RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Hiroyuki Kitakubo

Scénariste
Kenji Kamiyama

Date de sortie
2000

Genre
vampires

Tagline


Cast
Yuki Kudoh
Saemi Nakamura
Joe Romersa
Rebecca Forstadt
Dave Mallow
Paul Carr…


Pays
Japon

Production


Musique
Yoshihiro Ike

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4.4
(14 votes)
Saya est une vampire tuant des démons, une tâche que lui a confiée le Gouvernement américain sur le sol japonais. Armée d'un katana, cette dernière se retrouve dans la base américaine de Yokota et intègre le collège de la dite base. L'établissement, tout comme ses alentours, est infesté de Chiroptans, des créatures démoniaques pouvant prendre l'apparence humaine qui peuplent le Japon post guerre mondiale.



"Blood the last vampire" est ce que l'on appelle une OVA, une animation vidéo originale (anciennement OAV) saluée par James Cameron himself qui n'hésita pas à déclarer à propos de cette œuvre qu'il s'agit là du standard de qualité dans l'animation numérique.
Ce petit film d'animation d'environ 50 minutes narre l'histoire d'une jeune vampire traquant et dilapidant d'affreuses créatures sorties des Enfers, sortes de démons annonciateurs de la future guerre du Vietnam.

Ce qui fit (et fait encore) la popularité de "Blood the last vampire" réside dans ce mélange de 2D et de 3D utilisé de façon magistrale du début à la fin. Même s'il faut tout de même reconnaitre que l'animation demeure saccadée (malgré qu'il s'agisse de la volonté même d'Hiroyuki Kitakubo), "Blood the last vampire" est graphiquement réussi et marqua à lui tout seul l'entrée dans une nouvelle ère de l'animation numérique.

Reconnaissons-le d'emblée, "Blood the last vampire" ne brille pas par son scénario. En effet, ce dernier reste très classique et peu original au final. Pire, on pourrait même reprocher au film d'animation d'Hiroyuki Kitakubo d'être beaucoup trop court et au final de ne pas suffisamment étaler et étoffer son scénario (certains resteront d'ailleurs frustrés une fois "Blood the last vampire" terminé).



Heureusement, le rythme est fort soutenu (d'un côté, vu la durée…) : on ne s'ennuie à aucun moment durant les 50 petites minutes que dure "Blood the last vampire" grâce à cette action omniprésente. Saya est une guerrière et ça se voit : dès l'intro, nous sommes parachutés dans une scène de dégommage de monstre dans le métro pour ensuite être plongés dans un collège peuplé de créatures sanguinaires que Saya se fera un plaisir de trucider les unes après les autres !

On appréciera également dans ce film d'animation l'ambiance très glauque, froide et hostile. Obscure et glacial, ce film l'est de par ses personnages (vampires, monstres démoniaques…), son contexte (la fête d'Halloween durant l'entre deux guerres) et son environnement (entrepôt désert, nuit quasi omniprésente…).

N'oublions pas aussi que "Blood the last vampire" vous réservera quelques passages bien saignants comme beaucoup en attendaient certainement : tranchages de corps et autres effusions de sang, Saya est une vraie prédatrice et ne recule devant rien !



Saya, parlons-en justement ! Mystérieuse, parfois méchante et surtout très sanguine, nous avons là une héroïne des moins ordinaires !
Méprisant parfois autant les humains que les démons qu'elle traque, Saya est certes une vampire mais pas comme les autres. Alors qu'elle semble perturbée quand elle est face à des éléments religieux (il suffit de voir sa réaction violente quand elle aperçoit une croix ou quand elle entend un des hommes du Gouvernement prononcer "Jésus-Christ"…), cette dernière ne semble par contre pas gênée par les rayons du soleil.

Les monstres quant à eux ne sont pas en reste non plus et donneront du fil à retordre à notre chère Saya, ceux-ci n'hésitant pas à se fondre dans la masse en prenant l'apparence humaine pour tromper leurs proies. Par ailleurs, les révolvers et autres couteaux ne serviront à rien contre eux : seules des armes pouvant leur faire perdre beaucoup de sang auront raison de ces monstres (d'où le katana de Saya que cette dernière manipule avec la plus grande agilité), ce qui entraînera donc de bons petits passages goresques…



Au final, "Blood the last vampire" demeure un film d'animation très correct à voir, une œuvre rapidement devenue culte grâce à ses graphismes alternant 2D et 3D. Un succès qui donnera lieu à de nombreux dérivés : des jeux vidéos (PS2, PSP), des nouvelles (au Japon, aux Etats-Unis mais également en France chez Generation Comics), un manga ("Blood the last vampire 2002"), et même un film réalisé par un certain Chris Nahon en 2007 (mauvais soit dit en passant…).
Un film d'animation dont on reprochera par contre une durée bien trop courte empêchant d'étoffer un peu plus un scénario déjà très (trop) simpliste au départ…

"Blood the last vampire" : un film d'animation certes pas abouti au final mais s'avérant être un bon exercice de style ! A voir au moins par curiosité !








Du même réalisateur :