RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Jeremy Haft

Scénariste
Jeffrey Reddick

Date de sortie
2005

Genre
diable et démons

Tagline


Cast
Jenna Dewan
Matthew Marsden
Katie Stuart
Chad Faust
Gil Hacohen...


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
Michael Suby

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4.5
(4 votes)
Tamara est une lycéenne au physique ingrat, souffre-douleur de ses camarades de classe. Secrètement amoureuse de son professeur, Tamara, experte en sorcellerie, tente de pratiquer un rituel d'amour qui lui permettra de faire succomber n'importe qui rien qu'en le touchant. Malheureusement, quelques camarades lui préparent une mauvaise blague dans une chambre d'hôtel et le canular finit en drame. Tamara se cogne violemment la tête et décède. Le petit groupe décide d'enterrer son corps dans les bois. Mais le lendemain, apparaît au lycée une Tamara hyper sexy, provocatrice, aux charmes ravageurs et bien décidée à se venger de ceux qui l'ont fait mourir…



Je suppose qu'en bon fan de cinéma fantastique, ce résumé vous aura bien sûr titillé l'esprit. En effet, comment ne pas penser à la pauvre "carrie", héroïne des films "carrie au bal du diable" et "carrie 2 : la haine", victime elle aussi de son physique peu avantageux et subissant les brimades de ses camarades. Tamara apparaît d'entrée comme un "carrie bis" et on se dit que l'auteur de l'histoire ne s'est pas beaucoup creusé la tête. La nouveauté (si on peut appeler ça comme ça) est que Tamara meurt mais que son esprit vengeur revient à la vie sous un physique beaucoup plus ravageur, réapparition due à l'interruption d'un rituel, ce qui n'est jamais bon en sorcellerie. Lucio Fulci nous avait déjà fait le coup en 1987 avec "aenigma" sur un sujet quasi similaire…



Bref, rien de neuf sous le ciel étoilé de ce slasher surnaturel destiné principalement aux ados. Mais ça ne fait pas de "tamara" un mauvais film pour autant. La réalisation tient la route, le rythme est assez soutenu, ce qui fait qu'on ne s'ennuie pas. L'actrice jouant Tamara est très convaincante. Sous son physique ingrat, elle est très touchante et parvient à émouvoir. Le spectateur la prend immédiatement en pitié et compatit à son triste sort. La scène de son enterrement par les auteurs du drame est très bien faite et marque les esprits. Sous son physique sexy en diable (normal pour un démon...), ses expressions de visage changent du tout au tout et elle apparaît comme une véritable femme fatale, une peste en puissance, n'hésitant pas à draguer ouvertement son professeur marié, à porter des tenues affriolantes alors que l'ancienne Tamara portait des vêtements qu'on aurait pu voir dans "la petite maison dans la prairie". Le réalisateur joue habilement sur cette double apparence et confère le pouvoir à la Tamara maléfique du rituel d'amour, invoqué par la Tamara réelle. L'esprit vengeur va user et abuser de ce pouvoir, afin de mener à bien sa mission de mise à mort de ceux qui lui ont fait du mal dans sa vraie vie, à savoir le groupe de lycéens et son père alcoolique, ce qui nous vaudra quelques séquences horrifiques plutôt sympas.



Car ce sont bien les scènes d'horreurs que nous attendons le plus et celles-ci sont bien efficaces. Ingestion de verre, crise boulimique conduisant la victime à se dévorer les doigts, vomissement sanglant et une séquence de suicide répugnante, le pauvre garçon se découpant l'oreille puis la langue au cutter. Ca fait très mal…
Le cahier des charges du film pour ados en mal de sensation est donc rempli efficacement. Les effets spéciaux sont bien réalisés et sont mis à contribution régulièrement dans le film.

Les autres acteurs, on en a pas encore parlé. Au rayon gentille fille, victime potentielle malgré elle de Tamara puisqu'elle a toujours refusé de se moquer d'elle, on trouve Chloé, jouée par la toute mignonne Katie Stuart. Aux rayons des méchants élèves, Jesse et Patrick se taillent la part du gâteau et le sort que leur réserve Tamara vous fera bien sourire ! On trouve également Kisha, petite amie de Jesse, qu'on retrouvera peut-être dans un hypothétique "tamara 2"…



"Tamara" est donc un film qui n'innove en rien, mais dont la vision n'est pas désagréable. Il n'y a pas de quoi se relever la nuit mais comme je suis plutôt bon public, j'ai trouvé ça sympa à regarder. Pas sûr qu'une seconde vision s'impose par contre. On retiendra surtout la composition de Jenna Dewan qui apporte de la sensibilité et du charme à son personnage revenu d'outre-tombe…

Disponible en dvd zone 1

Apparemment, une sortie sur les écrans de cinéma français serait envisagée, pas de date prévue.






Du même réalisateur :