RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 3
(3 votes)
Madeline et son fiancé arrivent à Haïti pour se marier. Durant le trajet en calèche, ils observent des funérailles à un croisement de chemins, et se font alpaguer par Murder Legendre, un homme étrange qui vole l'écharpe de Madeline. A l'insu de la jeune femme, un de leurs co-voyageurs enrôle l'aide de Legendre pour s'approprier son amour...



White Zombie est un classique des films d'horreur underground. Malgré le jeu assez pauvre des acteurs et le manque de budget évident, ce film est un conte étrangement poétique concernant un maître de zombies et une innocente jeune femme que l'on tente de corrompre. Le film fonctionne un peu de la même façon discontinue que Vampyr de Carl Dreyer, injectant des images étranges censées augmenter l'ambiance irréelle, mais de manière bien plus maladroite, et qui confine parfois au ridicule (comme le gros plan des yeux de Lugosi superposé au trajet en calèche, ayant de toute évidence inspiré Coppola pour son Dracula).

Ce film est moins réussi que d'autres sortis à la même époque, mais a le mérite d'être le premier film de zombie existant. Malgré ses imperfections, certaines images véhiculent encore toute leur force, comme cette poupée vaudou à l'effigie de Madeline, sculptée dans une bougie et tenue au dessus d'une flamme pour lui jeter un sort, les images entrecoupées de celles d'un vautour poussant des cris stridents ; sa robe de mariée qui ressemble à s'y méprendre à un linceul, ou le rose empoisonnée qui scellera son destin.

Comme Vampyr, ce film contient très peu de dialogues et un certain effort a été mis en œuvre pour le son, comme ces morceaux d'incantations et de musique spirituelle, ou le bruit d'une énorme roue en bois poussée par des zombies. En effet, Murder Legendre transforme les gens en zombies afin d'en faire des esclaves. En tant que maître de ces non-vivants, Lugosi cabotine à merveille, et comme pour son discours sur les enfants de la nuit dans Dracula (1931), il prononce encore une fois une phrase mémorable. Lorsque le fiancé de Madeline lui demande qui sont les zombies, il lui répond : "Pour vous, cher ami, ce sont les anges de la mort..."








Du même réalisateur :

REVOLTE DES ZOMBIES - LA