RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4
(14 votes)
Greg Van Waspish est fatigué de la vie citadine. Il n'en peut plus de New York, de son brouhaha incessant et de sa pollution suffocante. Il décide donc pour toute sa famille, que la vie au grand air leur ferait le plus grand bien. Aaaah… Les grande prairies où courir, la solitude, la vie d'aventurier, les grizzlies, les pumas et… un indien efféminé. Que pourrait-il manquer à Greg ? Du sexe! Pour lui il n'est pas question de quitter la campagne tant qu'il n'aura pas pu toucher sa femme. Mais quel est le rapport avec un bébé mafieux, un boxeur vulgaire et ces intervenants en costumes trois-pièces?



Le titre original du film est en fait "When Nature Calls… You've gotta go!", ce qui pourrait se traduire par : "On ne résiste pas à l'appel de la nature !". Avec un tel titre la couleur est annoncée, il ne pourra s'agir que des mésaventures d'une famille moderne découvrant que, finalement, la campagne ce n'est pas si bien que ça.

En outre, la Troma situe ce métrage "dans la plus pure tradition du Kentucky Fried Movie". Sorte de jeux de mot avec KFC, cette chaîne de fast food servant du poulet reconstitué. Quel est le rapport? Pourquoi devrait-il y en avoir un!



Et dès l'annonce Troma achevée, la bobine va dérouler une quantité impressionnante d'inepties, sans vraiment de suite logique. Et c'est là son point faible. Certes le film est très "caustique", tous les gags sont réussis… mais on ressort du film avec l'impression d'avoir assisté à un enchaînement de bandes-annonces. Et pour cause !!!

Ne cherchez pas dans ce film un Troma sanglant, coquin ou outrageant, ici l'humour est (presque) propre. Cela ne signifie pas qu'il est de mauvaise qualité. Bien au contraire ! Comme l'annonce si bien le slogan, ce métrage est "une comédie totalement hors de contrôle". Le réalisateur ne recule en effet devant aucune absurdité et cumule les bonnes et les mauvaises idées avec une énergie toute particulière. En résulte un maelström de stupidités, déversé sur le cinéphage innocent !



Le spectateur est donc amené à rire des déboires de Greg et sa famille (qui ne sont pas sans rappeler "La petite maison dans la prairie"). Pourtant derrière cette moquerie se trouve une certaine critique acide de la société moderne. La vulgarité, les situations absurdes et bien d'autres conséquences de la vie en ville et de la consommation de masse sont dénoncées… Dont la première : on vous ferait regarder vraiment n'importe quoi!



Il est vraiment étonnant que ce film n'ait pas attiré les yeux des critiques avant, car il s'avère vraiment divertissant. En fait, plus que divertissant, il dériderait la plus conservatrice des gouvernantes. Il ne jure pas non plus avec le reste de la collection, car comme il a déjà été dit, "When Nature Calls" bénéficie d'un humour pachydermique.
Alors, remédiez à l'assoupissement culturel et à l'oubli qui tend à frapper un peu trop vite de tels navets : voyez "When Nature Calls" ! En plus vos zygomatiques vous en remercieront.