RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4.5
(2 votes)
Selon une vieille prophétie de la famille Asumi, lorsqu'une montagne noire apparaîtra dans le ciel, un monstre viendra pour détruire le monde. Mais lorsqu'une lune rouge se couchera, et que le soleil se lèvera à l'ouest, deux monstres le combattront pour sauver le peuple. Aussi, lorsqu'une grotte est découverte, qu'une prêtresse de la famille royale a la vision d'un monstre détruisant des villes, et qu'un nuage noir ressemblant à une montagne apparaît, la légende semble prendre forme. D'autant que Godzilla, jusque là devenu protecteur de la Terre, semble redevenu agressif. Il faut dès lors effectuer le rituel permettant le réveil de King Caesar, le monstre protecteur de la famille Asumi. Rapidement, Godzilla se révèle n'être qu'une copie métallique envoyée par des extra-terrestres et nommée Mechagodzilla. Seule l'alliance entre le vrai Godzilla et King Caesar semble pouvoir empêcher la destruction de l'humanité par le monstre cybernétique.



Nous sommes en 1974, et Godzilla a déjà vingt ans. Après un passage entre 1965 et 1970 où il ne faisait que côtoyer les mêmes monstres, utilisés à outrance (King Ghidorah apparaît dans quatre films entre 1965 et 1972, Mothra quatre fois également entre 1964 et 1968), la tendance est à la création régulière de nouveaux adversaires ou alliés depuis 1971: Hedorah, puis Gigan et enfin Megalon et Jet Jaguar. "Godzilla vs Mechagodzilla" va continuer à enrichir le bestiaire, tout en réutilisant un monstre déjà souvent présent dans la saga. Cette vieille connaissance, ce sera Anguirus, qui en est ainsi à sa quatrième apparition dans la saga, après "Le retour de Godzilla 1955", "Destroy all monsters" et "Godzilla vs Gigan". Il ne sera toutefois là que quelques minutes, le temps de mettre en place les petits nouveaux.



Tout d'abord le monstre de la légende: King Caesar, dont le nom varie entre King Seeser, King Seesar, King Seessar, et Kingushîsâ en japonais. Si je choisis de l'écrire Caesar, c'est tout simplement affaire de goût (et aussi parce que c'est la première orthographe que j'aie pu lire). Bref, il sera véritablement au centre de l'intrigue, puisque l'objectif des héros est de le réveiller, et celui des extraterrestres d'éviter son réveil. Il n'apparaîtra que si les conditions de la légende sont réunies, et si une statue à son effigie est placée sur un autel particulier. En gros, c'est le protecteur de la famille, mais celle-ci doit espérer ne pas être trop pressée le jour où elle a besoin d'y faire appel. King Caesar présente, comme bien d'autres monstres de la saga, un look particulièrement pimenté. Inspiré des Shisas, statues protectrices d'origine chinoise à allure de lion, le monstre ressemble bien plus à un caniche de concours qui aurait décidé de se tenir debout qu'au roi des animaux...Notons que comme Mothra, il faudra qu'une prêtresse y aille de sa chanson pop pour le réveiller.

Ensuite, Mechagodzilla, le Godzilla mécanique:

*Publicité*
Vous voulez envahir la Terre? Mais vos plans ont échoué les uns après les autres? Godzilla est un obstacle trop difficile à surmonter? N'hésitez plus un instant, et venez voir notre nouveau produit: un Godzilla en métal. Idéal pour vos projets d'invasion! Capable de voler et incroyablement résistant, il est doté en série d'armes plus sophistiquées les unes que les autres: les yeux envoient des rayons lasers, les doigts et les genoux envoient des missiles, la poitrine lance des rafales électriques, et il peut se réfugier derrière un écran de protection. Votre Mechagodzilla vous obéira au doigt et à l'oeil grâce à une simple manette, et un système de reconnaissance vocale. En option, un costume de Godzilla pour votre monstre mécanique vous sera livré! Ne perdez pas une seconde!
*Fin de la publicité*



Oui, après avoir imaginé des monstres plus originaux les uns que les autres, les scénaristes de la Toho ont eu l'idée d'aller plus loin, en faisant affronter à Godzilla son double mécanique, qui deviendra rapidement une des "créatures" les plus appréciées par les fans. Particulièrement puissante et violente (il faut voir son combat avec le pauvre Anguirus, qui se fait littéralement broyer la mâchoire), cette nouvelle création donnera pas mal de film à retordre à Godzilla et King Caesar. Ce seront ainsi quelques véritables geysers de sang qui surgiront de notre monstre atomique préféré! N'oublions pas de parler des extraterrestres qui la contrôlent. Car oui, notre planète est encore et toujours la proie des intérêts des habitants des autres planètes. Je ne m'attarderai pas sur le manque d'imagination de la Toho au niveau des scenarii de base.Toujours est-il que le film s'inspire pour leur look de "La planète des singes", sorti quelques années auparavant: les extraterrestres sont des creatures humanoïdes ressemblant à des primates. Il va de soi que leurs maquillages sont plutôt manqués. Godzilla enfin, reste fidèle à l'image des derniers films: un visage sympathique, avec de grands yeux, correspondant bien à son statut d'ami de l'humanité et de monstre bienfaiteur.

Cette histoire d'invasion est complétée, à l'échelle humaine, par des scènes d'espionnage. En effet, les humains ont pour mission d'amener la statue à l'effigie de King Caesar sur l'autel de la famille Asumi. Les aliens tenteront de les en empêcher, entraînant ainsi plusieurs bagarres, tandis que dans l'ombre, un troisième groupe aux intentions peu claires semble également s'intéresser au destin de la statuette. Comme souvent, ces passages sont peu passionnants, simplement prétextes au semblant de scénario, mal rythmés et interprétés par des acteurs pas forcément concernés. Mention spéciale à l'acteur qui joue le patriarche de la famille Asumi, dont l'agilité, la perruque et la barbe postiche ne font pas ombrage à son jeu plus qu'exagérer!



Dernier film réalisé par Jun Fukuda, et dernière participation de Masaru Satoh à la musique, godzilla vs mechagodzilla est un film sympathique, malheureusement handicapé par de gros problèmes de rythme. L'alter ego métallique de Godzilla reviendra l'affronter dès l'année suivante, pour ce qui sera le dernier film de la première époque de la saga: "Mechagodzilla contre-attaque".