RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION
JEUX (VIDEOS, DE SOCIETE...)



Réalisation
Michael Bartlett, Kevin Gates

Scénariste
Kevin Gates

Date de sortie
2011

Genre
zombies

Tagline


Cast
Philip Brodie
Alix Wilton Regan
Rob Oldfield
Vicky Araico
Toby Bowman


Pays
Angleterre

Production


Musique
Pete Renton

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 2.6
(8 votes)
Trois mois se sont écoulés depuis l'éruption virale qui a anéanti 99,9% de la population mondiale, transformant ses victimes en zombies mangeurs de chair fraîche. Au Royaume-Uni, un groupe de survivants composé de soldats et de civils a trouvé refuge dans une base militaire en rase campagne. La vie dans ce nouveau monde est rude et brutale, mais l'espoir renaît lorsque le groupe arrive à intercepter un message reçu depuis une base militaire sur la côte selon lequel un havre de paix existerait quelque part en Europe.... Leur voyage s'avère périlleux à travers des paysages ravagés par la mort, où les morts-vivants sont en nombre et imposent leur propre sens de l'ordre. Ce qui suit est un voyage dans l'enfer et une bataille désespérée pour la survie même de la race humaine...



Après l'énorme succès mondial de "The Zombie Diaries", réalisé en 2006 avec un budget dérisoire, les deux réalisateurs Michael Bartlett et Kevin Gates avaient évidemment l'idée de lui ajouter une suite. Ils laisseront néanmoins passer cinq ans avant de livrer cette séquelle, dont ils ont écrit chacun un scénario mais seul celui de Kevin Gates a été retenu. Si le premier film nous faisait suivre trois histoires, le second chapitre préfère se concentrer sur une seule intrigue, c'est à dire le périple vécu par les militaires afin de rester en vie et de rejoindre des bateaux qui les emmèneront loin des horreurs provoquées par les morts-vivants, tout en conservant ce qui a fait le succès de son prédécesseur, à savoir l'utilisation d'une caméra DV pour filmer les évènements proposés aux spectateurs, à la façon du Projet Blair Witch.



Les réfractaires à ce style de film (Rec, Cloverfield, Diary of the Dead et j'en passe...) auront donc la nausée avec Zombie Diaries 2, qui nous est conté entièrement à travers l'œil de la caméra d'un reporter qui a rejoint le groupe de militaire, avec tous les défauts que ça comporte, comme une image tremblotante ou qui bouge énormément quand le personnage se met à courir. Personnellement, j'ai toujours du mal à comprendre comment quelqu'un qui est attaqué par des zombies ne lâche pas sa caméra pour prendre un flingue et aider ses potes. Bref. Passons sur cette petite incohérence qu'on retrouve dans tous les films utilisant cette technique censée apporter une touche de réalisme aux scènes se déroulant sur l'écran.



Les autres suivront sans déplaisir mais sans grand intérêt non plus les mésaventures de notre petit groupe, qui, devant quitter leur base suite à l'invasion de cette dernière par des hordes de zombies, va devoir survivre dans la forêt, résister à la neige et au froid et surtout, faire face au plus dangereux des prédateurs : l'Homme ! Car oui, la plus féroce des menaces n'est pas celle des corps revenus à la vie mais bel et bien les humains, et plus particulièrement un groupe de bandits menés par Goke, qu'on a déjà vu dans le premier film, tout comme Leena, jolie blondinette s'étant allié avec les militaires. Si la séquence de l'invasion de la base militaire s'avère assez réussie, le manque de budget se fait quand même ressentir à l'écran et malgré une progression dans la mise en scène de la part des deux réalisateurs, à laquelle vient s'ajouter des acteurs qui s'en sortent plutôt pas mal, Zombie Diaries 2 ne parvient guère à convaincre totalement.



Le film se laisse suivre sans trop de difficultés, il y a quelques maquillages gore réussis mais dans l'ensemble, on ne ressent pas grand chose face aux images qui défilent devant l'écran et le générique de fin nous laisse sur une impression plus que mitigée. On regrettera par exemple que la jolie séquence se déroulant dans un cimetière alors que la neige tombe ne soit pas plus exploitée que ça car le décor avait tout pour plaire. On voit en arrière-plan un zombi déambuler lentement. Petit clin d'œil à "La Nuit des Morts Vivants" de Romero ? Possible. Au final, c'est un film indépendant à faible budget et c'est bien que Michael Bartlett et Kevin Gates aient mené leur projet jusqu'au bout. Mais bon, les films en DV, moi j'aime pas trop et puis on a quand même largement vu mieux en matière de films de zombies. Zombie Diaries 2 n'apporte rien au genre (si ce n'est qu'ici, les zombies ne voient pas dans le noir) et s'oublie aussi vite qu'il a été vu.








Du même réalisateur :

ZOMBIE DIARIES - THE