RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4
(34 votes)
Les Ghostbusters ne sont plus ce qu'ils étaient et errent en quête d'un nouveau travail. Dana a eu un bébé, Oscar, qui semble menacé par des forces paranormales. Les chasseurs de fantômes vont reprendre leur rôle et découvrir qu'une mauvaise substance circulant dans les égouts de New York semble être à l'origine du retour des ectoplasmes.



Si le milieu des années 80 fut l'occasion de voir fleurir bon nombre de productions à succès, la fin des années 80 fut par contre l'occasion de leur donner des suites ("Gremlins 2", "Retour vers le futur 2", "Fright night 2"…). "Ghostbusters" ne dérogera pas à la règle et vit une excellente suite lui succéder en 1989. Malheureusement cette suite n'est pas autant appréciée que le premier volet malgré un franc succès, et encore aujourd'hui certains lui préfèrent le premier volet. Et pourtant ce second opus est un véritable régal qui fait tout de même l'effort de garder la même équipe du premier volet. Quel bonheur de retrouver donc nos 4 (un nouveau membre s'est ajouté vers la fin du premier film) "Ghostbusters" mais aussi la superbe Dana, la délurée Janine et le maladroit Louis.



Pas grand-chose à reprocher à cette suite donc, surtout que les quelques défauts du premier sont gommés: le rythme est amélioré et les effets spéciaux sont bien supérieurs (contrairement à ceux du premier, agréables mais pas toujours aussi stables de nos jours). Dans cette mouture, nos quatre casseurs de fantômes découvrent une étrange rivière de Slime dans les égouts de La Grande Pomme, une substance gluante et visqueuse qui se nourrit de la violence et de la colère de la population de New York. Nos Ghostbusters, après quelques mésaventures, se reforment et retrouvent Dana, qui entre temps, a eut un bébé, malheureusement victime d'un manifestation surnaturelle qui a failli lui coûter la vie. La jeune femme travaille d'ailleurs avec l'irritant et ridicule Janosh, pour qui elle retouche des tableaux. Celui-ci reçoit le portrait peint d'un terrible sorcier, qui ne va tarder à prendre vie et à transformer Janosh en sbire maléfique. Le hic, c'est que l'infâme sorcier en question désire reprendre vie et détruire le monde, et pour cela il aurait besoin de la jeunesse de Oscar, le bambin de Dana.



Si on peut faire vite le parallèle avec Gozer (l'entité maléfique du premier), ce bad guy est une incroyable surprise : terrifiant, sadique, surhumain, il se nomme Vigo et aurait vécu dans les Carpates (proche cousin de Dracula ?) pendant près de 105 ans avant de périr écartelé, poignardé, empoisonné, et éventré!! Un être délicieusement cruel qui reste l'une des plus grandes idées de "Ghostbusters 2". Mais l'autre surprise, c'est l'alternance entre des scènes d'humour irrésistible (le grille pain enduit de Slime qui se met à danser, les apparitions de Slimer) et d'autres plus inquiétantes : le bad guy lui-même, le passage dans le métro avec les zombies et le train fantôme, la vision des fantômes du Titanic, la capture de Oscar par un Janosh spectral…



Idée étonnante : les Ghostbusters iront jusqu'à utiliser la Statue de la Liberté pour supprimer le méchant ! Message douteux ou idée géniale, à vous de voir. Signalons d'ailleurs que la version salle américaine a eu droit à un plan en plus à la fin : la Statue de la Liberté avançait pour "manger" les spectateur comme le fit Slimer à la fin du premier volet. Même équipe, même humour, même talent mais avec un ton nettement plus fun, cette suite est à voir absolument si vous avez adoré le premier volet, et si vous n'êtes pas rebutés à l'idée d'une suite.

Les photos ont pu être recueillies grâce au site: http://dorp.fantasyhosting.de/






Du même réalisateur :

SOS FANTOMES
EVOLUTION