RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 3.7
(3 votes)
Après une terrible guerre ayant divisé l'humanité, l'Alliance a pris le pouvoir et fait preuve d'une autorité et d'un contrôle absolus sur toute chose. Le capitaine Malcom Reynolds et son équipage font figures d'hommes libres à bord du Serenity qui leur permet de vivre en dépouillant l'Alliance. Un jour, au cours d'une mission, il font monter à bord de leur vaisseau une jeune fille du nom de River possédant une effrayante habilité au combat et d'étranges dons télépathiques. C'est le début de nombreux problèmes pour l'équipage du Serenity puisqu'il s'avère que la jeune fille était l'objet d'expériences scientifiques de l'Alliance qui a lancé à ses trousses son meilleur agent secret surnommé l'Opérateur. Ainsi s'engage une course poursuite intergalactique des plus périlleuses pour le Serenity...



"Serenity" est l'adaptation cinéma de la série télévisée "Firefly" programmée aux Etats-Unis en 2002 sur la Fox. Les producteurs, prétendant que la série ne marche pas, l'arrêtent prématurément. Mais Joss Whedon, créateur et scénariste de "Buffy contre les Vampires", ne baisse pas les bras et décide d'adapter son scénario pour le grand écran. Pour la petite histoire, à la base "Buffy contre les Vampires" était un long métrage... Joss Whedon s'en sort plutôt pas mal avec cette adaptation de "Firefly" puisqu'il parvient facilement à faire rentrer dans son univers les non-initiés tout en évitant que les autres s'ennuient. Comme attendu, l'histoire est riche en rebondissements et on ne s'ennuie pas une seconde.



Par contre les personnages de Joss Whedon sont complètement stéréotypés, ils n'ont aucune profondeur, ce qui fait qu'on les aura vite oubliés après la vision du métrage. Les acteurs sont plutôt moyens, les effets spéciaux sont à peine corrects et pourtant, "Serenity" distrait et on se surprend même à trouver ça pas mal du tout... Ca doit être la marque d'un scénariste expérimenté qui sait exactement emmener son spectateur là où il veut avec presque rien. Je dis avec presque rien, parce que Joss Whedon s'est vu imposer la réalisation de son film pour un public préadolescent. Ce qui veut dire qu'il doit bannir les dialogues trop complexes, toute forme de violence physique trop explicite, ce qui semble un comble pour un film fantastique avec un tel thème.



Mais Joss Whedon s'en sort plutôt bien et jongle avec les contraintes en faisant de ses combats des ballets de danse, en suggérant avec intelligence les actes de barbarie des méchants, en glissant une bonne dose d'ironie dans des dialogues qu'il sait pertinemment idiots... Ce qui fait que finalement "Serenity" est un bon petit space-opera sans prétention mais qui se laisse regarder et fait passer un agréable moment.



Après sa vision on se demande quand même de quoi serait capable Joss Whedon libéré du poids de toutes ses contraintes car son film regorge de bonnes idées, et exploite des thèmes visuels et narratifs appréciables tels que le western et les zombies.








Du même réalisateur :

AVENGERS : L'ERE D'ULTRON
AVENGERS