RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Doug Sakmann

Scénariste
Doug Sakmann

Date de sortie
2006

Genre
porno / parodie / horreur

Tagline


Cast
Joanna Angel
Tommy Pistol
Kylee Kross
Evan Seinfield...


Pays
Etats Unis

Production


Musique
Hick Nick and Jew of the Dead

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 3.5
(6 votes)
Le Père Merkin est appelé d'urgence au chevet de Mrs MacFeel, afin de l'aider à comprendre ce qui arrive à sa fille Regan. Cette dernière a vu ses traits physiques changés, elle profère des obscénités, vomit des litres d'une substance verte nauséabonde. Pour le Père Merkin, il s'agit là d'un cas de possession. Demandant à rester seul avec Regan, le Père Merkin n'a d'autre choix que de se livrer à un "sexorcisme" des plus violents pour parvenir à faire sortir le démon du corps de la jeune fille…



C'est un marrant ce Doug Sakmann. Le genre de type qui ne se prend pas la tête, ne s'emmerde pas avec les budgets et fait les films qu'il a envie de faire. Après avoir réalisé un épisode de la série "Troma Edge Tv" en 2000, on le retrouve en 2004 avec un moyen métrage devenu culte, intitulé "Re-Penetrator", parodie porno hardcore du célèbre "Ré Animator" de Stuart Gordon. La même année, il décide de se rendre dans un gigantesque festival punk-rock, le "Vans Warped Tour" et, avec l'aide des organisateurs et des groupes présents, s'amuse à inclure un petit scénario se déroulant dans ce festival, dans lequel un serial-killer se met à décimer les membres des groupes, ce qui nous donnera au final "Punk Rock Holocaust", film fun qui fera le délice des amateurs de série Z et de musique destroy ! En 2005, Doug s'attelle à un "Punk Rock Holocaust 2" avant de revenir au moyen métrage porno parodique horrifique en 2006 avec cette version inattendue du mythique "l'exorciste", devenant chez Doug "The XXXorcist".



Inutile de vous dire que Doug ne s'embarrasse pas des multiples détails ou séquences faisant monter la tension dans le film de Friedkin. L'action de "The XXXorcist" démarre d'entrée de jeu, avec l'arrivée du Père Merkin dans la demeure de MacFeel. Par contre, Doug s'amuse bien à recréer des ambiances (la fumée sortant de la fenêtre de Regan) ou des situations bien connues des amateurs du film original, ce qui fait que le spectacle devient rapidement jubilatoire. La Regan de Doug Sakmann a elle aussi une tête rotative faisant des 360 degrés à n'en plus finir, gerbe des litres de vomissures d'une jolie couleur vert fluo, n'arrête pas de répéter des "fuck me", possède un lit qui s'agite et décolle du sol, et son visage n'est pas de toute fraîcheur. Comme vous le voyez, l'hommage parodique est bien présent et Sakmann a plutôt bien fait son travail !



La principale différence entre les deux films reste la méthode utilisée pour exorciser Regan. Dans le film de Friedkin, c'est à un véritable combat contre les forces du mal que se livrent les deux prêtres, épuisant, violent. Dans "The XXXorcist", le Père Merkin n'a pas d'autres choix que de se livrer à un exorcisme sexuel pour combattre ce démon lubrique. On assiste alors au catalogue bien connu des pratiques sexuelles se déroulant dans les films pornographiques, que je n'énumérai pas ici, afin de ne pas heurter la sensibilité de nos plus jeunes lecteurs, qui ne pourront regarder ce film que lorsqu'ils auront atteint l'âge fatidique de 18 ans ! Comment ? Les jeunes n'attendent pas d'avoir 18 ans pour mater des pornos ? Pfff, quelle honte…
Bref, rendons grâce à l'acteur interprétant le Père Merkin parce que le pauvre, il doit donner de sa personne et il n'y a personne d'autre pour lui venir en aide ! En plus, il se prend pleins de jet de vomi vert et ça doit pas être drôle. Surtout que même en plein coït, il n'oublie pas de réciter les paroles de la Bible. Ben oui, le gars, il fait pas ça pour le plaisir hein ! Il bosse, il a une âme pure à sauver, je vous le rappelle ! N'allez pas croire qu'il se serait dit "tiens, aujourd'hui, je vais m'envoyer un démon". C'est un prêtre professionnel, qui ne recule devant aucun sacrifice pour venir en aide à son prochain…

En plus, on ne lui facilite pas la tâche au Père Merkin. Ben oui, c'est vrai, déjà qu'il se fait projeter contre un mur à coup de jet de vomi (ce qui le fait tomber dans les pommes quand même, imaginez la force du jet), qu'à son réveil, il découvre que la mère de Regan est entrée dans la chambre et qu'elle aussi est devenue possédée ! Il la voit en train de faire des trucs pas très catholiques à sa fille, qui a l'air d'apprécier en plus. Bon, faut dire qu'elles l'ont bien cherché aussi ! Non mais, vous avez vu le nombre de tatouages qu'elle a sa mère ? Pas étonnant que le démon soit venu dans cette maison hein…


Donc voilà que notre pauvre prêtre doit s'occuper de deux folles furieuses maintenant. Et en même temps. Halala, que c'est dur la vie de prêtre dans les films pornos horrifiques hein…
N'empêche que sa méthode, qui pourrait être réprouvée par les hautes instances religieuses, ben ça marche vu qu'il réussit à libérer la mère de l'emprise du démon. Reste toujours à sauver Regan. Et là, ben le prêtre, il a les outils pour. Il nous sort de son sac deux godemichés avec la Vierge Marie sculptée dessus ! Si, je vous jure, j'en croyais pas mes yeux ! Il y va fort le Doug Sakmann quand même !

Notons au passage que la scène finale a été tournée dans les vrais escaliers situés à Washington qui ont servi au film original.

En conclusion, "The XXXorcist" est un film assez fun, d'une durée de 46 minutes et des poussières, qui nous fait bien marrer, mais qu'on peut trouver quand même un peu longuet. Certains actes sexuels durent parfois un petit peu trop longtemps et on aimerait bien que ça passe à autre chose. Mais dans l'ensemble, le film tient ses promesses et porte bien son titre !

Pour ceux qui aiment les détails, vous remarquerez dans l'étagère fixée au mur à côté du lit de Regan une grande figurine de Leatherface sans sa tronçonneuse.

Amateur de porno hardcore (c'est un sauvage le prêtre, mais bon, c'est un sexorcisme aussi, faut le comprendre…), de parodie de film culte, adorateur de "L'exorciste", n'hésitez pas à visionner le film de Doug, vous y prendrez du plaisir car le mixage des éléments est assez réussi et donne un petit cachet supplémentaire qui le différencie d'un simple film X. On pense notamment à "Porn of the Dead" par exemple, qui faisait lui aussi dans l'originalité. Et n'oubliez pas, pas avant 18 ans hein…

http://www.thexxxorcist.com/




Dans le meme genre :

PORN OF THE DEAD