RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 5.4
(39 votes)
3 chercheurs en parapsychologie, Peter, Raymond et Egon se retrouvent à la porte de leur faculté et décide de former un groupe de "chasseur de fantômes", qui consiste bien entendu à chasser les ectoplasmes. Devenant de véritables héros, ils vont devoir affronter Gozer, une divinité maléfique et surhumaine qui menace de détruire le monde…



A l'instar de "Retour vers le futur", "Dune", "Gremlins" ou de "The Goonies", "Ghostbusters" fait parti des grandes superproductions de l'année 1984, et qui aujourd'hui ont atteint un statut forcement culte. La fine équipe de "Ghostbusters" est d'ailleurs liée étroitement à la fameuse émission américaine "Saturday night live" où on été découvert Bill Murray ou Dan Akroyd. Le style et les idées apportées dans "Ghostbusters" sont d'une grande originalité, ce qui a évidemment permis au film de rencontrer un succès fou, en particulier grâce à la chanson cultissime de Ray Parker Jr.



Les Ghostbusters sont donc un groupe de chercheur farfelus qui tente en vain de prouver la présence de fantôme dans notre monde. Une charmante célibataire, Dana, fait appel à leur service suite à des manifestations surnaturelles dans son appartement. Peter, l'un des Ghostbusters, tente de la draguer, sans succès. Si la résolution de l'affaire ne vole pas bien loin, les trois compères atteignent une immense célébrité dans tout New York, et emmagasinent les fantômes dans une machine de stockage qui ne va pas tarder à exploser et répandre les infâmes ectoplasmes sur New york. Mais Dana se retrouve possédée par une mystérieuse créature, qui servirait de gardien au maléfique Gozer, une puissance diabolique qui a la capacité de prendre n'importe quelle forme. Un script palpitant et délirant, accompagné d'effets spéciaux spectaculaires et une poignée d'acteurs savoureux rentrant aisément dans la peau de leur personnage (dont la charmante Sigourney Weaver).



"Ghostbusters" possède avant tout un bestiaire de créatures impressionnant dont le fameux Slimer, devenu la mascotte de la licence Ghostbusters, ou encore le très surprenant fantôme de la bibliothèque, les deux impressionnants chiens monstrueux, ou l'inattendu Marshmallow Man. De sublimes décors également, comme cet immeuble se transformant en véritable tour de l'enfer. Les scènes fantastiques assurent un maximum via de formidables effets spéciaux, qui ont quelque peu vieillis aujourd'hui mais continuent d'exercer un charme indéniable.



Pour en venir aux défauts, on citera un rythme qui faillit malheureusement trop souvent pour partir vers quelques bavardages certes pas toujours plombant mais qui rendent le film par moment trop mou. Heureusement le long et spectaculaire affrontement final contre Gozer redonnent du tonus au film via l'avalanche d'effets spéciaux, la forme féminine assez surprenante de Gozer et l'apparition du Marshmallow man qui, dans une formidable explosion, va recouvrir une partie de New York d'une onctueuse mousse de Marshmallow, miam ! Pétillant et drolissime, malgré quelques rides, "SOS fantômes" est sans aucun doute LA comédie fantastique des années 80, indémodable.








Du même réalisateur :

EVOLUTION
SOS FANTOMES 2