RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4.5
(2 votes)
Arnold Berger, savant de son état, possède un secret médical. Hélas pour lui, il se fait tuer. Afin de régler son testament, les membres de sa famille sont invités dans une demeure sinistre coupé du monde extérieur ayant pour hôte, un couple d'une quarantaine d'années. Le temps passe, et un à un, les invités se font liquider.



Andreas Schnass, réalisateur teuton partisan incontesté du gros gore qui tâche (on lui doit entre autre la série des "Violent shit") s'exerce avec "Demonium" à un style légèrement plus différent de ses films précédents, à savoir le giallo.
En effet, en grand fan et nostalgique qu'il semble être, Schnass essaye de retrouver cette ambiance baroque, et l'esthétisme incontestable des grands films italiens du genre, amené en partie par Mario Bava et Dario Argento.



Je dis bien essaye, car Schnass n'est certes pas un mauvais réalisateur mais est très loin de maîtriser la mise en scène d'un Argento. Néanmoins notre ami n'est pas très aidé, pénalisé par une réalisation numérique, et des acteurs vraiment mauvais dans l'obligation de parler en anglais alors qu'aucun ne maîtrise cette langue (et autant vous dire que cela se ressent, plongeant malheureusement le film vers le comique par moment).
Malgré tout, l'histoire est ma foi très sympathique, même s'il est plutôt dommage que l'on connaisse dès le début du film l'identité du ou des tueurs (et non je vous donne pas la réponse, bandes de malins). On peut par contre s'amuser à deviner quelle personne sera la prochaine sur la liste des victimes, et se demander de quelle manière elle va pâtir.



Puisque en voici une, une grande qualité du film, à savoir les effets spéciaux. Fait par Sergio Stivaletti (ayant déjà fait ceux de "Phenomena et Demons") lui même réalisateur ("Le masque de cire", bref on n'a pas affaire avec un manchot), ils demeurent d'une grande qualité, et amènent une force indéniable au métrage, sachant que l'ami Schnass se montre d'une grande efficacité derrière sa caméra quand il s'agit de filmer du gros gore, et entre nous, on adore ça !
La musique est également convaincante et assez inspirée.



Bref "Demonium" s'avère être un spectacle plaisant pour tous ceux qui apprécient le giallo et le gore.



4/6 - Anonymous