RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
aventure fantastique

Systeme
Pc

Developpeur
Sierra

Annee
1995

Votre note: -
Moyenne: 5.7
(18 votes)


Adrienne vient emménager avec son mari Donald Gordon sur une île de la côte de la Nouvelle Angleterre. Un terrible secret hante les lieux : un illusionniste célèbre y est décédé dans d’étranges circonstances. Encore plus mystérieux, l’on n’a aucunes traces de sa femme et de ses enfants. Le destin d’Adrienne et de son mari bascule lorsque celle-ci met à jour une
crypte d’où s’échappe une entité qui s’empare alors du corps de Donald...



L'AVIS :

Au milieu des années 90, Sierra, leader du jeu d’aventures sur PC, lançait une gamme de jeux à destination d’un public plus adulte. Celle à qui l’on doit la création de PHANTASMAGORIA est Roberta Williams, qui outre le concept, s’est chargée du scénario.
Pour faire frissonner le public, l’histoire brasse large, s’inspirant aussi bien de Edgar Allan Poe, Alfred Hitchcok et Stephen King. Bien sûr les habitués des films d’épouvante auront une impression de déjà vu mais celà ne gène pas du tout l'impression positive ressenti lorsqu'on joue au jeu.



L’une des grandes particularités de PHANTASMAGORIA est d’avoir recours à de vrais acteurs. Ce qui confère au jeu un style digne des meilleures productions horrifiques. Les acteurs sont d’ailleurs plutôt convaincants, et les effets de surprises suffisamment nombreux pour créer de la tension. La découverte de chaque lieu demande une inspection minutieuse, mais attention, du fait que les scènes aient été filmées (donc limitant les options), le moindre faux pas peut être fatal. Outre la maison et ses alentours, le jeu nous invite à faire un petit tour dans le village, où quelques personnes bien informées pourront nous aider. Sans être réellement un jeu gore, l’on n’est pas épargné au fur et à mesure du déroulement de l’intrigue. Tel, le moment où lorsqu’on fait un mauvais choix, la pauvre Adrienne a sa tête littéralement découpée. Une scène généreusement gore (fort rare dans l’univers vidéoludique).



A noter que PHANTASMAGORIA eût les honneurs d’une suite, ‘’Phantasmagoria 2 : obsessions fatales’’ ou à l’ambiance horrifique s’est adjoint de nombreuses scènes érotiques particulièrement épicées. A réserver à un public largement averti.

5/6 - Gérald Giacomini



Dans le meme genre :

LUMIèRE SUR