RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Edward L. Cahn

Scénariste
Samuel Newman

Date de sortie
1959

Genre
extraterrestres

Tagline


Cast
John Agar
Jean Byron
Philip Tonge
Robert Hutton
John Carradine
Hal Torey...


Pays
Etats Unis

Production


Musique
Paul Dunlap

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 2
(1 vote)
Un scientifique, le docteur Adam Penner, reçoit la visite d'un extraterrestre ayant pris l'enveloppe humaine d'un autre scientifique récemment décédé, ami du docteur. L'extraterrestre charge Penner de délivrer un message à tous les gouvernements : si la Terre ne se rend pas, l'invasion de la planète et la destruction de toute vie humaine ne sera qu'une question d'heures. Aidé de sa fille et d'un collègue de travail, Penner tente d'alerter les autorités mais personne ne le prend au sérieux. Devant son échec, les extraterrestres, êtres totalement invisibles, commençent l'invasion et la destruction de la planète. Penner et ses amis sont confinés dans un bunker afin de trouver une solution permettant de lutter contre les envahisseurs...



Réalisé en 1959, "Invisible Invaders" est un sympathique petit film de science-fiction, à faible budget certes, mais avec de bonnes idées.

Déjà, niveau casting, on retrouve de nombreuses têtes bien connues des amateurs de films de SF. John Agar a promené sa silhouette dans "Tarantula", "The Brain from Planet Arous" ou "Attack of Puppet People" par exemple. Ici, il joue le rôle d'un militaire devant emmener l'équipe de scientifiques dans le bunker afin de les protéger et leur permettre de trouver une arme comtre les entités invisibles. Avec sa gueule de beau gosse, il fera fondre l'héroïne, entraînant la jalousie d'un autre personnage. On retrouve également John Carradine qu'on ne présente plus. Bien qu'ayant un petit rôle, Carradine se paye le luxe d'être le premier cadavre à servir d'enveloppe charnelle à l'un des extraterrestres au début du film. Sous un maquillage blafard, ce mort-vivant n'aurait pas été désavoué par George Romero. Jean Byron, vu dans "The Magnetic Monster" en 53, incarne la fille de Penner. Cette jolie blondinette sera donc le seul élément féminin du film. Quand au rival de John Agar, assistant de Penner et ami de longue date de sa fille, il sera interprété par Robert Hutton, qu'on a également vu dans "The Man without a Body" ou encore "The Colossus of New York". Bref, nous sommes en territoire connu, ce qui apporte un certain charme au film.



Nos acteurs vont donc être la proie d'extraterrestres en provenance de la Lune. Lors de son discours à Penner, le premier visiteur lui explique que les recherches spatiales effectuées par les gouvernements terriens commencent à représenter une menace pour eux et qu'ils n'ont guère le choix que d'intervenir. Ou la Terre capitule ou c'est l'invasion. La grande force des envahisseurs est, comme l'indique fort bien le titre du film, d'être totalement invisibles pour les humains. Ils ont également le pouvoir de se mettre à l'intérieur des corps décédés. Une future invasion de morts-vivants risquent donc de s'abattre sur la Terre. Tiens au fait, ça ne vous rappelle rien ? Il me semble que le "Plan 9" des extraterrestres d'Ed Wood avaient la même idée, et ce, la même année ! Pas très originaux tous ces envahisseurs...

Les effets spéciaux sont assez rudimentaires, le film ne devant pas bénéficier d'un très grand budget. On pourra même remarquer l'utilisation d'un même plan plusieurs fois de suite au cours du film, comme les empreintes apparaissant sur le sol sans qu'on voit de corps. Le fait d'être invisible à bien du rendre service à l'équipe des FX du film qui n'ont donc pas à montrer les envahisseurs. Quand ceux-ci prennent possessions d'un corps, un bon maquillage blafard rend parfaitement l'état de mortalité du cadavre. Bref, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a. Néanmoins, ca passe plutôt bien à l'écran et le réalisateur s'en sort honorablement. On verra quand même la soucoupe volante lors du final, ainsi que les extraterrestres. Vous voyez, pas de quoi se plaindre...



Pour montrer les attaques des envahisseurs, des images de destructions nous sont données en pâture. Aucune soucoupe volante à l'horizon, puisqu'invisible. Juste des explosions, des bâtiments en ruines, des scènes de paniques tirées d'images d'archives.

Une fois réfugié dans le bunker, le film devient une sorte de huis-clos, et nous fait penser au très lointain "Le jour des morts vivants" de Romero encore. En effet, les humains sont sous la terre et les morts sont libres au dehors. Et pour mener à bien leurs expériences, les humains vont devoir aller chercher un cobaye, tout comme le feront les militaires dans le film de Romero. Comme quoi, les vieux films inspirent toujours les réalisateurs...
Eward L. Cahn fait monter la tension entre les personnages en créant une idylle entre l'héroïne et le beau militaire. Celui-ci va-t-il pouvoir faire confiance à son rival lors des missions au dehors du bunker ? Un suspense insoutenable vous attend... si, si...



Bref, "Invisible Invaders" se laisse facilement regarder et n'ennuie jamais, même si on notera des tas de non-sens dans le film. On aurait aimé en voir plus, c'est sûr mais bon, ils sont invisibles, on n'y peut rien !! Amateurs de SF rétro, ce petit film trouvera rapidement une place dans votre vidéothèque, à côté de "Plan 9 from Outer Space" par exemple...








Du même réalisateur :