RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 2.2
(11 votes)
Le Camp 17 était un ancien camp de prisonniers où tortures et carnages ont eu lieu et qui est devenu un mémorial. Une émission de téléréalité baptisée "Ghost Game" décide d’utiliser cet endroit et envoie 11 participants vivre une expérience cauchemardesque, celui qui aura les nerfs les plus solides pouvant espérer repartir avec la coquette somme de cinq millions. La production de l’émission va tout faire pour déchaîner la colère des esprits de nombreuses personnes assassinées ici…



Et encore un film à base de spectres venu d’Asie. De Thaïlande plus précisément. Un pays qui n’a pas résisté lui non plus au succès de "Ring" en 98 et qui s’est engouffré dans la voie du film de fantômes, nous livrant un excellent "Shutter" en 2004. On pourra citer également d’autres films de spectres thaïlandais, comme par exemples : "Ghost Delivery", "The Victim", "Ghost of Mae Nak", "The Unseeable" ou plus récemment "Le Pensionnat". Un petit listing non exhaustif auquel il faudra également ajouter ce "Ghost Game" réalisé en 2006 et qui a fait scandale au Laos et au Cambodge. Il faut dire que l’argument de vente, à savoir que le film a été tourné dans un véritable camp de prisonniers Khmers Rouges, avait de quoi provoquer des réactions plutôt virulentes de ces pays marqués par la guerre et les atrocités. Le Cambodge a d’ailleurs demandé la censure pure et simple du film et le retrait de toutes les copies dans les salles de cinéma.



Apparemment, cet argument de vente a choqué de nombreuses autres personnes. Si on peut certes trouver quelque peu abusé d’avoir tourné un film d’horreur dans un lieu où la mort n’était pas du cinéma, on ne peut nier, en revanche, que cela rajoute une touche de réalisme à l’histoire. Le décor est en effet on ne peut plus inquiétant et participe pleinement à amplifier l’ambiance macabre du film. Un film de fantômes donc et les amateurs du genre en auront pour leur argent à ce niveau car les apparitions spectrales sont légion durant toute la durée du long-métrage, quelques-unes parvenant sans peine à faire naître une certaine tension chez le spectateur. Les maquillages sont, dans l’ensemble, plutôt réussis et même si "Ghost Game" joue avec les clichés inhérents à ce type de film, il se révèle vraiment efficace et constitue un divertissement de bonne qualité. J’ai vraiment été happé par l’histoire, croisement entre "Battle Royale", "Loft Story" et "Koh Lanta" ! Bon, ok, hormis la première référence, ces comparaisons pourraient faire fuir le fan de base qui aurait peur de retrouver Benjamin Castaldi comme présentateur de "Ghost Game" ! Rassurez-vous, il ne fait pas partie du casting !

Non, si je parle de "Loft Story" et "Koh Lanta", c’est qu’on retrouve les principaux éléments de ces émissions dans le film. En effet, nos 11 participants sont perpétuellement filmés par les équipes techniques de l’émission, des caméras ayant été placées un peu partout sur cette aire de jeu un brin spéciale. Comme dans les jeux télés français précités, les candidats auront des épreuves à réaliser durant les journées, comme cette "Nuit des fantômes" où ils devront, par exemple, s’enfermer la nuit dans un caveau rempli de crânes humains, le but étant de provoquer chez eux un stress bien réel les poussant à quitter la partie. Le passé de l’ancien camp de prisonnier auquel s’ajoute le conditionnement mental des candidats feront que la plupart d’entre eux verront des spectres et autres entités fantomatiques et leurs nerfs seront réellement mis à l’épreuve, tout comme ceux du spectateur d’ailleurs. Fantasme, cauchemar ou réalité, on se demande sans cesse si ces apparitions de créatures cauchemardesques sont le fruit de l’esprit des candidats ou si elles sont bien réelles.



Autre élément nous faisant penser à l’émission "Koh Lanta", les rumeurs naissantes parmi les candidats. La nature humaine est telle que lorsque plusieurs personnes sont réunies ensemble dans le but de gagner une somme d’argent, on ne peut empêcher les alliances et les mesquineries. Les 11 participants de "Ghost Game" ne dérogent pas à la règle et très vite, alliances, médisances et conspirations sont de mise, notamment à l’égard de Dao et de Yuth, deux candidats qui ont été respectivement premier et second lors de la précédente émission. Bien sûr, les différents personnages du film sont plutôt stéréotypés et leurs traits de caractère ne font pas dans l’originalité.

Néanmoins, le casting se montre plutôt bon dans l’ensemble (certains surjouent un peu parfois, notamment dans les séquences d’épouvante) et on se laisse facilement embarquer avec eux, essayant de démêler les rouages de l’émission, afin de savoir si effectivement les deux anciens candidats sont de mèche ou si l’une des participantes ne serait pas un membre de l’équipe technique par exemple.



Franchement, "Ghost Game" s’avère plutôt réussi et les nombreuses critiques négatives dont le film a écopé ne sont pas vraiment justifiées pour ma part car encore une fois, j’ai vraiment pris plaisir à le visionner (la vision en VOSTF est à privilégier absolument par rapport à la VF pour pouvoir pleinement apprécier le film par contre !!). Le rythme est vraiment soutenu, la réalisation est bonne, le jeu des acteurs est parfois un peu excessif mais ça ne m’a pas dérangé plus que ça et si vous aimez voir apparaître des figures fantomatiques à longueur de temps, vous serez comblés car le film de Sarawut Wichiensam n’en est vraiment pas avare ! Un film que je reverrai sans me poser de question …








Du même réalisateur :