RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION
JEUX (VIDEOS, DE SOCIETE...)



Réalisation
Meir Zarchi

Scénariste
Meir Zarchi

Date de sortie
1978

Genre
Rape and revenge

Tagline


Cast
Camille keaton
Eron Tabor
Gunter Kleeman
Anthony Nichols
Richard Pace


Pays
USA

Production


Musique
/

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4
(5 votes)
Jennifer Hills, une écrivaine, part louer une cabane dans les bois pour s'isoler dans le calme, afin de continuer l'un de ses romans. Un épicier attardé, chargé de lui livrer ses courses, tombe amoureux d'elle. Ses frères l'aident à séduire la jeune femme mais en vain. Frustré, l'attardé et ses trois frères violent et torturent la jeune femme. C'est alors que Jennifer se promet de leur rendre la monnaie de leur pièce...



Certainement la partie "rape" la plus longue, malsaine et lente de toutes. Zarchi marque un point avec ce film !
Chaque personnage a une personnalité propre. L'écrivaine, une jeune femme belle et bien dans sa peau. Les quatre frères, dont l'un attardé qui nous attendrirait presque, lorsque les trois autres le taquinent. Ceux-ci totalement infects.
Le film se déroule principalement dans la forêt, jonglant aussi avec la maison de vacances de Jennifer.

Mais commençons d'abord par le commencement !



La partie "Rape" : magnifiquement travaillée, menée par une main de maître. Zarchi nous livre, ici, une scène longue et cruelle. Un viol des plus douloureux, si ce n'est plus douloureux que celui de "La dernière maison sur la gauche". Violée à plusieurs reprises, nous n'arrivons pas à imaginer Jennifer s'en sortir, ou se venger contre ces quatre hommes liés par le sang et la cruauté. Une seule question nous préoccupe : Va-t-elle s'en sortir ?
Alors qu'elle est à la limite de la mort, par compassion peut être, l'attardé ne l'achève pas. Mais il le regrettera !



Nous entrons enfin dans la partie "Revenge". Nous retrouvons le personnage de Jennifer totalement changé. Vêtue d'une robe blanche, essayant de retrouver la pureté qu'on lui a volé. L'actrice, Camille Keaton, nous jette en pleine figure une nouvelle personnalité de son personnage, si ce n'est un personnage totalement nouveau, mêlant innocent et cruauté, avide de vengeance.
Zarchi choisit une vengeance bien réfléchie. Nous ne sommes pas devant une vengeance faite "au pif", mais organisée par Jennifer. S'occupant tout à bord du plus faible et ensuite du plus cruel, les deux personnages les plus charismatiques entre les quatre violeurs.



Les deux parties sont filmées de façon linéaire. Pas de grande originalité, pas de travail remarquable côté image, mais ceci ne gâche en rien la qualité du film, tellement bien orchestrée, et l'histoire tellement cruelle. Nous sommes envahis par un malaise coriace lors des viols, et un soulagement lors de la vengeance.
Le meilleur film dans la catégorie "Rape and Revenge" qu'il m'ait été donné de voir !








Du même réalisateur :