RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 2
(2 votes)
Le docteur Carruthers, médecin de la ville de Heathville, travaille également en tant que chimiste pour une société de produits de beauté. Ses employeurs sont devenus très riches, mais n'ayant pas de part dans la société, le docteur Carruthers ne gagne quasiment rien de ses trouvailles et se sent escroqué. Pour se venger, il parvient à faire muter des chauve-souris qui atteignent des proportions extraordinaires. Grâce à sa nouvelle lotion après-rasage, qui attire instinctivement la chauve-souris, Carruthers va pouvoir tuer tous ses associés...



Bela Lugosi et les savants fous ! Un rôle qu'il connaît parfaitement pour l'avoir interprété de nombreuses fois dans sa carrière. Dans The Devil Bat, Lugosi se sert d'une monstrueuse chauve-souris pour assouvir sa vengeance. Tous les hommes qui mettent un après-rasage inventé par Lugosi sont pourchassés par l'animal géant qui leur déchire la jugulaire ! Avec un scénario pareil, on pouvait s'attendre à un bon film d'épouvante ! Mais The Devil Bat, produit par le studio PRC, déçoit quelque peu.



Bela Lugosi s'en sort assez bien dans son rôle de gentil docteur rongé par un désir de vengeance. Il promène son regard halluciné dans les couloirs de son laboratoire, fait des discours à ses chauves-souris, entend une petite voix intérieure lui expliquant qu'il se fait rouler par cette famille de parfumeurs qui l'exploite, lui et ses inventions. Bref, un rôle pas si éloigné que ça de celui du Docteur Mirakle, qu'il interpréta en 1932 dans "Double assassinat dans la rue Morgue". Il interprétera d'ailleurs un autre savant fou en 1955, dans "La fiancée du Monstre" d'Ed Wood. Quand il parvient à déjouer les questions embarassantes du journaliste, il esquisse un petit sourire machiavélique

Parmi les personnages, il y a donc plusieurs membres d'une même famille, spécialisé dans les produits de beauté. Chacun son tour, il vont recevoir des mains de Lugosi une bouteille d'après-rasage et vont être victime de la chauve-souris tueuse. On retiendra surtout la fille de cette famille, Mary, qui sera le personnage central du film, et Johnny Layton, un reporter venu enquêter sur les causes mystérieuses de la mort des personnages. Johnny Layton est secondé par son photographe McGuire, qui apporte la touche d'humour du film, par des répliques souvent décalées et humoristiques. Mais honnêtement, on ne s'intéresse pas vraiment aux personnages, pas assez développés. Il faut dire aussi que le film n'excède pas les 68 minutes, ce qui ne laisse guère de temps pour développer des personnages.



Les effets-spéciaux prétent à sourire, en particulier les chauves-souris. On dirait de grosses peluches ! Quand Lugosi en prend une pour la faire grandir grâce à l'électricité, elle reste totalement immobile. Un plan sûrement tiré d'un documentaire animalier nous montre sa petite tête mais le plan suivant, nous montrant l'animal dans sa globalité, il faut vraiment avoir de bons yeux pour constater qu'elle a bien cette tête-là ! Idem lors des séquences où la chauve-souris vole, on imagine très bien le fil qui la retient et lui permet de rester en l'air ! Mais ce sont ces carences qui font aussi le charme de cette production.

L'action est assez répétitive puisque le concept pour tuer les personnages reste le même tout au long du film. Un peu de parfum sur les futures victimes, envol de la chauve-souris et plan rapide nous la montrant s'attaquer au cou de la cible choisi par Lugosi. Pour pimenter le film, le reporter Johnny Layton mène lui-même son enquête afin de découvrir qui est le maître de ces mammifères volants, afin de protéger Mary qu'il trouve évidemment fort séduisante. On est quand même loin des classiques de la Universal niveau qualité et ambiance.



The Devil Bat nous laissera donc un petit goût de déception dans la gorge. Mais juste un petit... Le charme est néanmoins présent et voir Lugosi cabotiner est toujours un régal. A réserver aux amateurs de vieux films quand même, et de la star hongroise bien évidemment...








Du même réalisateur :