RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Robert Tiffi

Scénariste
Robert Tiffi

Date de sortie
2003

Genre
slashers

Tagline


Cast
Cheryl Renee
Chris Moir
Jon Briddell
Mia Zottoli
Nina Tapanin...


Pays
Etats Unis

Production


Musique
Gerhard Daum

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 2.7
(3 votes)
Un groupe de strip-teaseuses devient la proie d'un tueur qui les massacre à la hachette et prélève leurs mains. L'inspecteur Sonny, petit ami de Claudia, l'une des strip-teaseuse, mène l'enquête...



Houlala, critiquer ce film va être une rude épreuve, vu qu'on frôle le niveau zéro en terme de cinéma.

Par quoi pourrais-je commencer? Par une présentation du réalisateur, ça meublera un peu tiens. "Hatchetman" est donc un film de Robert Tiffi, réalisateur inconnu, qui avait livré un tout aussi inconnu "Dead end" en 92, ainsi que le film d'action "Sword of honor" en 94. Calme plat par la suite jusqu'en 2003 ou Tiffi réalisera un thriller d'action avec "Face of Terror" avant de passer à cet "Hatchetman" qui ne le fera guère accéder à la gloire.



Le film a pour sous-titre "Aux frontières de l'effroi". Mouais. Je pense qu'il faut surtout parler d'effroi au niveau du spectateur regardant le film, se demandant quand l'ennui va le quitter, quand il va y avoir un petit quelque chose à retenir.

Parce qu'il faut bien le reconnaître, le film est un navet n'arrivant pas à l'orteil des films dont il veut prendre en référence, comme "Scream" ou "Urban Legend" par exemple. On en arrive d'ailleurs à penser que le but premier de Robert Tiffi était plus de montrer ses actrices faisant du topless dans un bar de strip-tease que de les confronter à un vrai scénario ou à un vrai suspense. Si vous êtes amateurs de numéros de danse deshabillés, le film est vraiment fait pour vous car je n'ai pas eu le courage de compter toutes les séquences se déroulant dans le bar. Je ne suis pas contre le fait de méler érotisme et horreur, certains se débrouillent très bien pour ça (Jean Rollin pour ne pas le citer, n'en déplaise à certains!) mais là, le reste ne suit malheureusement pas.



Niveau gore et horreur, la plupart des quelques scènes de meurtres sont filmées en hors champs mais on à droit à la vision du résultat final, qui lui est plutôt sympathique, assez sanglant, et dôté de bons maquillages.

Niveau casting, les personnages ne sont guère intéressants, l'enquête du flic plate au possible, le réalisateur veut brouiller les pistes en incluant un personnage adepte des petites culottes (un tueur potentiel?), l'ex d'une des filles qui vient de sortir de prison (veut-il se venger?), le gardien de la résidence des jeunes filles, un jeune freluquet pétant les plombs pour un rien (autre tueur potentiel?), bref, rien de bien nouveau sous le soleil du slasher. Quand au look du tueur, idem, un masque de monstre sous une capuche... classique.



Alors, pourquoi ai-je mis 1/6 à ce film qui se range d'office au fin fond de votre armoire à Dvd afin de ne pas le retrouver? Et bien ceux qui me connaisse vous diront "il doit y avoir une jolie actrice sur laquelle il a encore craqué!" Bingo! L'héroïne du film, Cheryl Renée (appellée Cheryl Burns dans le casting) est magnifique et craquante comme pas une! Imaginez un croisement entre Jennifer Connelly, Charlize Theron et Tiffany Hopkins (les pervers connaissent bien ce dernier nom...(sourires)). Brune, des yeux à tomber, un corps de rêve, un visage d'ange, Cheryl vaut à coup sur qu'on jette un oeil à ce "Hatchetman". Rien que pour elle, je ne regrette pas mon achat! Elle éclipse toutes les Kirsten Dunst, les Sarah Michelle Gellar ou les Jessica Biel en terme de charme! Pour ses capacités d'actrices, il faudra attendre de la revoir dans un film plus motivant.

Ah oui, vous pouvez trouver ce "Hatchetman" pour 7 euros en librairies mais également pour 0,95 euros dans certains magasins Leclerc. A ce prix, et pour Cheryl, n'hésitez pas!








Du même réalisateur :