RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 2.8
(5 votes)
La Créature du Marais découvre que son ancien ennemi, Anton Arcane, responsable de sa transformation, n'est pas mort. Arcane a construit un vaste laboratoire dans le sous-sol de sa demeure dans lequel un autre savant tente de trouver un sérum d'immortalité en associant différents gènes, dont ceux des animaux. Le résultat est souvent catastrophique, et les cobayes deviennent des monstres moitié-humain, moitié-animaux. Arcane reçoit la visite de sa belle-fille Abigail. Possédant apparemment un sang parfait, il envisage de se servir d'elle pour mener à bien ses expériences. Mais c'est sans compter sur la Créature du Marais, bien décidé a sauver Abigail dont il est tombé sous le charme...



Ce film a un titre français aberrant, puisque se rapprochant des films des années 50 mettant en vedette La Créature du Lac Noir (créature from black lagoon en VO), alors qu'il est la suite du film de Wes Craven, réalisé en 82 et bien intitulé La Créature du Marais. Un petit mixe des deux, et on obtient donc ce "Retour de la Créature du Lagon"... n'importe quoi...

Pour succéder à Wes Craven, les producteurs ont fait appel à Jim Wynorski, réalisateur de l'écurie Roger Corman, plus connu pour pondre des nanars que des bons films, même si la plupart se révèle sympathiques, comme Le Vampire de l'Espace par exemple. Le film de Craven n'ayant pas rencontré un grand succès, il est d'ailleurs étonnant de voir apparaître une suite. Pourquoi pas après tout, la mode des suites étant devenu une vraie industrie dans le paysage cinématographique.

Wynorski refait appel à Louis Jourdan, qui incarnait déjà le méchant Anton Arcane dans le film de Wes Craven, même si apparemment, le réalisateur déteste cet acteur "je le hais" dira t'il dans des interviews. Pour remplacer Adrienne Barbeau, il choisit la jeune et jolie Heather Locklear et fait rempiler Dick Durock sous le costume de la Créature du Marais.



La Créature du Marais est l'oeuvre des dessinateurs Bernie Wrighston et Len Wein, qui en font le héros d'une série de Comic qui n'aura pas de succès en France. Wynorski, plus que Craven, joue sur ce côté bande-dessinée et son film est en effet destiné aux ados accrocs aux Comics. Mais là où la bande-dessinée originale flirtait avec l'épouvante, Wynorski nous la joue plutôt super-héros pour enfants, retire toute trace de violence, se contente de quelques bagarres sans effusion de sang, ne dénude jamais ses actrices (snif, snif...) et développe le côté humoristique.

A la vision du film, on pense à plusieurs références, comme "l'île du docteur Moreau", "la Belle et la Bête", et même à "Toxic", le côté gore en moins évidemment. En effet, les expériences menées par Arcane et son savant fou nous fait découvrir une galerie incroyable de monstres, ancien homme qui ont muté avec des animaux. On découvre un homme-éléphant, un homme-sangsue, un homme-cafard, un homme-hippopotame... Il est d'ailleurs dommage que ses monstres, mi à part l'homme-sangsue qui affrontera par deux fois la Créature du Marais, ne soit pas mis plus en avant, leurs looks étant réellement excellents. Notre Créature rencontrera bien sur Heather Locklear, qui ne semble absolument pas impressionnée par cet homme-plante, et qui ne voit que le désespoir et la gentillesse qui habite ce corps verdâtre. Une idylle va donc naître, et notre couple va se rapprocher de la Belle et la Bête. Entre-temps, Winorsky met en scène deux jeunes enfants, afin de satisfaire le public visé. Nos deux bambins vont devenir la cible des hommes d'Arcane et notre Créature va devoir les sauver.



Wynorski fait donc de notre Créature un vrai super-héros, défendant la veuve et l'orphelin. Un super-héros qui n'hésite pas à se servir de ses poings, et même d'une batte de base-ball. Contrairement au film de Craven, la Créature n'a plus aucune difficulté pour parler, fait des clins d'oeil, lève le pouce en signe de victoire devant les enfants. C'est peut-être la personnage le plus humain du film en fait, malgré son apparence monstrueuse.

Le film est donc assez sympathique à suivre, si on se prend au jeu, et si on éprouve du plaisir à regarder les aventures des Tortues Ninja. Niveau rythme, Winorski fait le maximum pour qu'on ne s'ennuie pas. Bagarres, scènes de fusillades, poursuite en voiture, explosion, les scènes d'actions inoffensives pour les yeux des plus jeunes sont légions. On trouvera même une petite parodie de "l'arme fatale 3", quand le chef des gardes d'Arcane fait un concours de cicatrices et de blessures avec une plantureuse créature. Heather Locklear fait un peu la nunuche et son rôle de composition ne restera pas dans les annales. Son ravissant décolleté peut-être...



On retiendra donc les très bons maquillages, bien meilleur que dans le film de 82. La Créature a gagné en verdure et en mobilité, faisant moins caoutchouc. Les bons sentiments, le manque de violence, le côté très super-héros et les bagarres entre monstres feront que les plus jeunes apprécieront sûrement beaucoup ce film. Pour ceux qui voudraient de l'horreur ou de la violence vraiment violente, vous pouvez passer votre chemin. Un film sympathique si on a gardé son côté enfantin...