RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 3.3
(3 votes)
Le jeune Scott Howard n'est qu'un adolescent comme les autres dans son lycée. Il joue dans une équipe de basket qui n'a rien gagné depuis trois ans, il flashe sur une blonde qui n'a d'yeux que pour le beau brun d'une équipe concurrente, alors que son amie Myriam craque pour lui. Bref, un adolescent typique avec ses soucis. C'est alors qu'une série d'événements surprenants vont se produire. Des poils se mettent à pousser sur le corps de Scott, ses mains se transforment en pattes griffues... il faut bientôt se rendre à l'évidence : Scott est un gentil loup-garou ! Devenant la star de son lycée, sa vie va être transformée...



Réalisé la même année que "Retour vers le futur", Teen Wolf fait de Michael J. Fox une vedette du cinéma ! Même si "Retour vers le futur" est bien plus intéressant.

Teen Wolf est néanmoins une sympathique comédie fantastique, reservée avant tout à un jeune public qui se reconnaîtra dans Scott Howard. En effet, le film, derrière son traitement original, est une reflexion sur la puberté, sur l'adolescence. Qui n'a jamais craqué sur une fille qui ne s'intéresse pas du tout à vous ? Qui n'a jamais révé d'avoir un "plus" pour se faire remarquer au lycée et ne pas rester dans la masse ?



Ce petit "plus", Scott ne s'y attendait pas du tout. En tout cas, pas de cette façon ! La puberté, la transformation de son corps, Scott va connaître. De façon radicale ! Devenant un jeune loup-garou, par hérédité, Scott va mettre à profit ce qui lui semblait être au départ une malédiction. Son statut de loup-garou développe en lui des facultés physiques qui vont en faire une superstar du basket ! Mieux encore, son sex-appeal d'animal va enfin attirer la jolie blonde. Bref, le bonheur pour Scott. Mais il ne se rend pas compte que derrière cette facette du succès, il cause la peine de son amie Myriam ou de ses coéquipiers de basket. En effet, Scott ne pense qu'à son propre plaisir, reléguant son amie d'enfance au second plan, jouant au basket de manière personnelle et ne pensant pas à ses copains. Le succès a aussi son revers de médaille.



"Teen Wolf" est donc plutôt agréable à regarder, petit divertissement aux situations cocasses et rondement menées. Le maquillage de Scott en loup-garou fera hurler de rire le fan ébahi devant les transformations de "Hurlements" ou du film "Le loup-garou de londres". Ici, on recouvre juste l'acteur de poils et on lui met un dentier aux dents pointus. Point barre. Mais bon, le film s'adresse à un public familial avant tout.
Comme dans tout bon conte, il y a une morale. Et cette morale est bien présente dans "Teen Wolf". Savoir rester soi-même. Se faire accepter tel que l'on est et pas avec des artifices. Avoir le droit à la différence. Une belle leçon de morale qui prendra toute sa saveur dans le match final, où les bons sentiments sont légions.



Venez donc rendre visite à Scott Howard et vivre son expérience assez exceptionnelle. Mais rappellez-vous surtout que c'est pour ce que vous êtes qu'on doit vous aimer, pas pour ce que vous faîtes...

Le film a eu une suite en 1987, sans Michael J. Fox ainsi qu'une série animée qui débuta en 1986 pour s'arrêter en 1989.






Du même réalisateur :