RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION
JEUX (VIDEOS, DE SOCIETE...)



Réalisation
Michael Haneke

Scénariste
Michael Haneke

Date de sortie
1997

Genre
home invasion

Tagline


Cast
Susanne Lothar
Ulrich Mühe
Arno Frisch
Frank Giering


Pays
Autriche

Production


Musique
Pietro Mascagni

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 5.2
(9 votes)
Deux jeunes garçons prennent en otage une famille dans leur maison de vacances. Pour leur propre amusement, les deux tueurs contraignent la famille à faire des jeux sadiques.



"Ce sera froid, précis et implacable. Et ça ne finira pas bien. Vous voulez essayer ?" Voilà, le "slogan" que l'on peut lire sur le boîtier DVD de ce film. Et cette phrase résume bien ce qui nous attend.
Un film froid, sans qu'aucun sentiment transpire, seulement la sueur des victimes. Pas de gore, seulement de la transpiration et un malaise. Michael Haneke choisit de montrer seulement la souffrance des victimes, et non la violence des tueurs, comme la plupart des films. Il cherche dans tous ses films à dénoncer la violence en utilisant ses parties les plus importantes : la souffrance. Il y arrive remarquablement bien dans Funny Games. Rappelons que ce réalisateur, pour "Benny's vidéo", ou encore "71 fragments d'une chronologie du hasard", s'est inspiré de faits divers.
Funny Games, quant à lui, est sortit tout droit de l'imagination de Haneke. Pour anecdote, il aurait reçu plusieurs articles similaires à l'histoire du film, à la suite de sa sortie au cinéma.
Comme quoi, il est bien facile d'être un meurtrier par l'esprit. Dommage que depuis Funny Games, ce réalisateur soit boudé par la critique qui estime qu'il va beaucoup trop loin.



Les deux acteurs interprétant les deux jeunes tueurs sont tout à fait crédibles dans leur jeu. Apparaissant aux spectateurs comme deux jeunes hommes bien élevés, et sans problèmes : chacun a sa propre personnalité, l'un un peu plus sadique que l'autre, l'un plus faible que l'autre. Le spectateur est envahit d'une once d'espoir lorsque le plus faible semble vouloir aider les victimes mais ce n'est qu'une illusion.
Les nerfs à vif, le spectateur est devant un film insupportable mais indispensable, car il cherche à savoir si la famille s'en sortira. Le film nous perturbe jusqu'à la fin, il nous "télécommande" (vous comprendrez si vous voyez le film). L'un des tueurs est d'une froideur implacable, imperturbable jusqu'au bout, et nous n'avons qu'un seul désire : qu'il paye. Les scènes sont crues, pas de place pour l'émotion et pour des dialogues tout plein de bons sentiments. Seulement des dialogues grinçants, des jeux sadiques. Il en transparaît un réalisme glaçant et malsain.
Nous sommes dans un cauchemar dont on ne se réveille qu'après quelques temps.
Filmé de façon en un peu saccadée, avec une image tantôt sombre, tantôt claire, ce film est, en résumé, indispensable pour titiller un peu les nerfs et les mettre à vifs.



Une œuvre qui atteint des sommets dans l'insanité et la violence psychologique.
Rien de mieux qu'un petit plat de cruauté pure et simple… pour un public averti.








Du même réalisateur :

BENNYS VIDEO
FUNNY GAMES U.S.