RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Conor McMahon

Scénariste
Conor McMahon

Date de sortie
2004

Genre
zombies

Tagline


Cast
Marian Araujo
David Mutllaert
Eoin Whelan
David Ryan
Amy Redmond...


Pays
Irlande

Production


Musique
John Gillooley

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 5
(3 votes)
Une épidémie bovine en Irlande a de graves conséquences sur la population. Les personnes ayant été mordues par des vaches contaminées se transforment en zombies, dont chaque morsure sur d'autres humains propage un peu plus l'épidémie. De passage dans la région, Héléna et son fiancé Martin vont être agressés par un zombie. Martin étant devenu l'un d'entre eux, Héléna se retrouve seule dans cette contrée inhospitalière. Elle rencontre heureusement Desmond, un fossoyeur, qui va lui être d'un grand secours. Tous deux vont tenter de rejoindre la ville la plus proche, mais leur voyage ne va pas être de tout repos…



Un film de zombies irlandais, voilà qui n'est pas banal ! C'est pourtant ce que Dead Meat et son réalisateur Conor McMahon nous propose. Un film qui plus est d'actualité, puisque se servant de l'épidémie de la vache folle pour lancer son invasion de morts vivants contaminés. En effet, tout démarre à cause d'un fermier qui a mélangé à la nourriture de ses bovins de la viande morte, entraînant une contamination du bétail, ainsi qu'une agressivité développée de celui-ci, les vaches se mettant à mordre les pauvres humains. Contaminés à leur tour, ils meurent avant de revenir à la vie, bien décidés à dévorer leur prochain !

En partant de ce postulat, Dead Meat s'avère être un film hautement sympathique, "frais et vivifiant" pour un direct-to-dvd.

Ce qui frappe à la vision du film, c'est le nombre de plans recherchés qui parcourent le métrage. On sent que le réalisateur a fait des efforts à ce niveau, ne se contentant pas de filmer de manière classique, mais s'essayant à différentes positions de caméras, nous rappelant par différents aspects un jeune réalisateur devenu célèbre avec un certain "evil dead". Même si on a déjà vu de tels plans dans d'autres films, on ne peut que féliciter Conor McMahon d'avoir essayé de donner dans l'originalité et la difficulté.


On s'en doute, Dead Meat n'a pas dû disposer d'un très gros budget. Et pourtant, ça ne se voit quasiment pas à l'écran. En ce qui concerne les FX, McMahon a eu la bonne idée de nous les montrer mais sans s'attarder ni s'éterniser dessus, ce qui fait que le spectateur n'a pas le temps de se dire qu'il nage dans le semi amateur (ou semi professionnel). Car de la débrouillardise, l'équipe du film en a à revendre ! Que ce soit les décapitations, le "fracassage de mâchoire" ou autres effets gores, tout passe très bien à l'écran et l'amateur de ce genre de spectacle sera pleinement satisfait. Ce n'est pas "braindead" bien sûr, mais il y a déjà de quoi contenter l'amateur de gore, surtout si vous aimez voir des zombies se faire exploser la tête à coup de pelle !



Le casting, composé d'illustres inconnus, n'est pas mauvais, mis à part la séquence avec la petite fille, où celle-ci n'est pas terrible il faut le reconnaître. Par contre, l'actrice et l'acteur jouant respectivement Héléna et Desmond sont plutôt convaincants et leur duo est réussi et apporte un plus au film. Les autres personnages sont dans la bonne moyenne, mais on s'en bien le côté amateur de l'entreprise. Mais honnêtement, ce n'est pas très gênant et on se laisse immerger dans le film sans difficulté.

L'humour est présent également, et certaines situations nous font bien sourire, de par l'énormité des scènes elles-mêmes, comme l'hilarante méthode inventée par Héléna pour se débarrasser de ses agresseurs. N'ayant plus d'arme, elle enlève sa chaussure à talon haut pour s'en servir comme projectile, projectile allant se planter dans la tête du zombie. Ne parlons même pas de la séquence avec l'aspirateur gobeur d'œil !!! Bref, du comico-gore inventif, et bien réalisé !



Le final est un peu expéditif, mais le fan de George Romero appréciera le clin d'œil à son film "la nuit des fous vivants". Ah oui, j'ai oublié de vous dire que Dead Meat ne dure qu'une heure et dix minutes environ, plus le générique. Mais c'est une heure et dix minutes de plaisir, de dépaysement (que de beaux paysages en Irlande !), de gore, d'humour, d'inventivité. Bref, ne passez pas à côté de cette production, elle fait du bien par là où elle passe !








Du même réalisateur :

DARK CLOWN