RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Cliquez pour noter..
Des amis d'enfance se retrouvent pour assister à l'enterrement d'un des leurs. Pour essayer d'oublier ce tragique événement et de rattraper le temps perdu, ils vont passer leur week-end ensemble, dans une maison à la campagne. Mais ils ne se doutent pas un seul instant que des insectes mutants vont bientôt tout envahir, transformant chaque personne en zombie…



Les films animaliers utilisent souvent le même genre de bêtes pour effrayer le spectateur. Mais ici, pas de requin, de serpent, de guêpe ou encore de rat. Il s'agit de mouches mutantes qui vont créer le chaos en utilisant les hommes comme elles le souhaitent. On pourrait se dire en lisant ces lignes que c'est innovant et qu'il y a matière à faire avec tout cela. Malheureusement, "Infested" est tout le contraire.

Josh Olson qui n'avait fait jusque là que des comédies et des films d'action essaye d'installer une ambiance proche de "La Nuit des Morts-Vivants 1968" (l'enfermement dans la maison, les réflexions, etc…)... sans grande réussite. Le tout est plutôt classique à cela près qu'il y a cette fois-ci deux menaces différentes : des zombies et des mouches.



Les trente premières minutes se révèlent assez longues et réunissent tous les éléments d'un teen-movie vu et revu (l'humour potache, la musique, les personnages, etc…). Cependant, la seconde partie, avec l'apparition des mouches, relève assez bien le niveau. Pour se reproduire, les insectes ont besoin de se loger dans le corps humain, le transformant ainsi en un zombie quasi-invincible. Bien que la prestation des acteurs soit assez risible (surtout lorsqu'ils font les zombies), la pillule passe plutôt bien à condition de ne pas être trop exigeant.

Ne vous attendez pas à voir de nombreuses scènes d'attaques sanglantes. "Infested" reste bien gentillet sur ce point. Cependant, on notera quelques scènes assez réussies comme celle de la gorge tranchée, une jambe salement infectée et un corps coupé en deux.



Mais le point faible du film réside surtout dans les effets spéciaux. En effet, on ne croit pas un seul instant à ces mouches numérisées (la scène de la douche permet de s'en convaincre) qui sont simplement représentées par des points noirs lors des attaques de l'essaim (l'équivalent des sauterelles dans "Locusts"). A cela s'ajoutent quelques scènes involontairement comiques : un essaim qui donne ‘un coup de poing' (!) ou encore un des protagonistes mal en point qui passe en revue les possibilités de son portable.
Enfin, que dire de l'affiche du film où l'on a plus l'impression de voir des guêpes au premier plan plutôt que des mouches ?



En clair, si vous êtes bon public, que vous n'avez pas peur de voir parfois un spectacle grand-guignolesque et que vous aimez les films animaliers, "Infested" vous fera sûrement passer un bon moment. Pour les autres, passez vite votre chemin.








Du même réalisateur :

LUMIèRE SUR