RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 3.7
(3 votes)
2019 - fin de la guerre mondiale atomique. Sur une terre désertique, quelques survivants tentent de reconstruire une vie nouvelle. Mais une armée de tueurs, les Templars, exterminent toute trace de vie humaine qui se dresse sur leur passage. Un héros solitaire, Scorpion, va défier leur chef Owan et sa horde de nouveaux barbares. Il sera aidé par Nadir, un autre guerrier de l'apocalypse et par un jeune garçon, petit génie de la mécanique...



Ah ! Un Post Nuke italien ! Les meilleurs dans le genre "sous-Mad Max" ! Et ce "Nouveaux Barbares" de Enzo Castellari en est un digne représentant.

Déjà, le casting nous propose une paire de "gueule" pas possible, avec George Eastman dans le rôle du méchant, Fred Williamson et son arc ou bien encore Ennio Girolami et sa coupe de cheveux à hurler de rire ! D'ailleurs, on ne va pas arrêter de rire à la vision du film, même si ce n'était sûrement pas le but recherché.

Je ne sais pas qui a eu l'idée de mettre des bruitages aussi saugrenus mais je pense qu'on atteint des sommets dans ce film ! Les pistolets et les mitrailleuses font le même bruit qu'un pistolet laser dans "Star Wars", les moteurs des véhicules font le bruit d'un avion. Franchement, ces détails n'aident pas le film mais qu'est-ce qu'on se marre ! Par contre, le look des véhicules est plutôt sympa, lorgnant bien sur vers "Mad Max 2". Des véhicules futuristes, doté d'armes cachées sous le capot qui se lève automatiquement en appuyant sur un bouton, de lance-flammes ou encore de cet incroyable "ventilateur" à quatre pales, idéale pour décapiter les survivants en fuite !



Les costumes des nouveaux barbares semblent issus d'une équipe de hockeyeurs, tout de blanc vêtus, ce qui contraste avec la noirceur de leurs actes. Car le plus jouissif dans le film de Castellari, c'est bel et bien la violence que l'on retrouve tout au long du métrage. Un violence très bande-dessinée mais traitée avec sérieux, voir même avec sadisme. Les hommes de Owan (One en version originale) ne rigolent pas, et n'hésitent pas à brûler vif un homme, à en décapiter un avec le fameux ventilateur, et à abattre tous êtres humains, qu'ils soient pacifistes ou non, se trouvant sur leur route. Heureusement, il y a un homme, Scorpion, qui va se dresser devant eux. Scorpion est un ancien membre des Templars mais il n'a jamais supporté leurs méthodes et leurs envies d'extermination totale de l'humanité. Roulant à bord d'une voiture truffée de gadgets, avec un joli crâne métallique sur le devant du capot, Scorpion a un allié, un jeune garçon, as de la mécanique, qui lui répare sa voiture et met au point de nouvelle arme. Dans le rôle de ce petit garçon, on reconnaîtra le jeune acteur présent dans de nombreux films de Lucio Fulci, tel "La Maison près du Cimetière" ou "La Malédiction du Pharaon". A ce duo viendra se joindre le musclé Fred Williamson, habillé avec une sorte d'armure couleur or, et maniant avec dexterité un arc. Nos héros ne manqueront pas de sauver de belles demoiselles, dont la jolie Alma que Scorpion conduira dans une communautée chrétienne afin de soigner ses blessures.



Castellari n'a pas du avoir beaucoup de temps et d'argent pour réaliser son film. La majeure partie de celui-ci est donc constitué de bagarres, de courses mortelles entre véhicules. Le scénario tient sur une page mais ce sont surtout les scènes de combats qui intéressent le réalisateur. Elles sont par ailleurs plutôt bien menées, bien que répétitives à la longue. Mais le clou du spectacle reste à venir : on croit rêver quand Scorpion, capturé par les Templars, va se faire...sodomiser par Owan en guise de punition ultime !! Oui, oui, vous avez bien lu ! Une séquence hallucinante, où le regard d'Eastman fait peur à voir. Ah ces italiens, ils ne reculent vraiment devant rien ! Ils font même exploser la tête d'un motard pendant que le corps continue de conduire la moto ! Impayable !



Pour les acteurs, pour les coupes de cheveux Punk, pour la scène de sodomie hallucinante, pour les combats et le look des véhicules, et surtout pour la violence très visuelle, "Les Nouveaux Barbares" est un film à voir, pour se divertir, pour se marrer surtout et parce que le Post Nuke, ben c'est vachement bien quand même ! Mais faut aimer, c'est sur !








Du même réalisateur :

MORT AU LARGE - LA