RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4.9
(19 votes)
Furieux de découvrir que sa femme Danaé a eu une union avec Zeus lui-même, Acrisios l'enferme elle et son fils dans un coffre avant de les jeter dans la mer. Zeus orchestre une terrible vengeance contre Acrisios, quant à Danaé et son fils, ils échouent sur l'île de Seriphos où ils mèneront une vie paisible. Persée, le fils de Danaé, devient un robuste jeune homme qui part chercher l'aventure. Sur son chemin, il va rencontrer bien des créatures et des périples, le menant à sauver la somptueuse Andromède.



Réputé pour être le maître du "stop motion", Ray Harryhausen a collaboré à de nombreux films pour signer de magnifiques effets spéciaux image par image et en créant des monstres mythiques. Cet homme a réussi à émerveiller toute une génération et fait toujours autant d'effet aujourd'hui. Le dernier film auquel collaborera le maître sera une sorte d'apothéose qui met en image l'histoire de Persée, l'un des fabuleux héros de la mythologie grecque. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que Ray Harryhausen signe un panel de monstres pour un film dédié à un héros grec puisque qu'il s'était déjà occupé des SFX de "Jason et les argonautes".



Persée est donc un demi-dieu, tout comme Ulysse ou Hercule, sa mère ayant fricoté avec Zeus, siégeant sur l'Olympe avec d'autres Dieux. Ayant grandi sur l'île de Sériphos, il découvre sa destinée et se voit offrir un bouclier magique, un glaive et un casque d'invisibilité. Il va tenter de conquérir le cœur de la belle Andromède dont il est tombé amoureux mais sur qui pèse une curieuse malédiction : son dernier prétendant, Calibos, fils de la déesse Thétis, fut changé en monstre par Zeus et voit Andromède se refuser à l'épouser ; Calibos exige ainsi que les nouveaux prétendants de la jeune fille répondent à une énigme, pour ensuite être exécutés s'ils ne trouvent pas la solution. Bien sûr, l'aventure de Persée va être longue puisque le récit tournant autour de l'énigme ne fera l'objet que de la première partie. La deuxième montre Persée partir à l'aventure pour trouver la terrifiante Méduse, dont le regard mortel servirait à supprimer l'horrible Kraken.



Ray Harryhausen aux effets spéciaux et à la production oblige, le film regorge de créatures mythologiques comme on n'en n'avait jamais vu auparavant. D'abord l'imposant Kraken, monstre des mers gigantesque qui déboule lors de l'impressionnante intro où une cité romaine se retrouve submergée par un terrible raz de marée destructeur. Un beau monstre comme les affectionne Harryhausen. Par la suite, on découvrira Pégase, le cheval ailé, qui bénéficie d'effets spéciaux moins efficaces. Bobo, une petite chouette métallique surtout là pour faire sourire les plus jeunes, rappelant d'ailleurs étrangement R2-D2 !! Cerbère, le chien de l'Enfer à deux têtes (normalement trois mais bon…) est aussi présent, des scorpions géants issus du sang de Méduse et un rapace géant. Mais le gros morceau du film reste sans aucun doute Méduse la gorgone qui est enfin illustrée de la manière la plus crédible à ce jour. Une femme serpent qui transforme en pierre tous ceux qui osent croiser son regard. Une vision terrifiante, originale, donnant une séquence d'anthologie où Persée engage un combat ardu dans un temple mystérieux, dont les éclairages colorés et surréalistes rappellent beaucoup les films de Mario Bava. Eblouissant.



D'autres créatures qui ne sont pas animées forcement en "stop motion" sont également présentes comme le sinistre Calibos dont le look de satyre démoniaque est une véritable réussite, Charon le passeur du Styx ou les trois Grées, d'horribles sorcières aveugles ne pouvant voir que grâce à une boule de verre leur servant d'œil. Les Dieux gouvernant l'Olympe sont incarnés par une belle pelletée de star comme Ursula Andress, Laurence Olivier ou Maggie Smith, des Dieux s'ennuyant ferme, maîtrisant le monde des humains tout comme on pouvait le voir dans "Jason et les Argonautes". Toujours aussi somptueux et spectaculaire, voilà un film qu'on verra toujours avec des yeux d'enfant émerveillé, rendant hommage aux héros et aux créatures de la mythologie, comme on ene voit peu au cinéma. Un régal tout simplement.








Du même réalisateur :