RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Harry Kerwin

Scénariste
Harry Kerwin, Wayne Crawford

Date de sortie
1978

Genre
animaux dangereux

Tagline


Cast
Wayne Crawford
Jason Evers
Roberta Leighton
Cliff


Pays
Etats Unis

Production


Musique
Klause Schulze

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 1
(3 votes)
Des plongeurs et des baigneurs se font agresser par des barracudas, gros poissons voraces dotés d'une mâchoire bien garnie en dents aiguisées. Un jeune chercheur pense que cette agressivité découle du déversement de produits chimiques dans les eaux par la société Jack Chemical Co...



1978 fut une bonne année pour les films traitant d'attaques animales en milieu marin. Jeannot Szwarc donna une suite au terrifiant chef-d'oeuvre de Steven Spielberg avec "Les dents de la mer 2", Joe Dante livrait une bande de gamins aux dents acérées de ses "Piranhas" et Henry Kerwin nous présentait un autre poisson vorace, le barracuda.

Petit cours sur le barracuda : parmi les 18 à 20 espèces de barracudas réparties dans les eaux tropicales et subtropicales, la plus grande est Sphyraena barracuda qui atteint plus de 2 mètres. C'est cette espèce qui est à l'origine des légendes qui accablent les barracudas. Il faut reconnaître que ce prédateur est impressionnant. Son corps profilé en forme de torpille, ses gros yeux et sa mâchoire armée d'une série impressionnante de dents n'ont rien pour rassurer. Le barracuda est un vorace et se montre d'une rapidité fulgurante. Il peut nager à près de 44 km/h. Le Sphyraena barracuda est au sommet de la chaîne alimentaire. Il ne craint personne à part les requins ! (merci à www.dinosoria.com)

Bref, une espèce rêvée à mettre en action dans un film !



Le film reprend tous les poncifs du genre, avec musique inquiétante, nombreuses prises de vue sous-marines avec plongeurs ou baigneurs qui se feront attaquer par les poissons. Malheureusement, le réalisateur ne prend pas le parti de faire un authentique film de terreur mais préfère intégrer ses attaques de barracudas au milieu d'une sombre histoire de pollution des eaux par une société de produits chimiques.

Le héros du film, Mike Canfield, interprété par le scénariste du film Wayne Crawford, est un expert du milieu aquatique et lutte contre la pollution des mers. Son enquête pour faire analyser les eaux se situant près de l'usine chimique vont le conduire à mettre à jour une diabolique machination, dont la population sert de cobaye. Les organisateurs de ces "recherches" n'avaient pas prévu que leur test allait se répercuter sur les barracudas. A l'aide du shérif de la ville et de sa fille, Mike Canfield va risquer sa vie pour essayer d'arrêter ces tests qui ont déjà causé la mort de plusieurs personnes.



L'intrigue principale traîne en longueur et le rythme du film s'en ressent. On attend patiemment de nouvelles attaques de barracudas pour dynamiser l'action. Des attaques classiques, en vue subjective ou avec la vision des poissons. On est quand même très loin des frissons procurés par "Les dents de la mer" ou même "Piranhas". Le poisson en lui-même possède un bon "charisme" mais le traitement ne suit pas.

Les acteurs sont un peu fades et certains ne servent qu'à meubler le film, comme ces deux journalistes qui n'apportent pas grand chose à l'action. La romance entre Mike et la fille du shérif ne sert pas à grand chose non plus. On trouvera curieux la présence de ces "hommes en noir" qui semblent être les vrais dirigeants de ces expériences. Mais le final, totalement inattendu par contre et fort bien venu, nous donnera les explications necessaires, même si on commençait à s'en douter, surtout si on est fan "d'X-Files"...



"Barracuda" ne restera pas un grand classique du film d'attaque en mer. Trop lent, ne recentrant pas assez son action sur les poissons justement, et présentant une galerie de personnages trop sommaires et inintéressants. Aucune suite n'a d'ailleurs vu le jour...








Du même réalisateur :