RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Cliquez pour noter..
Au moment de mourir, Andrew Marr révèle à Edward Foster qu'il a caché un joli magot dans l'un des murs de son immense demeure. Edward Foster devient le propriétaire de la vieille bâtisse, supposée hantée par la femme et les enfants d'Andrew Marr, morts dans d'étranges circonstances. Mais Edward n'est pas le seul à être au courant de l'existence du magot. Le docteur Mandeville et sa soeur, ainsi que le notaire, sont à sa recherche depuis longtemps. Mandeville charge sa soeur de devenir amie avec Edward, mais également de tout faire pour l'effrayer, afin de disposer des lieux et de pouvoir continuer ses fouilles. Peu de temps après son installation, des phénomènes étranges se déroulent à l'intérieur du manoir. Edward se met à avoir des visions très réelles de la dernière semaine qu'a vécu Andrew Marr dans sa maison. Peu à peu, sa raison se met à vaciller...



Rassurez-vous, malgré son titre, je ne vais pas chroniquer un film à caractère pronographique, ni même érotique ! Non, je vais vous parlez d'une très bonne surprise que ce film d'atmosphère et d'épouvante à l'anglaise. Don Sharp a réussi à construire une tension et une ambiance très soutenues, en intégrant à son histoire classique de recherche d'un trésor des petites touches de fantastique et de surnaturel, et en laissant toujours le spectateur se demander s'il s'agit bien d'une histoire de fantômes ou pas. Robert Hardy, dans un double rôle, est très convaincant et on suit sa descente dans la folie avec beaucoup d'intérêt. Christopher Lee dans le rôle d'un docteur prêt à tout pour acquérir le butin caché est excellent comme à son habitude, même si ce n'est pas le meilleur rôle qu'il a joué, son personnage n'étant guère capital pour le déroulement de l'histoire. On retrouve la charmante Joan Collins ainsi que Jane Birkin, âgée tout juste de 27 ans, et qui joue le rôle de la maitresse d'Andrew Marr. Les séquences où Edward revit la dernière semaine d'Andrew Marr sont très bien réalisées car elles sont en parfaite interaction avec la "vraie" vie d'Edward. Quand il se "réveille" d'une vision, il ne sait plus trop où il en est et on comprend que les phénomènes qui se passe dans le manoir sont vraiment en train de le conduire à un stade avancé de folie, et on devine quels horribles événements il va commettre. Le Manoir des Fantasmes est donc un bon film d'épouvante, jouant plus sur l'atmosphère que sur le visuel. Il n'y a que très peu de violence dans le film. Mais si vous aimez frissonner tranquillement dans votre canapé, alors éteignez les lumières et pénétrez avec Robert Hardy dans l'inquiétante demeure d'Andrew Marr pour y découvrir quel inavouable secret s'y cache...








Du même réalisateur :

RASPOUTINE LE MOINE FOU