RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4.9
(7 votes)
Afin d'étudier scientifiquement le comportement humain,‭ ‬le professeur Thon enferme vingt volontaires,‭ ‬des hommes ordinaires,‭ ‬dans un univers carcéral.‭ ‬Huit d'entre eux sont désignés pour être les‭ "‬gardiens‭"‬,‭ ‬les douze autres étant les‭ "‬prisonniers‭"‬.‭ ‬La règle est simple‭ ‬:‭ ‬comme dans une vraie prison,‭ ‬les détenus doivent obéir aux gardiens qui sont chargés de faire régner l'ordre.



Inspiré du roman Black Box,‭ ‬de Mario Giordano,‭ ‬s‭’‬appuyant lui-même sur l‭’‬expérience de Stanford,‭ ‬dans laquelle des étudiants avaient pris le rôle de prisonniers et de gardiens,‭ ‬Das Experiment est un thriller allemand réalisé par Oliver Hirschbiegel,‭ ‬à qui l‭’‬on devra quelques années plus tard‭ "‬La Chute‭"‬.‭ ‬Il met donc en images une expérience bien particulière,‭ ‬destinée à‭ ‬observer le comportement d‭’‬individus placés dans le rôle de l‭’‬autorité ou soumis à cette autorité.‭ ‬Une étude qui,‭ ‬évidemment,‭ ‬va rapidement déraper.



Tout commence pourtant dans la bonne humeur,‭ ‬les gardiens et les prisonniers plaisantent,‭ ‬ne sont pas encore dans leur rôle.‭ ‬Mais très vite,‭ ‬notamment face au comportement de Tarek,‭ ‬prisonnier qui est en fait un journaliste infiltré à la recherche de sensationnel,‭ ‬l‭’‬autorité se fait plus présente,‭ ‬plus stricte...jusqu‭’‬à ce que certains gardiens‭ ‬ne prennent leur rôle un peu trop à coeur.‭ ‬C‭’‬est le cas de Berus,‭ ‬que l‭’‬on devine très réservé dans son quotidien,‭ ‬mais qui va voir dans son rôle de gardien l‭’‬occasion de se mettre en avant,‭ ‬utilisant l‭’‬humiliation comme principale arme pour contrôler les détenus.‭

Cette évolution va se traduire par des comportements de plus en plus abusifs envers les prisonniers,‭ ‬d‭’‬abord en les obligeant à dormir par terre,‭ ‬à se mettre nus,‭ ‬à être humiliés devant leurs camarades,‭ ‬puis en utilisant la violence physique.‭ ‬Tous les moyens sont bons pour mettre les faux détenus au pas,‭ ‬ces derniers étant alors condamnés à une soumission totale ou,‭ ‬pour Tarek,‭ ‬le leader du groupe,‭ ‬à des punitions toujours plus sévères.‭ ‬Ainsi,‭ ‬le film bascule peu à peu dans le cauchemar,‭ ‬dans la violence,‭ ‬et va réserver quelques moments nous mettant particulièrement mal à l‭’‬aise.‭ ‬On est ainsi scandalisés par certains traitements réservés aux faux détenus‭ (‬la boîte noire est une véritable horreur‭)‬,‭ ‬on est horrifiés par le comportement des meneurs du groupe des gardiens...tout en ayant de véritables réserves sur celui de Tarek,‭ ‬toujours apte à foutre le bordel,‭ ‬quitte à entraîner l‭’‬humiliation de tout son groupe,‭ ‬uniquement pour obtenir un scoop...



Pour renforcer le réalisme de ces situations,‭ ‬le réalisateur avait auditionné les acteurs en groupe,‭ ‬afin d‭’‬observer la place que chacun prenait naturellement,‭ ‬et modifiant ainsi certains rôles‭ ‬:‭ ‬Christian Berkel‭ ("‬Black book‭"‬,‭ "‬Walkyrie‭"‬,‭ "‬Inglourious basterds‭")‬,‭ ‬s‭’‬est ainsi retrouvé détenu alors qu‭’‬il devait au départ‭ ‬jouer le rôle d‭’‬un gardien.‭ ‬Hirschbiegel a ensuite laissé place à l'improvisation,‭ ‬et enfermait réellement les prisonniers dans les cellules pendant le tournage.‭ ‬Il favorisait également certaines amitiés ou antipathies entre les acteurs,‭ ‬parvenant à créer‭ ‬deux groupes distincts sur le tournage,‭ ‬prenant même leurs repas séparément‭ !

Le film est par ailleurs largement soutenu par les acteurs interprétant les rôles des leaders de chaque camp‭ ‬:‭ ‬Moritz Bleibtreu‭ ("‬Munich‭") ‬dans le rôle de Tarek,‭ ‬le jeune journaliste d‭’‬origine turque,‭ ‬et Justus von Dohnányi‭ ("‬La Chute‭") ‬dans celui de Berus,‭ ‬le gardien le plus sadique.‭ ‬Si leurs apparences respectives permettent d‭’‬évoquer le racisme,‭ ‬c‭’‬est surtout dans les comportements du groupe des gardiens que l‭’‬on retrouvera le parallèle le plus évident avec l‭’‬univers concentrationnaire.‭



A l‭’‬image de‭ "‬La Vague‭"‬,‭ ‬Das Experiment est un film allemand très dur et particulièrement pessimiste quant à la nature humaine,‭ ‬comme un rappel que les dérives totalitaires ne sont jamais bien loin.‭ ‬Cela donne à cette oeuvre une puissance encore plus forte,‭ ‬renforçant davantage l‭’‬aspect horrifique et glauque de l‭’‬histoire et des images.








Du même réalisateur :

INVASION
EXPERIENCE - L'