RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 6
(2 votes)
Aaaah, Misty (là, je sais que j'ai votre attention pleine et entière) ! Bon. Ce n'est pas l'envie de vous conter l'histoire de ce film qui me manque, mais : 1 – ce n'est pas pour cela que vous êtes là (pervers !) 2 – ce n'est quand même pas de ma faute si le scénario a été détruit avant d'être écrit ! Puisque vous insistez : Misty incarne ici une jeune fille envoyée par son père dans un institut soit disant scolaire appelé El Diablo. Une journaliste enquête sur les récentes disparitions qui ont eu lieu dans cette école.



Si vous vous attendiez à ce que l'enquête de la brave journaliste vous révèle tout sur l'école et ses démons, vous vous trompiez du tout au tout... La vérité est que la journaliste en question vient interviewer la directrice, elle voit un dossier dans la poubelle et finit attachée dans un lit, avec la directrice de l'établissement qui lui lèche la poitrine.
D'aller titiller des suppôts de Satan elle se retrouve avec les tétons tout tuméfiés. Rien de très méchant, et c'est probablement même une allitération.

Quoiqu'il en soit Misty est livrée à elle-même dans cette école composée de 4 personnes : la jeune fille qui partage sa chambre et son lit (et vous vous plaignez des dortoirs des colonies de vacances !!), la directrice, un démon et le prof' de sport.



A l'instar de "Mummy Raider - Euro-Vixen", ce Satan School For Lust est l'un des divers métrages proposés dans leurs versions dites "Euro Vixen", c'est-à-dire destinées au marché Européen. Ne cherchez pas, vous ne les trouverez pas plus facilement que les autres.
Cela veut tout simplement dire qu'il s'agit d'un montage différent de celui d'origine. Le montage d'origine m'étant parfaitement inconnu je ne pourrais donc pas faire de comparaison avec celui-ci. Je ferais donc tout simplement état de ce qu'est Satan School For Lust (EuroVixen) en tant que tel.

Comme vous l'aurez compris, tirons de ce pas un trait sur le scénario qui n'intéressera que peu de personne, et passons à ce pourquoi nous sommes là : Misty Mundae et cie.



En effet, comme à son habitude, EI cinéma (ici sous la bannière de Shock-ORama) nous présente ses plus belles actrices : Misty Mundae et Darian Caine. A celles –ci viennent s'ajouter deux tout aussi belles actrices, Ruby Larocca spécialiste des séries Z, et Suzi "Spider Babe" Lorraine une habituée des séries peu frileuses.
Misty joue le rôle de la lycéenne prude alors que la Darian incarne le Démon. Cependant, pour l'essentiel du film ces rôles n'auront que peu d'importance, puisque le principal objectif du métrage est de dévoiler les charmes naturels des actrices. C'est dans de pareils cas que le lieu commun "que la nature est bien faite" prend tout son sens.

Cependant, aussi plaisant que celui puisse paraître, 1h30 de plaisirs saphiques étalés à l'écran sans vraiment de cohérence, ne sont pas synonyme de plaisir total.



Certes les images et les actrices sont belles, mais un semblant de scénario aurait été profitable pour éviter au spectateur de décrocher trop rapidement. Une heure et demie à regarder des belles images dans un état semi contemplatif peut alors se révéler un peu longuet.

Satan School… semble donc avoir été fait dans la hâte, dans le seul but de montrer quelques actrices nues. On lui préférera donc largement "Spider Babe" et son humour débridé ou encore "Bite Me!" LE film de Brett Piper (en attendant "Shock-o-rama") avec tous les ingrédients nécessaires pour faire une bonne série B : des bestioles animées en images par images, de superbes actrices (qui, incidemment sont strip-teaseuses) et un scénario bien loufoque.
Ce qui ne veut nullement dire que Satan School… ne ravira pas les fans de Misty ou de Darian. Mais il est probable qu'il ne ravisse que ces fans.

Le métrage est aussi connu sous le nom de Misty Mundae: School for Lust.

Pour plus d'information http://www.eicinema.com