RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Éric Tessier

Scénariste
Patrick Sénécal, Eric Tessier

Date de sortie
2003

Genre
Fantastique

Tagline


Cast
Michel Côté
Patrick Huard
Catherine Florent
Albert Millaire


Pays
Canada

Production


Musique
Ned Bouhalassa

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4
(2 votes)
Reportage à la télévision canadienne, présenté d'ailleurs pas une journaliste pas très convaincante: un policier abat de sang-froid 11 enfants sans raison apparente. Ce même jour, l'hôpital de Sainte Croix accueille dans leurs locaux, une célébrité, Thomas Roy, écrivain à succès de roman d'horreur, auteur d'une tentative de suicide (il s'est coupé tous les doigts avec un massicot). Le psychiatre Paul Lacasse, assisté de sa collègue Jeanne, vont tenter de soigner le romancier, celui-ci s'étant muré dans le silence. Aidé par un journaliste, Monette, le médecin va comprendre peu à peu que ces deux événements sont liés, et qu'un élément surnaturel est la base de toute cette affaire. Refusant de croire à cette hypothèse, Lacasse va enquêter pour savoir la vérité.



A la première vue et au premier son de ce film, adaptation d'un roman de 1998 de Patrick Sénécal et premier véritable film d'horreur 100 % québécois, on devine tout de suite sa nationalité canadienne.

N'ayant pas l'habitude d'entendre cet accent dans un film et ayant du mal à comprendre les dialogues, je vais avouer qu'au bout de quinze minutes de vision, mon doigt (peut être n'a-t-il pas supporté la scène du massicot?) a failli déraper sur la touche "stop" de ma télécommande de mon DVD. Mais l'intrigue du film a réussi à me tenir en haleine jusqu'au bout.



"SUR LE SEUIL" est plaisant à regarder même si celui-ci contient des longueurs qui peuvent en rebuter plus d'un, pas de scène d'action et les séquences gores se comptent sur les doigts (encore!!) de la main, bref l'ennui s'installe petit à petit quand d'un coup la partie le bien contre le mal fait son apparition et nous réveille. Malheureusement tout les clichés du genre y sont présents. Le scénario a un arrière goût de déjà vu comme le prêtre qui a vendu son âme au diable (DRACULA de Coppola) car sa sœur bien aimée est morte dans un accident de voiture dans d'horrible souffrance (SIGNES) et que dire du finale du film hélas trop prévisible.



"Sur le seuil" est filmé comme un téléfilm pour France3 et les acteurs ne sont pas terribles, la faute peut être à des dialogues pas franchement folichons. Le seul à tirer son épingle du jeu est sans aucun doute Michel Côté en psychiatre partisan de Saint Thomas, il croit ce qu'il voit, confrontés à des événement pas très rationnels. L'écrivain ne nous inspire aucune crainte, c'est plutôt le contraire qui se passe et il frise même la sympathie à cause de son look très Star'ac..

Grâce à des scènes oniriques en vue subliminale lorgnant du côté "EVENT HORIZON", le réalisateur parvient toutefois à instaurer une ambiance glauque et malsaine.



En conclusion, je dirais que "SUR LE SEUIL" me laisse perplexe. En effet je reste indécis sur la qualité globale du film. Un bon suspens, une ambiance angoissante gâchée par des longueurs et une fin facile à deviner.








Du même réalisateur :

5150, RUE DES ORMES
LUMIèRE SUR