins présent à l'écran ces derniers temps - ce qui n'est pas plus mal quand on voit ce qu'ont donné "Je suis une légende 2007" ou "Men in black 3"...



Avec After Earth, Shyamalan va réaliser un survival sur une Terre post-apocalyptique où la Nature a repris ses droits. L'occasion de nous offrir des décors sublimes, d'une forêt impénétrable aux flancs d'un volcan en activité, mais surtout de recycler ses thèmes de prédilection : celui de la revanche de la Nature renvoie directement à "Phénomènes", celui de la menace invisible et du drame originel à "Signes", celui du héros qui se révèle à "Incassable". Le problème, c'est que ce héros va être interprété par Jaden Smith, à côté de qui même son père, qui passera le plus clair du film assis ou allongé à tirer la gueule, donnera l'impression d'être un formidable acteur.



Jaden Smith n'a qu'une seule expression, difficilement définissable. Qu'il soit en colère, triste, blessé ou déterminé, il nous rappellera surtout le visage crispé d'un constipé luttant sans succès contre son système digestif. Le pauvre n'est pas aidé par un personnage complètement idiot, n'écoutant pas les conseils de son père (ben oui les enfants, il faut écouter son papa quand même !), sauf quand celui-ci réussit à lui transmettre...par télépathie. Car l'histoire de After Earth n'est pas simplement le cheminement de Kitai d'un point A à un point B à la rencontre de toute la faune du coin (qui a évolué "pour tuer l'homme", ce qui est un peu con puisque l'homme est parti depuis 1000 ans) : c'est aussi l'histoire d'un papa et d'un fils qui vont profiter de cette belle aventure pour enfin se rapprocher.



Le tout manque quand même cruellement d'intensité, les diverses attaques tombant finalement à plat et ne réussissant donc pas à compenser le manque d'intérêt du cheminement initiatique de l'adolescent. Finalement, il n'y a guère que le décor de cette Terre redevenue sauvage qui soit intéressant, reléguant l'aspect science-fiction et l'histoire entre Will Smith et son fils dans les tréfonds de la banalité que nous servent un peu trop les blockbusters hollywoodiens (on a même droit à un animal sauvage qui sauve la vie du jeune homme après avoir voulu le tuer !). Ce n'est vraiment pas avec ça que Shyamalan et Smith retrouveront les sommets...