RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 3.3
(12 votes)
1873, Arizona. Jake Lonergan se réveille en plein désert, amnésique avec à son bras une sorte de bracelet électronique dont il ignore totalement la provenance. Ce dernier gagne la ville la plus proche, une petite bourgade perdue au milieu de nulle-part dans laquelle semble régner en maître un éleveur de vaches et de taureaux du nom de Dolarhyde. Un être antipathique devant qui tout le monde semble se rabaisser du fait qu'il est la personne grâce à qui la ville d'Absolution n'a pas encore été rayée de la carte, en raison de son activité fleurissante relançant l'économie de la ville. Mais à ce jour, ce n'est plus du colonel Dolarhyde dont il faut avoir peur mais d'une toute autre menace. En effet, Absolution a été attaquée par une escadrille de vaisseaux volants non identifiés qui ont détruit habitations, calèches et autres granges, mais également emporté des habitants dont entre autres le fils de Dolarhyde. C'est donc ensemble et accompagnés d'une troupe de cowboys que Jake Lonergan et le colonel Dolarhyde vont tenter d'anéantir cet ennemi redoutable et secourir les leurs.



Après "Iron Man" et sa suite, Jon Favreau décide de s'attaquer à un autre comic-book en réalisant "cowboys and aliens" (en français "cowboys et envahisseurs"). Mélangeant deux mondes opposés que sont la science-fiction et le western, le film de Jon Favreau nous promet donc des guerres entre cowboys/apaches et extraterrestres, rien que ça! Reste à voir cependant si notre homme va tenir sa promesse…



Avec une idée de départ comme celle-là, nous pouvions donc nous attendre à des rivalités entre hommes virils de l'Ouest américain aux pistolets et fusils prêts à tirer, indiens ténébreux et spirituels aux flèches rapides comme l'éclair et extraterrestres armés de rayons laser et autres gadgets ramenés de leur lointaine galaxie. Hé bien force est de constater que le contrat est parfaitement rempli de ce côté : quel plaisir de voir des cowboys et des indiens se faire tirer comme des lapins par des vaisseaux intergalactiques usant de leurs rayons laser et de leurs explosifs tout en capturant à l'aide de câbles de pauvres victimes! De même, les séquences mettant en scène nos valeureux humains face aux extraterrestres sont menées tambours battants et nous proposent des massacres, certes pas sanglants mais suffisamment rythmés pour divertir le public venu voir des batailles acharnées entre ces peuples diamétralement opposés.

Malgré quelques baisses de rythme par-ci par-là, on peut en conclure que sur l'aspect "purement divertissant", le film de Jon Favreau réussit son pari. Mais passé ce côté action/rythme, on se rend compte que "cowboys et envahisseurs" n'a finalement pas grand-chose à nous apporter…



En effet, le film ne semble vouloir se reposer que sur cette opposition humains/aliens et se moque totalement du reste. Les bases de ce long-métrage sont plus que légères (intrigue, personnages et ton du film) et effacées au détriment de ces conflits entre cowboys et extraterrestres.

A commencer par l'intrigue : tout commence de façon énigmatique (quelqu'un se réveille en plein désert, totalement amnésique, un bracelet semblant provenir d'une époque futuriste à son poignet, et va essayer de comprendre ce qui s'est passé), ce qui suscite un certain engouement pour le spectateur désireux d'avancer dans cette enquête, d'aller de révélations en révélations, de surprises en surprises.
Mais, au fur et à mesure que l'on suit le personnage de Jake Lanergan essayant de rassembler les pièces du puzzle, on se rend compte avec déception que l'intrigue est vide, sans véritable élément que l'on ne pouvait deviner dès les premières minutes du film : il n'y a dans le film de Jon Favreau aucune surprise, aucune découverte plus ou moins originale (ha si, les extraterrestres ont un gros vaisseau…)! Et je ne parle pas des motivations des aliens complètement connes (je n'en dirai pas plus)…

Autre chose qui choque durant ce film : le ton choisi pour narrer cette histoire d'invasion extraterrestre en plein western. Au vu de ce mélange de genre rarement vu au cinéma, on s'attend principalement à voir des tas d'anachronismes, des situations burlesques… bref à avoir là un film totalement décalé et drôle à la fois! Hé bien non, un registre sérieux a été choisi manifestement malgré ce contexte non crédible et irréel, et ce ne sont pas les quelques petites répliques faisant rapidement sourire qui vont faire changer la donne. Difficile de ne pas penser à une erreur d'aiguillage dès le départ : il aurait mieux fallu selon moi faire une comédie de science-fiction à la sauce western (petit clin d'œil à "retour vers le futur 3" de Robert Zemeckis). Comment être sérieux devant tant de choses invraisemblables alors que nous pourrions en rire aux éclats? (…)



Pour ce qui est du casting, malgré des stéréotypes flagrants et quelques peu éreintants en début de film (les vieux chasseurs de prime sans cervelle, le fils à papa qui joue les caïds…), ce dernier se voit revalorisé avec entre autres un Harrison Ford en bonne forme dans son rôle de "méchant pas si méchant finalement" ainsi qu'un Daniel Craig plutôt sympathique dans la peau d'un cowboy amnésique, courageux et quelque peu "bad guy".
Le reste du casting n'est pas en reste non plus et on se plait à voir des cowboys virils, des bandits de grands chemins sales sur eux et antipathiques, des apaches fiers de leurs racines… bref une ambiance Far-West que nous étions pour beaucoup venus chercher!

Enfin, les effets spéciaux sont ma fois plutôt bien réalisés, même si certains plans d'aliens sont plus que passables. Ces derniers sont toutefois assez répugnants et suffisamment travaillés (les mains qui sortent du ventre, leurs pattes griffues, leurs yeux globuleux…) pour faire leur petit effet.


Au final, ce "cowboys et envahisseurs" saura diviser son public. En effet, ceux venus uniquement pour se divertir devant des bagarres mettant en scène extraterrestres et cowboys seront probablement conquis tandis que d'autres (dont je fais partie) reprocheront au film de n'avoir pas cherché plus loin que le bout de son nez (intrigue quasi inexistante, ton du film maladroit) et de s'être tout simplement reposé sur ce conflit humain/aliens…

Une bonne petite déception pour ma part.