RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Neal Sundstrom

Scénariste
Clive Turner et Freddie Rowe

Date de sortie
1989

Genre
loups-garous

Tagline


Cast
Philip Davis
Victoria Catlin
Elizabeth Shé
Ben Cole
Clive Turner...


Pays
Angleterre

Production


Musique
The Factory

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 3
(3 votes)
500 ans après un massacre qui a donné lieu à la fermeture totale d'un vieux château de Roumanie, celui-ci va être réouvert et va accueillir une dizaine de personnes qui vont pouvoir tenter de percer le mystère du drame. Ils sont accueillis par un Comte et ses deux domestiques. Après avoir fait connaissance, les invités découvrent qu'ils sont coincés dans le château, une tempête de neige faisant rage au dehors empéchant toute sortie. Bientôt, de mystérieuses disparitions inquiètent le reste des invités. Peu à peu, il faut bien se rendre à l'évidence : une bête monstrueuse est en train de massacrer une à une les personnes présentes dans le château. Les légendes sur le Loup-Garou ressurgissent...



Bon, soyons honnête : après tout ce que j'avais entendu dire sur les suites du formidable film de Joe Dante, j'avoue que la déception ne fût pas aussi grande que prévue en ce qui concerne ce chapitre 5. Certes, on a l'impression de regarder un téléfilm. Néanmoins, et malgré le peu de budget que semble avoir eu le réalisateur, celui-ci fait des efforts pour créer une ambiance et un suspense entretenus jusqu'au bout. A la lecture du résumé, les amateurs de romans policiers auront vite fait le rapprochement entre le scénario du film et le livre "Les dix petits nègres" d'Agatha Christie. Car il faut bien le reconnaitre, on assiste pendant 1h30 à une enquête policière pour savoir qui parmi les invités seraient susceptible d'être le Loup-Garou. Chaque personnage est un "monstre" potentiel. Plus les victimes augmentent, plus l'étau se resserre et on se surprend à émettre devant son écran des hypothèses concernant tel ou tel personnage. Preuve que le réalisateur a su faire passer un petit quelque chose qui maintient l'intérêt du spectateur. Certes, les amateurs de films de Loup-Garous seront forcément déçus par la créature qu'on distingue plus qu'on ne voit. Manque de budget oblige, les meurtres sont filmés hors champs et de manière très rapide. Le réalisateur a néanmoins bénéficié d'un très bon décor avec ce château immense qui présente de nombreux corridors et passages secrets. Les acteurs ne sont pas formidables mais certains réussissent à être inquiétants comme le Comte par exemple dont on ne sait jamais s'il est du côté des bons ou des méchants. Malgré les efforts de Clive Turner, on devine finalement assez vite l'identité du monstre et on s'attend à la fin à voir surgir Hercule Poirot pour nous la révéler ! Au final, pas un grand film de loup-garous, loin de là, mais pas un mauvais film non plus. A voir les soirs pluvieux où il n'y a rien à la télé...

L'idée de mettre un loup-garou parmi les invités avait déjà été utilisé avec le film "THE BEAST MUST DIE !" en 1974 où on laissait 5 minutes à la fin aux spectateurs pour deviner qui était le monstre avant de voir sa transformation.






Du même réalisateur :