RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4.5
(2 votes)
Parts of the Family, une production Troma, a été revu et corrigé par Lloyd Kaufman et ses comparses, afin d'être encore plus Tromatisant. Un casse tourne mal à "Little Belgium". Le malfrat s'enfuit donc dans la ville avec la police locale aux trousses. A bout de souffle, il arrive en périphérie de la ville, près d'une grande masure à moitié en ruine. Comme par enchantement, une jeune femme en sort, qui se retrouve très rapidement à l'autre bout du révolver que tient le malfaiteur. Ainsi commence la prise d'otage qui sera suivie en direct par les reporters spéciaux de Troma-ville, et commentée par les deux journalistes jumeaux quasi arriérés.



Le matériau original composant "Parts of The Family" est plutôt bon. Le film fonctionne très bien, dépeint une sacrée brochette de surexcités sanguinaires mais souffre cependant de quelques défauts. Le plus important serait peut-être un certain manque de rythme et une tendance à la parlotte. Tout à fait supportable, certes, mais tout de même présent.
Pour pallier à cela, tonton Kaufman a pris ses grands ciseaux, rassemblé toute son équipe de joyeux drilles et a injecté au film une bonne dose d'énergie supplémentaire.



Tout d'abord, nombre de figures emblématiques de la Troma font ici une apparition, autant de clins d'oeils très agréables.

Debbie Rochon campe ici une reporter très sexy qui promène son micro sur les lieux du drame. Elle s'affaire plus particulièrement à soutirer des informations à Carl Ressler (Lloyd Kaufman), le négociateur.
Apparaît aussi l'inénarrable Ron Jeremy, un incontournable de la Troma qui a pu apparaître à l'écran sous les traits du maire de TromaVille ("Citizen Toxie").
Un caméo notable est joué par Stan Lee, le papa de Spider Man. Encore plus surprenant (si si, je vous assure) est l'apparition de notre Dominique Pinon national ("Amélie Poulain", "Delicatessen"...)!

C'est donc une impressionnante galerie de portraits Tromatiques qui se dresse sous nos yeux ébahis. Chacun apportant une touche d'humour, un clin d'œil à un précédant métrage et le plus souvent, les deux.



Dans le but d'ajouter à la sauce originelle encore plus de goût, le déroulement de la prise d'otage sera ponctué par les commentaires idiots des deux jumeaux névrosés de l'information (déjà présent dans "Citizen Toxie"). Leur présence tout au long de "Parts of the Family" permet à Lloyd Kaufman de faire pénétrer dans le matériau original un ton fort différent. Le tout est ainsi présenté comme un journal télévisé suivant en direct un événement particulièrement… piquant.
Les commentaires des deux présentateurs ne manquent en effet pas d'humour, à la sauce Troma évidemment.
Un policier se fait dépecer froidement par un Zombie : "Aïe, ça doit faire mal ! Des images difficiles à regarder…"
"Est-ce que vous pourriez nous repasser la scène où l'on voit les seins de l'ota… Oh. Mon Dieu !"



Enfin Lloyd Kaufman a procédé de la même façon que pour "Tales From the Crapper". Afin de donner au métrage un aspect moins sérieux et de palier aux dialogues absolument navrants de la version originale, des bruitages ont été ajoutés. Cela va du désormais classique bruit de pet à des gémissements abrutis…
Et justement, un clin d'œil à "Tales From the Crapper" a été ajouté.
Le négociateur campé par Lloyd tente de raisonner le terroriste, mais ce dernier s'écarte de la fenêtre pour parler à l'otage ; et le négociateur de poursuivre : "Oh la la, et ces dialogues ! C'est comme dans Tales From the Crapper ! Mais j'ai la poisse avec les dialogues, pourquoi ça me tombe dessus…".

Cela paraîtra désagréable aux fans de "Parts of the Family" version originelle, et à tous ceux pour qui les voies de l'humour Troma sont impénétrables. Mais c'est bien là le seul reproche que l'on peut faire à cette petite toilette !








Du même réalisateur :