RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 2
(1 vote)
Vous aimez les films de vampires ? Prêt(e) à succomber aux charmes vénéneux d'une superbe et sculpturale goule ? D'un jeune latino sexy bardé de cuir ? Il vous est peut-être déjà arrivé d'avoir des hallucinations, de vivre une déception amoureuse qui vous a fait perdre la tête, et personne pour vous soutenir, vous prendre au sérieux ?



C'est très exactement ce qui va arriver à Hank (Kevin Dillon, le jeune frère de Matt vu dans "le blob"), jeune flic en instance de divorce et accroc à la bouteille. Son supérieur, conscient de la situation, offre une opportunité à Hank de se changer les idées en lui confiant une nouvelle enquête : retrouver la trace de Layla, une jeune femme disparue…

A la tête du casting de "Out for blood", l'inusable Lance Henriksen ("terminator", "alien 3") dans le rôle d'un Capitaine de Police. Juste un petit rôle, certes, mais le bonhomme possède heureusement le talent nécessaire pour remplir son contrat. Il est le seul.
Je vais donc tâcher de faire bref, tout comme l'est déjà la carrière de la plupart des acteurs. Impossible de ne pas vous narrer l'histoire pour vous mettre sur la voie. Hank est un homme malheureux : sa femme Susan, romancière de son état et spécialiste des vampires (sic) l'a quitté, et refait sa vie depuis. Inconsolable, il ne peut s'empêcher de la harceler. C'est alors que le Capitaine Billings décide de le responsabiliser en lui confiant une nouvelle enquête concernant la disparition d'une jeune femme au cours d'une rave-party.

Fort de ce nouveau contrat, notre jeune recrue arpente les soirées à la tombée de la nuit et finit par reconnaître Layla au cours de l'une d'elles. Il se sent irrémédiablement attiré par elle. Layla l'attire dehors et accepte de quitter les lieux pour le suivre. Ce qui n'est pas du goût d'Alex, son "petit ami" (le jeune latino bardé de cuir !). Mais Layla saura calmer les esprits en proposant une sex-party qui va rapidement tourner au carnage.

Ce qu'il faut retenir de tout cela est fort simple : Layla (Jodi Lyn O'Keefe - "halloween 20 ans après") est ce que l'on appelle désormais dans le langage courant, une bombe ! Il est certain qu'elle apporte un charme indéniable à son rôle de vampire, aidée par ses tenues de cuir rouge sang, mais tout cela est bien maigre pour rehausser le niveau général du film. Et ce ne sont pas les effets spéciaux qui retiendront non plus notre attention: les transformations et maquillages sont signés John Carl Buechler ("blood surf", "halloween 4" et la série des "ghoulies") et sont, comment dire... Catastrophiques ? Risibles ? Survenus une fois le budget du film épuisé ? C'est bien simple, imaginez les vampires de Buffy et vous y êtes (désolé pour les fans) !

Tout cela est grotesque, les prothèses de latex se voient à l'œil nu, et les rares cascades effectuées frôlent l'amateurisme. Ajoutez à cela des gardes du corps pour notre secte appelés les "spectraux" qui défient toutes les lois du genre. Dixit notre grande romancière Susan Hastings, les "spectraux" se reconnaissent facilement : montrez leur un crucifix et alors ils tourneront la tête en s'énervant mollement. Mais heureusement Susan en connaît un rayon : ils ont également le vertige et le sang qui coule dans leur veine est de l'acide. Ben tiens ! C'est notre Susan qui m'a l'air sous "acid" oui.
Bref nous avons droit à notre séquence de pieux enfoncés dans les corps, eux-mêmes endormis dans des cercueils, qui eux sont rangés dans un hôpital désaffecté. Ouf !
Et Susan est une bonne ex-épouse: ayant malheureusement perdu son nouveau compagnon, mordu par un vilain vampire, elle accepte de donner un coup de main à son ex. "Mais tu ne te rends pas compte Hank, c'est une occasion formidable pour moi de voir enfin des vampires de près et d'observer leur mœurs !". Du calme Susan, calme-toi je t'assure.

La cerise sur le gâteau ? le chef des vampires, 700 ans au compteur et pas mal de rides (hé oui tous les autres ont l'évidente éternelle jeunesse mais pas lui... passons…) ! Vous prenez du papier mâché, teintez-le de gris et entartez-le: vous obtenez ainsi son maquillage avec les yeux rouges qui clignotent en option.
Et le final me direz-vous ? Et bien tout le monde a été bien méchant avec Hank, car personne n'a voulu croire à son histoire de vampires, le pauvre. Les messieurs en blouse blanche vont donc venir le chercher, mais le Capitaine Billings, son ami ne l'oubliera pas et viendra lui rendre visite. Très malheureux d'en être arrivé là, il s'empressera donc de demander au médecin si Hank a au moins eu droit à quelques visites. Hélas ! Notre docteur "Maboul" baisse la tête.
"Rhooo !" fait le Capitaine. "Pas gentil ça" se dit-il en entrant dans la cellule. "Tiens ! Mais que fait donc cette boucle d'oreille par terre ?".
Vous aimez Christopher Lee, vouez un culte à Bela Lugosi, tombez sous le charme de Gary Oldman ? Alors fuyez !
Vous aimez "Buffy contre les vampires" en pire ? Bienvenue !








Du même réalisateur :

PENNY DREADFUL