RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4
(2 votes)
Banlieue à l'américaine, grande maison confortable, dans le jardin un père et son fils se font des passes de base-ball (comme c'est original!) sous l'œil envieux du petit frère. Enfin c'est au tour du plus petit de jouer avec son père. Naturellement, ce dernier est moins doué que son grand frère et est sujet à ses railleries. S'en suivent de nombreuses disputes sur l'accaparation du père. Car (si vous ne l'aviez pas déjà deviné...) leur père et leur mère sont séparés et les deux enfants réclament toujours plus d'attention. Un jour, alors que leur père est parti régler une urgence au bureau, le plus petit des deux cherchant à fuir son grand frère en colère se retrouve nez à nez avec un jeu de société du nom de Zathura. Les gamins remontent la clé qui permet la mise en marche du mécanisme archaïque du jeu, appuient sur un bouton qui fait sortir une carte du jeu sur laquelle est écrite une sorte d'épreuve à passer, en lien avec la science-fiction des années 50. Ce que ne savent pas encore les enfants c'est que ces épreuves, dès la carte sortie, deviennent réelles et qu'il seront obligés de finir la partie pour que tout redevienne normal...



Le concept de "Zathura" serait original si il n'y avait pas eu de "Jumanji" avant... Parce qu'en effet l'équipe du film n'a aucun rapport avec celle de "Jumanji" et lorsqu'on vous marque en gros sur l'affiche "par les créateurs de Jumanji", cela veut en fait dire qu'il s'agit de l'adaptation d'une nouvelle écrite par Chris Van Allsburg, également auteur de la nouvelle qui a inspiré "Jumanji". Qu'ils sont roublards ces publicitaires! Donc, non, "Zathura" n'est pas un "Jumanji 2". Mais cela ne veut pas dire qu'il faille le considérer comme un mauvais film, parce que "Zathura" est en quelque sorte une sympathique série B pour les enfants.



En plus de l'idée qui n'est pas originale, les acteurs sont mauvais. Mais ce dernier point ne nuit pas trop au métrage puisque cela est compensé par beaucoup d'action et un certain suspens provoqué par l'attente de l'épreuve à laquelle les enfants devront faire face. Chacune de ces épreuves est un agréable clin d'œil au cinéma de science-fiction des années 50 : astronaute en jet pack, extraterrestres reptiliens, robot géant en fer blanc, vaisseaux spatiaux style soucoupe volante... Grâce aux effets spéciaux soignés et réussis, chaque apparition est une surprise appréciable. La nostalgie du genre est palpable tout le long du métrage et lui donne un côté vraiment plaisant.



Pourtant, il y a un truc assez agaçant dans "Zathura" qui fait de lui une réussite incomplète, c'est l'approche psychologique complètement ratée, fade et clichée des personnages. On sent de la part du réalisateur, une volonté permanente de faire de son film, un film un peu plus adulte que la moyenne, mais c'est ce qui plombe le métrage de scènes lourdes et sans intérêt. On ne retrouve pas le jusqu'auboutisme des films "spielbergien" d'aventure pour toute la famille comme "Les Goonies", "Gremlins" ou "Qui veut la peau de Roger Rabbit?", au charme qui fait que n'importe quel spectateur retombe en enfance pendant une heure et demi.