RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Roman Nowicki

Scénariste
Roman Nowicki

Date de sortie
2000

Genre
tueurs fous

Tagline


Cast
Marek Stuhr
Eliza Borecka
Katarzhna Zelnik
Magda Szymborska
Henryk Solski
Tadeusz Plotcki


Pays
Pologne

Production


Musique
/

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 2
(6 votes)
Un tueur fou affublé d'un masque tendance "La Momie", perpétue une série de crimes dans une ville paisible de l'est. Sa particularité étant que toutes ses victimes sont de jeunes et jolies filles.



Venue tout droit de Pologne (hé oui on fait aussi du cinéma là-bas), la série des "Fantom Killer" brille avant tout par sa médiocrité digne des pires navets du cinéma bis.
Cela commence par une scène d'exposition ridicule au possible: une jeune femme ayant perdu ses clés de voiture, se retrouve seule dans un bois abandonné (tiens donc). Prise par des branches d'arbres plutôt collantes, elle se déshabille (tout le monde le sait bien qu'il faut se foutre à poil dans une forêt pour la traverser) et tombe nez à nez avec le fameux tueur sans face (dans les deux sens du terme). S'ensuit l'exécution de la jeune femme par des coups de couteaux, dont une grande majorité dans la partie intime de la demoiselle.
Bref, vous imaginez tout ça joué par une actrice qui croit autant que nous en son rôle, le tout baigné dans un décor studio tout pourri de forêt, et le top, servi par des effets spéciaux inexistants.
Et voila, vous obtenez l'intégralité du film.



Autant vous dire que l'on s'emmerde ferme durant cette heure et demi (hé oui, la douloureuse est longue), où il ne se passe pas grand chose à part de voir pleins de nanas à poils, silliconées.
Oui car on a plus l'impression de voir un film érotique, genre striptease qu'un film d'horreur, et encore moins un film gore.
Les séquences de meurtres sont d'un ridicule achevé, se bornant souvent à la même chose (quand ce n'est pas un couteau, c'est un gros tournevis ou le bout d'une serpillière que fout notre tueur sans allure dans le vagin de ces demoiselles).



Ah oui, car le tueur, il n'en a pas du charisme, ah ça non! Doté d'un bandage style mec brûlé à 90 degré sur la face, vêtu d'un vieil imper en latex qui ne lui va pas, et se baladant avec une vieille Citroën toute pourrie, le tueur ressemble beaucoup plus à un gros plouc, et l'on se fout plus de sa gueule qu'autre chose.
Ne parlons même pas de son identité que l'on arrive à découvrir par soi-même au bout de 20 minutes de métrage.
La réalisation est également bien laide, Roman Nowicki devrait plutôt penser avec sa tête qu'avec sa queue, car certains effets de caméra et choix d'échelles de plans dans plusieurs séquences, sont plus que discutable quant à leurs intérêts.



Vous l'aurez compris "Fantom Killer" est une sombre bouse, qui ne mérite même pas d'être regardée (à moins que vous soyez assez pervers pour vouloir voir les filles se dénuder... oui je sais vous l‘êtes :-) ).

Le film comporte déjà deux suites.

1/6 - Anonymous





Du même réalisateur :

FANTOM KILER 2
FANTOM KILER 3