RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 5.2
(19 votes)
Peter Parker a vu sa vie bouleversée le jour où il a été piqué par une araignée radio-active, qui lui a donné des pouvoirs surhumains. Devenu Spiderman, il s'est mis en chasse des crapules qui règnent sur la ville et tente coûte que coûte de sauver la vie des habitants de New-York. Mais être Spiderman demande du temps et Peter a du mettre des choses essentielles de sa vie de côté. Amoureux de Mary-Jane, il ne peut se résigner à lui avouer son amour de peur que les ennemis de Spiderman ne la prenne pour cible. Mary-Jane est devenu commédienne et fréquente un jeune homme, le fils de Jonah Jameson. Au niveau scolaire également, ses activités de super-héros ne lui rendent pas service et ses notes s'en ressentent. C'est alors qu'un nouveau super-vilain, le Docteur Octopus, fait son apparition dans la ville, suite à une expérience qui s'est mal déroulée. Doté de quatre puissants bras robotisés, le Dr Octopus va mener la vie dure à Spiderman, qui est tiraillé entre le choix de raccrocher et celui de continuer...



WHAOUH ! Mais comment fait-il ? Sam Raimi, ce jeune surdoué qui nous a donné Evil Dead, a réussi l'exploit de réaliser une suite encore plus majestueuse que le premier volet des aventures du tisseur de toiles.
Les séquences de vol dans les airs sont stupéfiantes de réalisme ! Un pas de plus a été réalisé dans la fluidité des actions de notre super-héros préféré. Chaque plan où il est suspendu à sa toile dans le ciel de New York fait naître un sourire d'enfant sur le visage du spectateur ébahi que nous sommes. C'est beau ! Beau à pleurer !



La psychologie des personnages reste le centre d'intérêt du film, les scènes d'actions se greffant en symbiose parfaite autour de l'histoire. L'émotion qui se dégage du visage de Parker dans les scènes intimistes fait battre notre coeur ! Bravo à Tobey Maguire, qui ne joue pas un rôle mais EST Peter Parker. Certes, on pourra trouver un peu longue ses interrogations sur Mary-Jane (merveilleuse Kirsten Dunst). Va-t-il enfin se décider à lui avouer son amour ou non ? De même, lorsqu'il se met à douter de sa condition de super-héros, on peut trouver un peu redondantes ses interrogations sur son devenir. Mais ces toutes petites faiblesses font de lui un super-héros très humain, ce qui le rapproche un peu plus de nous.



Les séquences avec le Dr Octopus sont réellement impressionnantes ! Bravo à l'équipe des FX pour leur remarquable travail ! Quand il grimpe aux murs avec ses quatre bras tentaculaires, c'est vraiment spectaculaire ! Je ne parlerai même pas de la séquence du train, séquence anthologique, véritablement bien maîtrisée et garanti 100% spectacle ! On aurait presque la larme à l'oeil quand Spiderman, quasiment K.O., se fait porter par les passagerts du train tel le Christ. Emotion quand tu nous tiens ! Félicitation également à Alfred Molina qui donne un aspect très humain à son personnage de méchant.
L'humour n'est pas non plus absent du film. Toutes les scènes avec Jonah Jameson sont à mourir de rire ! On notera également un jubilatoire clin d'oeil à la série animée des années 60, avec cette violonniste qui joue l'air du générique (l'araignée, l'araignée... à se pisser dessus !) dans la rue !



Bref, Raimi n'a pas tout misé sur l'action et la surenchère et c'est tout à son honneur, même si ce Spiderman 2 est encore plus grand spectacle que le premier. Raimi filme une aventure humaine, se consacre avant tout à ses personnages. Qu'il doit réellement aimer pour les traiter ainsi et les faire passer en premier plan.
Du bien beau spectacle, comme on en voit que rarement sur les écrans !
Vivement la suite !








LUMIèRE SUR