RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 5.3
(33 votes)
Shaun est un homme tout ce qu'il y a d'ordinaire, qui s'ennuie à son boulot, qui a des problèmes de couple et qui aime se détendre au pub avec ses amis. Mais un beau jour, tout cela va changer lorsque les habitants du tout Londres vont se transformer en zombies. Shaun va dès lors se trouver propulsé à la tête d'un petit groupe de survie qui devra faire face à l'horreur environnante de morts vivants affamés.



Depuis que cette "Comédie romantique avec des zombies" est sortie en DVD Z1, on n'entend que des commentaires positifs partout : "C'est génial !", "C'est trop drôle !", "En plus, c'est gore !", etc. Alors, qu'en est-il ? Eh bien, pour une fois, faites confiance à tout ce que l'on vous dit de bien dessus, "Shaun of the dead" est tout cela et bien davantage ! Comment ne pas enrager contre les distributeurs qui font passer ce film aux oubliettes en le sortant directement en DVD plutôt qu'en salles, au profit d'autres produits insipides au possible posant pour des films d'horreur ? Je vous jure, y'a des claques qui se perdent…

Mais on n'est pas là pour refaire le monde, alors retour au film.
Dès le générique, les clins d'œil se multiplient et continuent de plus belle dans le reste du métrage, que ce soit au style d'autres réalisateurs (Guy Ritchie) qu'à des films comme "Evil Dead", "La nuit des morts vivants" ou "Le jour des morts-vivants". C'est toujours subtil et cela passe souvent par le dialogue ("Join us…", "We're coming to get you, Barbara !" crié à la mère de Shaun qui s'appelle bien sûr Barbara) et ça fonctionne à merveille parce qu'il y a quelque chose de vrai derrière. On sent clairement un amour évident pour le genre, déjà que le titre parodie ouvertement un classique incontournable, "Dawn of the dead" de Romero ("Zombie").

L'humour est omniprésent et oui, on rigole tout haut, même durant des passages avec des zombies (comme par exemple lorsque Shaun et son pote Ed combattent deux morts vivants dans leur jardin en leur balançant tout un attirail de choses inutiles et finissant par leur précieuse collection de 33-tours).



Ce qui commence comme une comédie romantique ordinaire va donc se transformer radicalement en film d'horreur assumé de bout en bout. Shaun tente d'équilibrer sa vie du mieux qu'il peut mais il semble vraiment avoir tiré les plus mauvaises cartes d'un jeu tout pourri. Incapable de s'imposer à son travail ou à sa copine, il se laisse piétiner sans trouver le moyen de se rebeller un peu. Et bien qu'il n'aura aucun problème à se poser en leader de leur groupe de survie, il ne se change pas en super-héros non plus, restant le Shaun humain et sensible que l'on devine dès le départ sous ses airs de chien battu.

Les acteurs inconnus sont tous très bons et ajoutent une dimension supplémentaire au film, renforçant sans problème sa réussite. En effet, n'ayant aucun visage connu à l'écran, cela réduit grandement les chances de survie évidentes et la mort de protagonistes provoque d'autant plus d'émotion chez le spectateur. Non, je ne spoile rien – dans un film de zombies, les humains se faisant mordre ne survivent pas, c'est bien connu. Et si cela n'arrive pas, il n'y a pas d'histoire ni de suspens.



Pour un premier métrage, il y a étonnamment peu de choses à relever ou alors ce serait vraiment pour chipoter. Aucun film n'est parfait – celui-ci ne faisant pas exception, bien sûr – mais cela n'empêche que la mise en scène est maîtrisée et efficace, Edgar Wright sachant de toute évidence ce qu'il fait. Il faut dire que le Monsieur s'est fait la main avec son "partner in crime" Simon Pegg (qui joue Shaun) sur une série télévisée intitulée "Spaced" (1999), réalisée par Wright et dans laquelle ils jouaient tous les deux. De nombreux figurants de zombies viennent également de la série. De plus, la BO est excellente, les morts vivants ont l'air de sortir tout droit de Monroeville Mall et le gore coule à flots !

Pegg et Wright ont réussi à instaurer une vraie ambiance dans leur film qui malgré son humour comporte également de nombreuses séquences sérieuses, voire tristes. Mais ne comptez pas sur moi pour vous les révéler, ce serait vraiment vous gâcher les choses. Ils ont également réussi à faire passer un petit commentaire "social", en démontrant que dans la vie de tous les jours, nous sommes bien plus zombifiés que nous l'imaginons… Et c'est sans doute le parallèle le plus évident avec "Zombie" qui allait cependant beaucoup plus loin dans son discours.



Au final, et comme vous vous en doutez déjà, je ne peux pas vous forcer à acheter cette merveille mais je peux vous le recommander chaudement. Alors qu'attendez-vous ? Allez-y, courez ! Maintenant ! Ou je vous botte les fesses ! La Z2 n'est pas encore sortie ? La Z1 oui, et elle comporte une piste vf ET même des sous-titres !