RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 3.5
(4 votes)
Afin de sauver son oncle kidnappé par une association criminelle nommée Panther Claw, dirigée par Sister Jill, une jeune fille va user de sa faculté à se transformer en super héroïne pour tenter de le sauver. Elle sera aidée par un reporter et la chef de la police locale…



Cutie Honey est un "manga live", adapté d'un comic des années 70 puis d'un dessin animé à succès ayant connu de nombreuses versions, créé par Go Nagai, le créateur de Goldorak, et sorti chez nous sous le titre de Cherry Miel.

Comme elle nous l'explique dans le film, Honey a eu un accident de voiture quand elle était jeune et n'a pas survécu. Son père, un brillant professeur, l'a fait renaître sous forme de cyborg grâce à son invention à base de nano machines. Il l'a également dotée de pouvoirs spéciaux, qu'elle déclenche en appuyant sur le petit cœur de son collier en criant "Honey Flash", ce qui active les nano machines. Notre jolie fille, à l'apparence humaine irréprochable, se transforme alors en ravissante super héroïne, toute de rose vêtue, prête à défendre le monde contre le mal. Elle possède également un don de mimétisme, ce qui lui permet de prendre l'apparence de n'importe qui pour tromper ses ennemis.

Les deux autres personnages principaux sont la chef de la police, Natsuko Aki, antithèse d'Honey, toute de noir vêtue, ne souriant jamais, ayant un air glacial derrière ses lunettes. Du moins en apparence. Le troisième protagoniste que nous retrouverons tout au long du film s'appelle Hayami, c'est un reporter qui va aider Honey à retrouver son oncle.



Sur ce postulat assez simpliste, le réalisateur nous livre un film vivifiant, plein d'entrain, aux couleurs "flashy" et qui vous mettra de bonne humeur pour la journée.
Le principal atout du film est bien entendu Honey elle-même. L'actrice Eriko Sato, qui lui prête ses formes, est absolument craquante et diablement sexy, que ce soit en sous-vêtements blancs ou dans sa combinaison de cuir rose. Son joli minois et son sourire ne laisseront pas indifférente la gente masculine. Ses expressions de visage, passant d'un sentiment à un autre, sont très bien amenées et on ressent avec elle ses propres sentiments. Sentiments ? Pour un cyborg ? Et oui, car notre petite Honey va découvrir qu'elle est capable d'éprouver de la joie, de la haine et de l'amour, arme fatale contre les forces du mal. Même si le film est un pur divertissement, cette petite part de réflexion sur le ressenti des cyborgs n'est pas inintéressante et nous en apprend plus sur Honey. Mais rassurez-vous, on est loin de "i robot" par exemple.



Car "Cutie Honey" se veut avant toute chose un vrai spectacle, un vrai dépaysement. Et comme tout super-héros se doit d'avoir des ennemis, Honey va devoir affronter les hommes de l'organisation Panther Claw, dirigée par Sister Jill (joué par un homme !). Outre les membres de l'organisation, Sister Jill peut compter sur ses quatre bras droits, aux looks ravageurs ! Ceux-ci se nomment : Black Claw, Gold Claw, Cobalt Claw et Scarlet Claw ! Les fans d'X-Or, de San Ku Kaï ou des Power Rangers seront aux anges devant les costumes de ce quatuor, la palme revenant à Cobalt Claw, créature vampirique aux cheveux vivants, toute de bleu vêtue, ainsi qu'à Gold Claw, qui sera le premier à affronter Cutie Honey. Les séquences de combats sont toutes plus farfelues les unes que les autres, on nage vraiment en pleine bande dessinée, tout est exagéré à l'extrême, que ce soit les costumes, les couleurs, les armes, les scènes d'action surréalistes, et ce, pour notre plus grand plaisir. Et même si certaines images de synthèse ne s'intègrent pas très bien (les explosions par exemple), on passe outre tant le délire visuel est présent à l'écran !



L'humour et la comédie font également partie intégrante du film, avec moult situations cocasses qui nous font bien sourire ! On a même droit à des numéros chantés ! Bref, "Cutie Honey" est un pur melting pot d'humour, de manga, de fantastique, de kitsch, d'action, le tout saupoudré d'un zest de reflexion et d'érotisme suggestif (déjà présent dans le comic). Malgré un passage à vide vers le milieu du film, où le rythme se fait un peu plus faiblard, "Cutie Honey" a tout pour séduire le spectateur et pour lui faire passer une agréable soirée. Et puis, mis à part Wonder Woman, avez-vous déjà vu une super héroïne aussi craquante ?? Messieurs, c'est quand vous voulez pour une suite !








Du même réalisateur :

GODZILLA : RESURGENCE