RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Ivan Zuccon

Scénariste
Enrico Saletti

Date de sortie
2001

Genre
diable et démons

Tagline


Cast
Emanuele Cerman
Giorgia Bassano
Roberta Marelli
Michael Segal...


Pays
Italie

Production


Musique
Nicola Morali

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 3
(1 vote)
Une guerre millénaire fait rage sur une terre désertique entre les humains et les Grands Anciens. Une poignée de survivants se terre dans des souterrains. En découvrant de vieux parchemins, ils comprennent que pour gagner la guerre, ils leur faut trouver un Livre Sacré, le Necronomicon. Mais le périple ne sera pas de tout repos, nos survivants devant lutter contre une sorcière, des morts-vivants et pour leur compliquer la tâche, les Grands Anciens envoyent sur Terre trois héritiers, dont la mission est d'exterminer toute trace de vie humaine...



Ivan Zuccon aime Lovecraft. Il a déjà réalisé un film s'inspirant des écrits de l'écrivain, The Darkness Beyond, film dont Unknown Beyond est un second segment, Zuccon ayant prévu une trilogie.

La lecture du scénario rend le projet plutôt excitant. Une guerre entre les Hommes et les Grands Anciens ! Voilà que quoi intriguer tous les amateurs de Lovecraft. Mais il faudra vite déchanter à la vision du film. N'est pas Stuart Gordon qui veut. Et surtout, pour mener à bien un projet comme ça, il faudrait avoir les moyens de le faire. Ce qu'Ivan Zuccon n'a pas apparemment.



Le manque de budget de ce film est bien présent à l'écran. Aucune vision des Grands Anciens, décors se réduisant à un souterrain et une plaine désertique. Idem pour les créatures du bestiaire lovecraftien. Vous n'en aurez aucune vision. Seul un mort-vivant au look sympa et une sorcière vous seront présenté. Zuccon utilise les termes cultes de l'écrivain, à savoir Nécronomicon, Nyarlathotep, Grands Anciens pour bien ancré son récit dans la mythologie. Un récit bien trop compliqué, où l'on a même l'impression que son réalisateur se perd, et ne sait pas où véritablement aller. Il vous sera demandé un véritable effort de concentration et d'imprégnation pour tenter d'apprécier et de suivre le déroulement de l'histoire.

Les acteurs ne sont apparemment pas non plus des professionnels, tant leur jeu semble limité. Une poignée de soldats, quelques femmes et ce sera tout.
L'apparition du mort-vivant vous semblera familière, tant la scène ressemble à celle du film "le jour des morts-vivants" de Romero, quand les soldats vont capturer un zombie dans un souterrain. Le maquillage est par contre assez réussi mais le personnage ne sert pas beaucoup l'histoire.
La sorcière tient l'un des rôles principaux. Une sorcière morte vivante, qui veut tout contrôler et pendre le pouvoir sur les Grands Anciens eux-même, allant jusqu'à coucher avec un humain afin d'accueillir en son ventre l'un des héritiers.

Le film est assez lent dans son ensemble, le réalisateur tentant d'installer une ambience gothique mais qui ne m'a pas pas convaincu. Certes, certains plans et éclairages sont fort jolis, le réalisateur soignant sa réalisation. Malheureusement, l'utilisation d'une caméra DV rend les images froides, trop léchées, et je ne suis pas rentré dans le film à cause de ces images sans chaleur. Je n'avais déjà pas trouvé le résultat à la hauteur dans "28 jours plus tard", ce n'est pas Unknown Beyond qui va me réconcilier avec la DV. Bref, les amateurs d'action passeront leur chemin, les autres tenteront de rester éveillés.



La venue au monde du premier héritier fait gagner au film un peu de panache. L'héritier à juste l'apparence d'un humain mais avec des lentilles bleu pâle, pour insister sur son côté démoniaque. Néanmoins, sa venue fait apparaître quelques séquences gores, qui nous tirent un peu de notre torpeur. Les FX sont soignés, on a droit à un arrachage de langue et à quelques morts violentes. C'est peu mais ca réveille quand même !

Le final contient de belles idées, comme le passage ou nos héros arrrivent devant un amas de victimes placées sur des croix, qui nous rappelle un peu le final du film "l au-dela" de Fulci. Par contre, le combat style "arts-martiaux" entre un humain et l'héritier fait bien mauvaise impression et dénote de l'ambiance instaurée. Les explications du scénario ne viendront pas, la fin laissant une voie ouverte au troisième volet de cette trilogie.



Unknown Beyond est donc un projet bien trop ambitieux pour un réalisateur qui n'a absolument pas les moyens de le réaliser. Il laissera la plupart d'entre vous de marbre, et ne trouvera pas un grand accueil public. Les images DV n'aidant pas à entrer vraiment dans le film. Bref, un essai raté. Attendons le prochain volet quand même...

Disponible en dvd chez Uncut Movies (www.uncutmovies.fr)






Du même réalisateur :

COLOUR FROM THE DARK
LUMIèRE SUR