RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 3
(2 votes)
Une bande de jeune se retrouve avec un couple et leur enfant dans une maison de location perdue en pleine forêt. Ce dernier part s'amuser avec des pétards et réveille trois démons qui vont faire vivre une journée de cauchemar à tout ce petit monde…



Je vous avais déjà présenté Jean-Clément Gunter lors de la critique de "decadence". Ce réalisateur suisse atypique avait plutôt pas mal réussi ce premier film, même si le côté amateur pouvait gêner les spectateurs non prévenus. Mais le sujet même (des adolescents meurtriers) apportait une touche malsaine bienvenue. C'était donc en connaissance de cause (amateurisme) mais confiant que j'insérais le DVD de son second film, baptisé "la forêt des démons", dans mon lecteur. Je ne sais pas si celui-ci va se remettre de l'insoutenable séance que je lui ai fait subir.



Le constat s'impose d'emblée : ce film est d'une nullité confondante. A côté, "le lac des morts-vivants" est un pur chef d'œuvre, "la revanche des mortes vivantes" passe pour du Orson Welles. Si, si, sans aucuns soucis. Je suis plutôt bon public, je ne suis pas contre les films tournés entre potes, surtout si je suis prévenu avant. Mais honnêtement, il faut vraiment être peu regardant, ou n'avoir jamais vu un autre film de sa vie, pour trouver quelque chose à sauver à "la forêt des démons". C'est dommage car le réalisateur a dû mettre toute son énergie et croire en son film. Mais bon, quand Sam Raimi nous livre un film comme "evil dead" et qu'on regarde le film de Jean-Clément Gunter, on se dit qu'il y a des années lumières et des millions d'univers qui séparent la compétence de ces deux réalisateurs. Bien sur, le budget n'était sûrement pas le même mais Raimi n'avait pas des millions non plus. A mettre au crédit de monsieur Gunter, j'ai appris que son budget a été de treize fois inférieur à celui de "décadence". Ceci explique cela…



Les acteurs sont tous amateurs. Ok. On le savait dès le départ. Mais autant ça passait assez bien dans "decadence", autant là, c'est la catastrophe sur toute la ligne. Texte dit comme si on récitait sa leçon, aucune émotion, attitude surjouée, bref, dur de rester jusqu'au bout sans penser à appuyer sur la touche "éjection".

Le plus hallucinant reste sans conteste la scène érotique du film. Alors là, je ne sais pas si Jean-Clément Gunter a fait cette scène en la rendant aussi ridicule exprès, par humour, ou s'il l'a réellement tournée avec sérieux. Si le but était de rendre cette séquence "érotique", de faire réagir les spectateurs au niveau situé en dessous de la ceinture, ben c'est raté du tout au tout. Encore une fois, face à cette scène, n'importe quel film érotique qui passe sur M6 apparaît comme une œuvre d'art. Le mec qui me dit qu'il a réagi, je lui tire franchement mon chapeau… (Rires).

Autre question : nous sommes dans un film avec des démons, avec une maison isolée en pleine forêt. Pas une seule scène ne se passe la nuit. Alors oui, ça prend le contre-pied de ce qu'on pouvait s'attendre, mais le suspense, la tension, ben y'en a pas. C'était peut-être pas le but, de créer une ambiance, mais ça manque quand même.

Les démons, parlons-en. Trois gars habillés en militaire, qui font une messe noire au début du film et qui meurt. Pour les ressusciter, rien de plus simple. Il suffit de faire éclater des pétards autour de leur tombe et vlan ! Les voilà qui se relèvent d'un coup, toujours fringués en militaire, mais la gueule toute rouge, avec cornes sur le crâne, dents aiguisées et mains griffues. Bon, les maquillages sont sympas, reconnaissons-le. Ils sont même très bien faits. C'est sûrement le point positif du film, donc bravo à l'équipe de maquillage et FX. C'est un peu gore de temps en temps, y'a quelques tripes et boyaux, les amateurs apprécieront.



Sinon, ben je n'ai vraiment pas grand chose à vous dire d'autres. C'est assez affligeant, marrant même tellement c'est nul, mais le rire devient vite jaune au fur et à mesure que le film progresse. Non franchement, si vous avez des ennemis, proposez-leur de regarder ce film, plus jamais ils ne viendront vous embêter ensuite. C'est une torture de tous les instants. Bien sûr, on pourra me dire "ben t'a qu'à prendre une caméra et essayer de faire mieux". C'est sûr, réaliser un film n'est certainement pas la chose la plus évidente à faire. Mais parfois, mieux vaut s'abstenir. La fin du film nous apprend que l'histoire n'est pas finie et qu'elle va continuer dans "l'enfer des demons". J'espère que Jean-Clément Gunter va retrouver son inspiration et nous proposer cette fois une œuvre digne de "décadence". Il n'y a plus qu'à attendre, car ces initiatives de faire du cinéma de genre sont à saluer et il m'est pénible de mettre une aussi mauvaise note. Mais là, je peux vraiment pas faire autrement…

Disponible à la vente sur le site de Jean Clément Gunter :
http://www.jcgproduction.com/shop/






Du même réalisateur :

DECADENCE