RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4.9
(24 votes)
Une théorie prétend que si l'on pouvait retourner dans le passé et changer quelques détails de notre vie, tout ce qui en découle serait modifié. On appelle cela "l'effet papillon". Evan Treborn, un jeune homme en proie à des crises d'amnésie et dont le père est interné dans un asile, cherche à savoir quel événement l'a séparé de ses amis d'enfance. Ne se souvenant plus de rien, il va demander à Kayleigh Miller, la fille dont il était amoureux, de l'aider mais ne réussira qu'à la traumatiser, ce qui la conduira au suicide. En relisant ses journaux intimes, il se découvrira le pouvoir de revenir dans le passé. Il va alors chercher à aider ses proches et à découvrir les moments importants de sa vie qu'il a oubliés.



J. Mackye Gruber et Eric Bress ("Destination Finale 2") arrivent à créer un film tout bonnement sublime en se basant sur une simple théorie d'Edward Lorentz (" Le battement des ailes d'un papillon au Brésil déclenche-t-il une tornade au Texas ? ").
"L'Effet Papillon" est, en effet, un concentré de tous les pires problèmes qui puissent nous arriver (viol, inceste, enfants battus, handicap, drogue, maladie) mélangé à un fantasme typiquement humain : retourner dans le passé pour rendre notre futur meilleur. Le tout est traité d'une manière réfléchie et sur un ton pathétique.



Chaque retour dans le passé permet à Evan d'en découvrir un peu plus sur les terribles événements qui se sont déroulés durant son enfance. On assiste toujours impuissant à sa lutte incessante contre le temps et les événements. Chaque action de sa part a une inévitable répercussion sur son futur… et pas toujours comme il le souhaiterait.
On prend du plaisir à voir comment il va résoudre ses problèmes et on se retrouve toujours ébahi devant les conséquences de ses actions et ce, durant tout le film (une performance !).



C'est au travers des différents retours dans le passé / répercussions du passé sur le futur que l'on découvre les différents protagonistes. Tout est mis en œuvre pour que l'on éprouve de la compassion pour eux et ça fonctionne ! Même les personnages secondaires (notamment Eric Stoltz, "La Mouche 2" , "Anaconda" ) ont de la consistance et une vie que l'on comprend au fil de l'histoire.
Visuellement, les retours dans le passé sont aussi très réussis. Ils se caractérisent par une sorte de trouble de la vue donnant lieu à des effets assez spectaculaires (comme les lettres qui commencent à sortir du cahier).



Finalement, "L'Effet Papillon" est un très beau film, émouvant, passionnant, déconcertant et noir. Une véritable petite perle mélangeant avec brio fantastique et psychologie.

- Il existe deux fins alternatives (l'une optimiste, l'autre pessimiste).






Du même réalisateur :