RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Bruno Vesota

Scénariste
Jonathan Haze

Date de sortie
1962

Genre
extraterrestres

Tagline


Cast
Robert Ball
Frankie Ray
Gloria Victor
Dolores Reed
Mark Ferris...


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
James Fullerton

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 3.5
(2 votes)
Deux bidasses découvrent dans une grotte des monstres ainsi qu'un vaisseau spatial. Capturé, ils seront présentés à deux jolies femmes, représentantes d'un peuple extraterrestre désirant conquérir la Terre...



Attention : vous allez assister à un OFNI, un Objet Filmique Non Identifié. En effet, "invasion of the Star Créatures" est un film classé "n'importe quoi". Pour pouvoir l'apprécier, il faut déjà être au courant qu'il s'agit en fait d'une comédie burlesque de science-fiction, parce que si vous vous attendez à un film sérieux, vous allez chuter de haut. On pourrait presque mettre comme titre "Abbott and Costello versus the Invasion of the Star Créatures" ou bien encore "Laurel and Hardy versus the Invasion...". Et oui, quand même!

Le film met donc en vedette un duo comique, soldats de l'armée atteignant le dégré zéro niveau motivation. On assiste dans le premier quart d'heure à un comique troupier des plus lourds, et on se dit que la "septième compagnie" ne doit pas être bien loin. Nos deux benêts vont être convoqués par un colonel encore plus idiot qu'eux et vont partir en mission d'exploration avec quatres autres soldats.

Disposant d'un budget proche du néant, on nous ressert le même décor un nombre incalculable de fois, comme cette galerie souterraine munie de plusieurs passages n'aboutissant pas toujours où l'on croirait, ce qui nous vaut une séquence semblant sortir tout droit d'un dessin-animé de Tex Avery.



C'est alors que l'impensable surgit : deux monstres poursuivent notre joyeuse et incompétente équipe. Les monstres! Je ne sais même pas si Lloyd Kaufmann aurait accepté de les embaucher dans un film de la Troma! (quoique...). On a rarement vu un look pareil. Un acteur portant un collant et habillé d'un sac à patate en guise de vêtement et de masque! Si, si, je vous le jure! On a ajouté quelques brindilles, des pommes de terre par ci, par là et comble du bonheur, deux balles de ping-pong pour faire les yeux! Véridique! La preuve en photo d'ailleurs pour qui ne me croirait pas.

On ne doit pas être loin de la première place niveau "craignos monsters"! C'est assez hallucinant quand même, il faut vraiment le voir pour y croire (rires). On apprendra par la suite que nos monstres sont des "Végéhommes", des monstres mi-hommes, mi-plante quoi, qui naissent dans des pots de fleurs et servent d'esclaves à un peuple extraterrestre. Rien que ça!



Nos soldats vont bien sur être fait prisonniers et notre duo comique va avoir l'honneur de rencontrer les maîtres des monstroplantes (Comme quoi, Jayce et les Conquérants de la Lumière n'ont rien inventé...), à savoir deux plantureuses jeunes femmes aux atouts indéniables, qu'on croirait sortir d'une revue de pin-up. Il y a un vrai côté kitsch dans ce film, et c'est ce qui fait son charme.

Parvenant à s'échapper de l'emprise des deux pin-ups grâce au "french kiss", nos deux compères vont tenter d'avertir leur colonel de la future invasion de la Terre. S'ensuit alors une suite de séquences plus absurdes les unes que les autres, la palme revenant à l'irruption d'un groupe d'indiens dont le leader se met à danser d'une drôle de façon, c'est à mourir de rire. N'oublions pas la scène ou nos deux nigauds font tomber d'une colline des gros cailloux pour stopper les monstres, cailloux en carton pâte premier choix! Impayable. Je ne vous parlerai pas du "Capitaine Connors", ceux qui ont eu la chance de voir le film sachant de quoi je parle...



Au final, il est assez difficile de noter ce film ovni. M'attendant à une oeuvre "sérieuse", à un bon petit film de SF comme les années 50 avaient su nous en donner (bien que connaissant déjà le look des créatures), le résultat n'est certes pas à la hauteur de mes attentes. Un simple 2/6 aurait suffit. Mais une fois la vision terminée, il fallait analyser ce que je venais de voir. Et si j'avais su dès le départ que le film était une comédie burlesque avec des éléments de SF? Malgré la lourdeur de certains gags (qui a dit tous?), il y a ce côté ultra kitsch, ce look impropable des monstres et le sex-appeal des deux créatures de l'espace qui réhaussent le métrage au niveau d'un film très sympa ne se prenant jamais au sérieux, et, si peu qu'on soit receptif à ce genre d'humour, on peut facilement attribuer un 4/6 à cette comédie loufoque. Bref, prenons le juste milieu et administrons un 3/6 à cette OFNI. Si vous avez l'occasion de le voir, repensez à ma critique afin d'apprécier pleinement cette "Invasion des créatures de l'espace"!! Chapeau monsieur Bruno Vesota, il fallait oser!








Du même réalisateur :